La vieille qui voulait faire du sport

il y a
2 min
495
lectures
54
Qualifié

Intermittente de l'écriture, dans la catégorie Supersenior. Des mots, des phrases, qui jaillissent parfois, qui viennent sans qu’on les cherche, allez savoir pourquoi  [+]

Image de Eté 2016
— Franchement, Maman, ce n’est pas très raisonnable, à ton âge. Tu ne... Allô ?

— Mon âge ? Qu’est-ce qu’il a, mon âge ? Est-ce que par hasard je serais périmée, comme un yaourt ? Ma date de consommation est dépassée ? Je ne m’en doutais pas, mais je suis sans doute bonne à mettre à la casse, avec la prime du gouvernement pour indemniser le mari ? C’est ça, hein ? Pas raisonnable ! Et pourquoi elle ne me dit pas carrément : tu es trop vieille, Maman, pour... ? Ah, non, pardon, on ne doit surtout pas dire les vieux, quand on parle de ceux qui ne sont plus de première jeunesse, ça pourrait leur faire de la peine, peut-être même les vexer, va savoir, c’est qu’ils deviennent susceptibles en vieillissant. Alors on a inventé le Troisième Âge, sauf que ce n’est plus suffisant maintenant, parce que les vieux sont de plus en plus vieux. Du coup on a ajouté un quatrième. Tu vas voir que dans quelques années, on inaugurera le cinquième. Et pire, il y a même des sadiques qui nous traitent d’Anciens, non mais tu te rends compte, les Anciens, comme si on était des potiches dans un magasin d'antiquités, ou des vestiges retrouvés sur des sites archéologiques, du genre de ceux qu’on vient visiter avec respect dans les musées. Et tiens, pourquoi pas les Antiques, pendant qu’on y est !
— On parle des Séniors aussi. Moi, j’aime bien, les Séniors. Ça fait sportif : « Il joue dans la catégorie Sénior ». Mais ça ne s’applique qu’aux sportifs, donc tu n’es pas concernée. Quoique...
— Justement, moi, quand je veux faire du sport, on me parle de mon âge, c’est un comble, non ?
— Mais c’est de ta faute aussi, tu...
— Comment ça, de ma faute ? C’est la meilleure celle-là !
— Ce n’est pas toi qui as raconté à ta fille qu’avec tous les problèmes que tu avais, tes yeux, tes oreilles, tes dents, il faudrait qu’on te greffe une nouvelle tête ? Alors, mets-toi à sa place, elle se fait du souci pour toi, c’est normal, non ?
— En essayant de m’empêcher de vivre comme je l’entends ? En me mettant le moral au ras des chaussettes ? Bravo, c’est gagné ! Et hop ! Au rebut, la vieille !
— Là, tu exagères. Moi, je ne te trouve pas si vieille.
— Le contraire m’aurait étonné, nous avons le même âge ! On se console comme on peut.
— Ô Cruella, dis-moi que je suis toujours jeune et beau.
— Tiens, tu me ferais rire si je n’étais pas en colère. « Pas raisonnable ! » Et d’abord, je m’en moque de son raisonnable. Demain, je recommence et après-demain, et tous les jours de la semaine. Et je lui dirai à ta fille que les Japonais qui se baladent au bord du lac me prennent en photo quand ils me croisent. Ils m’emporteront dans leurs photos souvenir. Au Japon, elle va partir, ta femme, oui Monsieur. Avec un Japonais. À son âge ! Bon, je sors prendre l’air un moment, j’ai besoin de me calmer, là...

— Allô, Maman ? Nous avons dû être coupées tout à l’heure, je ne...
— C’est moi, ma chérie, ta mère n’est pas là. Elle vient de partir pour le Japon. Sur sa trottinette.

54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Radio In Utero

Nicolas Juliam

L'homme à la blouse blanche est hautement concentré sur les images basse définition de son écran, qui n'a rien de grand ni de plat. À l'heure des smartphones et des tablettes, notre homme de... [+]