La visite

il y a
1 min
27
lectures
9

J'écris par passion mais surtout pour m'amuser, flâner, rêver. Si le cœur vous en dit, vous pouvez me retrouver sur Amazon où sont publiés mes romans et mes recueils ainsi que sur Facebook "Les  [+]

Pearl arriva très tôt, juste au moment où madame Berington et ses enfants prenaient le café. Les deux garçons Neville et Rupert l'embrassèrent vivement tant ils étaient heureux de la voir. Elle les salua d'un sourire frais et plein de charme et s'assit entre eux deux.
C'était un après-midi ensoleillé qui invitait au repos, à la paresse, mais Pearl ne l'entendit pas ainsi et leur proposa une promenade le long de la rivière. Rupert, le plus entreprenant des deux fils, lui prit alors le bras, lui chuchota quelques mots à l'oreille qui la firent beaucoup rire et prestement, se tint prêt pour la balade. Neville, plus timide et profondément mal à l'aise face à cette complicité depuis longtemps établie, prétexta une migraine soudaine et sortit prendre l'air sur la terrasse. La jeune fille lui sourit tendrement, lui saisit la main pour lui témoigner son amitié puis le laissa à sa mélancolie tandis que madame Berington, non dupe, le regarda s'éloigner avec scepticisme.
Dehors, le jeune homme alluma une cigarette et contempla un instant le ciel immaculé avant de s'approcher doucement de la véranda d'où s'échappaient les rires de Rupert et de Pearl. De sa place, il les voyait se chamailler gentiment et rageait de ne pouvoir être l'égal de son frère.
9

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Une histoire qui se lit avec plaisir et qui donne envie de connaître une suite
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
je vais y réfléchir, merci pour votre lecture
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Albane, vous donnez vie au tableau de Durden avec les mots et le style de cette époque, je ne sais pas si le peintre a conçu une suite à l'image, mais votre texte la mérite.
Belle journée.
Julien.

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Bonjour Julien, vos mots me touchent et me flattent. J'ignore moi aussi si une suite était prévue, mais pour ce qui est de ma petite histoire, je vais y réfléchir, bien que je n'avais rien prévu de plus que cet instantané.
Merci beaucoup pour votre visite.
Albane.

Image de Martyne Dubau
Martyne Dubau · il y a
ça appelle une suite ce final , ça laisse tout en plan ...
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
C'est juste un instant de vie, comme une photo, un arrêt sur image. mais sait-on jamais. Merci Martyne de vous être penchée sur le tableau.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Sous le charme de ce texte tout en finesse... je pense à Jane Austen et... déjà la fin. Une suite Albane ?
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Non je ne pense pas, mais je dis ça et peut-être que... Merci d'être passée Alice
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Les inextricables liens entre les humains quand le sentiment s’immisce dans leurs rencontres.
Quelques touches posées comme des effluves d'un parfum rare.

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
l'amour, la haine se mêlent et se côtoient, même entre frère parfois surtout quand le coeur prend la raison.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Entre frères pardon pour la faute
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
En 1' c'est tout l'univers des romancières anglaises du 18é. J'adore
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci beaucoup Long John. J'aime les romancières anglaises, donc vous me flattez.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Mais ça mérite une suite
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
je vais y réfléchir, mais je ne pense par car j'ai écrit ce petit texte en découvrant la peinture de James Durden et notamment la toile intitulée Summer in Cumberland.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Lettre à A.

A. Nardop

Chère A.,
Je me suis éveillé tôt ce matin.
Le soleil, l’odeur du printemps par la fenêtre ouverte.
Vous étiez là. Dans ma pensée. Ma pensée. Il m’est difficile d’explique... [+]