1
min

L'adieu

Image de Supalari

Supalari

9 lectures

1

J’ai écrit son nom sur une feuille de papier, que j’ai introduite dans une bouteille. Je l’ai jetée à la poubelle en espérant laissée ma peine dans cette benne à ordure. J’aurai voulu la brûler,une purification par le feu mais les seules flammes que j’ai sont celles de mon cœur qui consument mon être et nourrissent ma détresse. C’est une cérémonie mortuaire, l’adieu à l’amour. Mais tout ceci est vain. Funérailles, n’est-ce pas là un moyen d’accepter notre peine, d’intégrer l’idée de la perte. Pourtant ma raison se refuse à croire que c’est fini. Ce ne sont que des paroles car nos cœurs sont à jamais scellés dans cette symphonie unique et mélodieuse connus d’eux seuls et qu’ils jouent chacun comme des artistes fous, sourds aux clameurs car dévolus à leur art. Comment imaginer autre choses que ses deux âmes réunis ? Non je refuse d’y croire. Mais cela est, sinon pourquoi aurai-je tant mal. Quand la douleur devient physique, que le cœur se tortille,que l’âme est en proie à d’horribles souffrance, alors la vie devient agonie.La solitude prend le dessus, je croyais pourtant l’avoir vaincu. Cela existe,la fin est réelle.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Champolion
Champolion · il y a
Zero voix? La mienne pour la sensualité qui émane de la plupart de vos textes et leur douce mélodie.
Ici hélas,quand on n'est pas qualifié pour un fichu Grand Prix on se retrouve dans des oubliettes!
Champolion

·
Image de Supalari
Supalari · il y a
Oui c'est la remarque que j'ai eu à faire.. Merci pour vos voix!
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
C’est quand même triste mais bravo pour votre récit, je suis en finale avec Frénésie 2.0 merci pour votre soutien.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

Toute histoire commence un jour, quelque part. Et celle de « « Emilie l’étourdie » a débuté il y a trois mois, sur le parking d’une foire. Responsable marketing, elle faisait mains et...