L'abricotier gardien

il y a
2 min
9
lectures
0

...j'ai toujours cru à l'écriture comme un art précieux et une manière de s'extérioriser et de partager..et pourtant je la néglige par moments de détresse et de faiblesse  [+]

C'est sur ces feuilles que s'écrivaient le destin d'une adolescence puis une jeunesse .
Un grand abricotier au feuillage dense et verdoyant se hissait majestueusement dans notre petit jardin qui était presque désert. Cet arbre lui même n'as pas été planté ,ni entretenu par quiconque.
Je me rappelle l'avoir vu dans un petit amas de fumier et de temps à autre mon regard tombait sur lui.Il était si petit comme moi et comme si nos destins se ressemblaient ,nous grandissions ensemble sans que personne n'assiste ou prends soin de l'autre,il poussait vite et à chaque printemps ,il nous offrait une apparence magique ,il s'habillait en blanc rosâtre annonçant le printemps dans toutes ses formes,et attirant des abeilles et des papillons de toutes sortes,il était splendide .Puis ,en été ,je voyais très haut un arbre qui continuait à embrasser le ciel avec des feuilles tendres qui fremissaient au moindre souffle de vent.
il était déjà grand et sublime quand j'étais encore petit ,je jouais a son ombre qui a hanté mes sentiments et mon ambition et refusait de les libérer respirer le soleil et se manifester librement. J'allais m'installer a cette ombre pendant les longues journées de l'été chaud et sec,je rencontrais des amis ou des cousins qui venaient trouver refuge avec moi,on discutait de tout et de rien.on se racontait des secrets et des aventures ,on parlait de nos petits projets,on se comparait.Tout cela se passait sous l'abricotier qui savait tout de moi et qui savait aussi ce que les jours me reservaient.
Beaucoup d'événements ont eu lieu auprès de mon arbre dont j'étais vraiment fier.Il observait mes joies et mes succès pas très fréquents comme il se déchirait en me voyant combattre mes peines et essayer de soulager un coeur qui battait pour les autres,tout me chagrinait : les sorts de mes proches et la douleur de l'autre ,tout cela me chagrinait et me laissait balancer entre des états d'ame et d'esprits différents et tristes.
Mon ami regardait de loin majestueusement mais il ne m'a jamais adressé la moindre parole lui aussi mais j'ai senti sa mélancolie quand il ne me donnait pas assez de fruits,ces derniers étaient succulants et savoureux mais très rares,ils se comptaient sur les bouts des doigts.
Les jours se succédaient et la vie changeait d'images avec moi avec. Chaque lever de soleil.
Tant de surprises et tant d'histoires qui étaient deja ecritres sur ces feuilles venaient secouer le fil de ma vie.Parfois je voyais mes rêves de dissimuler comme un mirage mais cet être vivant me donnait de l'espoir et du courage qu'il avait ,il combattait lui aussi et paraissait toujours beau et fier malgres son passé dur et difficile .Je m'inspirais de lui et je continuais à assumer et à faire face aux obstacles de la vie tout en gardant cette petite lueur d'espoir et de bonne foi au fond de moi.
On avait beaucoup d'ennemis en commun : le temps,le destin et même quelques gens qui nous guettaient de loin.
La vie a couru très vite ,le destin a voulu que je quitte mon arbre adore et aller vers d'autres horizons pas très prometteurs et pendant mon absence ,ces gens ont décide un jour de mettre fin a l'abricotier,à l'espace où on vivait tous les deux et à la joie qui y avait régné pendant des années malgres les quelques nuages qui venaient voiler notre soleil.
Je continue à affronter la vie avec ses pluies et ses éclaircies tout en abritant au fond de moi des souvenirs et des parfums du passe auprès de ce héros et la douleur de sa mort cruelle par des ennemis qui n'aimaient pas voir un être vivre heureux même avec une vie opaque.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,