3
min

La voie des étoiles

Image de Alexandre

Alexandre

320 lectures

120

FINALISTE
Sélection Jury

Disponible en :
Les chiffres se reflétaient sur le verre épais de ses lunettes en défilant à vive allure. Ses mains virevoltaient avec agilité sur le clavier, les doigts s’agitant frénétiquement sur les touches avec aisance.
La tâche à accomplir avait été considérable. Mais voilà, il touchait enfin au but. Assis devant son ordinateur, les yeux rougis par la lueur de l’écran, il jeta un dernier coup d’œil à l’interminable suite de codes binaires et appuya sur la touche « Enter ».
Oui, c’était bien ça ! Ses calculs étaient justes. Ils permettaient de mettre en évidence l’existence d’une autre planète habitable, une sœur jumelle de la Terre.

Au cœur d’une forêt humide et dense, un homme au teint hâlé se tenait assis devant un feu de bois. Il préparait une décoction de plantes qu’il but après avoir prononcé des paroles inintelligibles.
Le menton sur la poitrine, il fut pris de tremblements incoercibles. Puis son corps marqué de scarifications se couvrit d’une pellicule de sueur. Tous ses membres se raidirent soudain. Jetant ses longs cheveux en arrière, il leva le visage vers le ciel, les yeux exorbités, et poussa un long râle.

Avoir confirmé l’existence de cette nouvelle planète était pour Yusei une source de joie intense. Seulement, une contrariété l’empêchait d’être pleinement satisfait de sa découverte. En effet, l’astre était si éloigné de la Terre qu’il était impensable de s’y rendre avec les moyens à disposition. Alors, dans ces conditions, comment savoir si la vie y était réellement possible ?
Voilà ce à quoi pensait Yusei, alors qu’il sombrait dans le sommeil, après de nombreuses nuits blanches passées devant son ordinateur.

Yusei avançait dans la brume en prenant garde à ne pas trébucher sur les racines plantées dans le sol boueux. Il se trouvait dans une étrange forêt dont les plantes lui étaient inconnues. Il était perdu. Il aurait pu rester sur place et attendre les secours. Mais comment savoir si quelqu’un était parti à sa recherche, puisqu’il ignorait lui-même ce qu’il faisait là ? Le mieux était donc d’avancer. Alors qu’il progressait péniblement, la brume se dissipa lentement. Il aperçut alors un homme à la peau couverte de marques qui avançait vers lui mains jointes, les bras en avant. Ses doigts s’ouvrirent sur une pierre sombre couverte de minuscules caractères.

Le souffle coupé, Yusei se réveilla en sursaut. En sueur dans son fauteuil, il s’efforça de réguler sa respiration. Quand il eut calmé les mouvements de sa poitrine, il s’empressa d’entrer les chiffres qu’il avait vus en rêve dans son ordinateur et le résultat apparut instantanément : il s’agissait de coordonnées GPS, désignant un petit point sur le planisphère, au beau milieu d’une grande tache verte, la forêt amazonienne. Il resta un instant dubitatif, puis se mit à rire. Après tout, ce n’était qu’un rêve. Pourquoi y prêter attention ?
Accaparé par son travail, il en vint à oublier cette histoire invraisemblable.

Lorsqu’il rencontra pour la deuxième fois le chaman en rêve, Yusei décida aussitôt de se rendre à l’endroit indiqué par la pierre.
Pendant le voyage, les images mentales du chaman lui revinrent en tête. Les visions que lui avait dévoilées l’homme lors de leur seconde rencontre onirique s’imposèrent à son esprit. Ce pouvait-il que ces images soient celles de son exoplanète ?

Quand Yusei se trouva à l’endroit des coordonnées, il vit le chaman qui l’invita à s’asseoir près d’un feu.
Le rite dura toute la nuit. A l’aube, Yusei était en transe. De sa bouche entrouverte sortit un filet vaporeux. De ces volutes naquirent un double de lui-même qui s’éleva lentement dans les airs, montant droit en direction du ciel. Puis il prit progressivement de la vitesse, sortit de l’exosphère et atteignit à une vitesse prodigieuse la planète qu’il venait visiter.

A la vue du spectacle qui s’offrait à lui, l’émotion envahit Yusei. Tout semblait conforme aux résultats de ses recherches. Sans perdre un instant, il entreprit l’exploration. Grâce à ses facultés, il lui fallut peu de temps pour parcourir une grande superficie. Il fut heureux de découvrir que la vie était effectivement possible sur sa planète. Evidemment, les espèces qui évoluaient ici n’étaient pas identiques à celles que l’on rencontre sur Terre, bien qu’elles fussent relativement proches des créatures de l’ère Mésozoïque. Aussi Yusei prit-il un indicible plaisir à contempler les êtres vivants qu’il rencontrait.

Yusei était comme un enfant dans un parc d’attraction, si bien que quand le chaman lui demanda de rentrer, il refusa.
Le chaman regardait avec inquiétude le visage de Yusei pâlir. Son but avait été de libérer le jeune homme de ses frustrations. Il savait qu’il était promis à un grand avenir, que son travail aurait une influence sur le devenir de l’humanité. Seulement, pour progresser dans ses recherches, Yusei devait chasser les doutes sinon son génie finirait par se tarir.
Le chaman absorba quantité de poison afin de rétablir le contact, mais essuya un nouveau refus.

C’est au-dessus d’un large désert que Yusei ressentit les premières difficultés à maintenir son vol. Il perdit peu à peu de l’altitude, puis toucha le sol.
Surpris, il tenta de reprendre son envol, mais ne put décoller que de quelques mètres. Il essaya d’entrer en contact avec le chaman. Ce dernier ne lui répondit pas. La peur gagna Yusei. Il devait se rendre à l’évidence : il n’avait pas tenu compte des instructions, il s’était trop attardé. Il fit un dernier effort pour rentrer sur Terre.

Le chaman ensevelissait à mains nues le corps de Yusei. Les premiers insectes nécrophages affluaient en masse. Soudain, comme parcouru par un courant électrique, les membres du mort s’animèrent de soubresauts. Puis d’un seul élan, son torse se redressa. Yusei releva la tête et prit une grande respiration. Les pupilles dilatées, le visage couvert de boue, il expira longuement. Ses yeux roulèrent dans ses orbites puis rencontrèrent ceux du chaman remplis de larmes.

PRIX

Image de 4ème édition

Thème

Image de Très très courts
120

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marinette7433
Marinette7433 · il y a
Salut ! Je suis tombée sur ton texte dans un distributeur d'histoires courtes (en anglais, le distributeur en français n'avait plus de papier :-P) à l'aéroport de Paris... Bravo pour ta place de finaliste (très en retard...) ! Bravo surtout pour l'originalité de ce texte !
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un vote confirmé pour ce voyage interplanétaire.
(Plus que quelques heures aussi (4) pour venir écouter les nuages ... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecouter-les-nuages)

·
Image de Elena Lmr
Elena Lmr · il y a
Très joli compte à explorer, mes votes ;)
·
Image de Thara
Thara · il y a
Une belle aventure qu'on explore assis sur son fauteuil, + 5 votes !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un conte très bien écrit et l'histoire d'une rencontre manquée dont la chute est pleine d'enseignements mais déstabilisante. Beau récit hors des sentiers battus. Mes votes.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bonjour,
J’ai voté, mais à contrecœur, sans paraphraser après avoir « exploré » votre texte...
Ce système d’évaluation ne me plait guère, dans la mesure où, sans jeu de mots, il ne retrace pas la vraie valeur des auteurs. Certes, certains méritent des encouragements, et d’autres quelques conseils avisés s’ils sont entendus sans ressentir pour autant une quelconque offense.
Il est dommage que les commentaires ainsi que les lectures ne soient pas comptabilisés pour définir la réelle qualité d’une œuvre, ne serait-ce que par respect pour l’écrivain qui a travaillé avec ses entrailles comme je le fais.
Excellente journée.
Bonnes fêtes de fin d’année à vous ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers.
Je pense que nous n’aurons plus l’occasion de nous croiser, du moins ici.
Filo, comme philosophie de vie...

·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Félicitations pour cette belle aventure qui mérite la finale , +5 Mes poèmes finalistes < Feuille d'automne > et < Dans les songes > souhaitent votre visite
·
Image de Alexandre
Alexandre · il y a
Merci à tous pour vos commentaires et vos encouragements
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Alexandre. Mon Lucky Luke que vous avez apprécié est en finale. On peut revoter pour lui : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/ouaip
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bravo pour cette finale, Alexandre. Je vous renouvelle mes cinq votes. Bonne chance à vous.
Vous avez soutenu mon verglas. Il est en finale hiver J-3. Le soutiendrez- vous de nouveau ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Intéressant, ce récit de science-fiction qui nous fait voyager au-delà des nuages !
Je suis en finale avec deux poèmes que je vous invite à aller lire :
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/les-caravelles
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/deux-ecureuils-roux
Merci.

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

NOUVELLES

Voilà six mois, aujourd’hui, qu’Alex ne trouvait plus le sommeil ou alors uniquement quelques heures par-ci, par-là. Et encore, il était dû à l’épuisement ou aux somnifères qu’il ...