3
min

La volée

Image de Polotol

Polotol

32 lectures

8

“Votre fille est une sainte” lui répète souvent madame Dutillier, la dentiste. Ce à quoi Marie-Jo répond qu’elle n’en voudrait pas d’autre. Que la “petite” la soulage fameusement de la garde de son jojo, qui l’épuise par sa demande perpétuelle d’affection. Anna est là heureusement !
Dans une maison bourgeoise de la place grand Ducale à Charleville, jojo, assis en tailleur se bascule le buste , comme un pendule ,en regardant par la fenêtre. ” Il neige. C’est beau ça !” Le tourne- disque repasse en boucle une vieille chanson des charlots, de R. Anthony ou de Jacques Dutronc.
Il ne parle pas beaucoup, mais l’intensité de son regard touche l’âme. On a le cœur qui flanche.
Son père en est baba. Chaque jour, en revenant du boulot, il repasse par la pâtisserie et rapporte un chausson à Jojo, pommes ou poires. Jojo en raffole. Ensuite, à califourchon sur le dos d’ Alphonse, le gamin s’esclaffe sans retenue. Et c’est la revue des animaux du cirque. L’éléphant barrit, la jument hennit, le phoque applaudit...
Anna épie entre deux syllabus le manège qui l’épouvante.
“Moi qui peine à combler les volontés paternelles en études de sciences comptables pour lui faire plaisir et lui qui n’en a que pour cet avorton de frère ; Est-ce que j’en serai débarrassée un jour ?
“Ce débile accapare encore tout le monde.. Tout à l’heure, il faudra encore le dorloter, pour plaire au parents et faire bonne figure devant les gens. Comment détourner l’élan paternel à mon avantage ?” Anna ne parvient pas à séduire son géniteur, même ses résultats scolaires brillants n’augmentent pas son attachement. “cet empoté emporte toutes les attentions ” rumine-t-elle
Sa mère , déprimée, se débarrasse d’elle souvent, pour s’occuper du gnome. Elle le lui confie trop souvent aussi ! !
Alphonse aimerait qu’elle s’accroche davantage à son frangin et le délivre de cette protection étouffante, sentiment dissimulé pour plaire à maman.
Pendant les promenades le long des rails et du fleuve où tous deux prennent l’air d’amoureux, la nounou cogite :
“S’il pouvait glisser sur les berges ou entrer dans un wagon, aller se faire pendre ailleurs !” rêve-elle.” Il est tellement collant !”
Jojo la tient bien, Anna, il s’y accroche. ” Elle ne pourra pas s’envoler !”
Et pour lui, c’est la plus chérie, la plus belle : “C’est toi qui m’amuse le plus, mieux que maman”.
Les petites souris blanches offertes dans son sac à dos surprise pour aller en vacances à la mer ne l’avaient pas horrifié ! Enfournées toutes à la fois, pour rire : “Que c’est bon les grosses friandises en gomme, que tu me donnes”, avait- il déclaré.
Inspirée, un dimanche, Anna offre un baptême de l’air à son cadet et commande deux places dans un ballon dirigeable. Tout le monde l’en félicite... Jojo en montgolfière ? ” N’est-ce pas un jeu dangereux ?” demande papa à son ainée, en les conduisant à l’aire de lancement.
“Mais non “assure Anna , dégustant le regard inquiet de son créateur. “Nous avons pris deux canettes de Redboule” et Jojo de taper sympathiquement sur l’épaule de son poltron ! Un rire complice en trompette !
Les voici près du monstre aérien paré au décollage ..
Une fois installés dans la nacelle, les amarres larguées, le lest est pris d’assaut par le garnement, il balance tout par-dessus bord. Anna est tétanisée, .le skipper chétif, abasourdi, essaye de s’interposer mais est terrassé par le ” prodige” qui le cloue au plancher. La jeune fille s’est mise à genoux et supplie son frère d’arrêter. Lui n’entend rien, il est à la manœuvre et l’engin a démarré en trombe, rapidement en altitude.
Même le cri d’au revoir des terriens ne parvient pas à l’équipage.
Jojo a ouvert les gaz à fond et chante à tue-tête :“Toute ma vie, j’ai rêvé d’être une hôtesse de l’air“. C’est lui le capitaine du bord et il exhorte les passagers à se tenir tranquilles.
“Mais faites quelque chose”– crie le propriétaire de l’engin à Anna, implorant. Accrochée à la rambarde, elle a subitement contracté un mal de l’air prononcé , prête à vomir lorsqu’elle essaye d’ouvrir la bouche. Ce qu’ elle ne peut empêcher d’ailleurs en s’épanchant sur le malheureux pilote.
Celui-ci, vert de rage et d’écume, se saisit d’un parachute, hors d’une malle d’osier, caché en dessous des sièges , se l’attache et se jette dans le vide. “Au secours ! ! !“Anna est prise d’une panique effroyable et se met à hurler de frayeur.
D’un coup , l’aéronef se met en station repos, La soupape est lachée. IL s’en retourne et vogue en silence , plane en chute amortie, tel un flocon. “le commandant vous souhaite un bon atterrissage et un bon séjour” annonce jojo, souriant.
Lorsque ils arrivent sur le terrain d’aviation, Anna, d’ une toute petite voix demande à son frère si elle peut s’en aller. Jojo, tout fier la prend par la main, ensemble ils sautent sur le sol et la voici dans des bras protecteurs tant souhaités, qui la réconfortent amplement. Elle s’y écroule, heureuse ,enfin en sécurité.
” Comment te sens tu ? N’es-tu pas blessée ?” demande son père. “Ce sacré Jojo, quel inconscient ! Il a failli te tuer” !pleure maman.
“Viens ,on retourne à la maison. Laisse le jouer avec sa vie ? S’il tient tellement à faire son cirque, c’est son problème” ! surenchérit le comptable.
Jojo remonte dans l’appareil en chantant, redécolle et dérive de nouveau vers une destination que lui seul connaît !
Dans les conversations mondaines en Champagne Ardennes, circule, à présent, une rumeur sur la fille d’un notable. Sa grande carrière administrative dans les ordres financiers avait été anéantie par une dépression fatale.
Anna , non loin du monastère de Freyr, contemple le duvet neigeux sur les branches d’un sapin du chemin qui conduit au cloître . Ce foyer de moniales que son père gère en tant qu’administrateur général.
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
un humour noir enrobé de tendresse, bravo ! je vote.
Sans vouloir vous obliger je vous propose ma nouvelle en finale du G.P automne 2018:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-chacun-sa-justice
Merci.

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Derrière les apparences certaines personnes ne sont pas aussi bonnes qu'elles semblent l'être
·
Image de Marie
Marie · il y a
Je découvre votre texte, rempli de tendresse. Bravo
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette belle œuvre pleine de tendresse, Polotol !
Grâce à vos votes, “Didi et Titi” est maintenant en FINALE pour
le Prix Faites sourire Catégorie Jeunesse 2018. Je vous invite à
renouveler votre soutien si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance
et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/didi-et-titi

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
De la tendresse malgré tout dans cette volée ...
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
c'est fort et beau, ça m'a beaucoup touchée ... bravo ..
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit où l'on ne s'ennuie pas.
Mon conte est en finale. je vous invite à aller le relire pour confirmer votre soutien si tel est votre désir. Merci.

·
Image de Michel Lombarteix
Michel Lombarteix · il y a
Je me souviens d'un journal qui se voulait " bête et méchant". Je m'y retrouve dans cet humour noir ! A voté
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Sur la route de cette sainte journée du dimanche sous le soleil, sans ressenti de la longueur du trajet , je suis content de me rendre à cette rencontre autour d’un repas de midi, avec ma belle ...