1
min
Image de Albane Charieau

Albane Charieau

39 lectures

10

Des champs entiers de bruyère s'étalaient à perte de vue. Le vent d'automne balayait le sommet des arbres et faisait plier les herbes folles. Des sentiers bordés de murets jalonnés de pierres, grimpaient jusqu'au plateau soumis aux éléments.
Depuis longtemps les troupeaux avaient été rentrés dans les étables et granges remplies de fourrage. L'hiver serait rude disaient les anciens emmitouflés dans leurs vestes de velours épais.
Les premiers nuages de neige arrivaient au nord du Mézenc qui déjà, se grisait de froidure et de solitude.
Le brouillard descendait peu à peu, engloutissant dans ses voiles nébuleux, chaumières et hameaux. L'épilobe était morte à la fin de l'été, et partout, fumaient les toits de lauzes.
Sous mes pieds, la terre dure brillait des premiers givres, et les ruisseaux emprisonnés, coulaient silencieux, sous les eaux glacées.
Le cœur transcendé, j'empruntai le vieux chemin de la Berthe, gagnai la Croix de Bauzon, ma vieille ferme était toujours là, ramassée sur elle-même. Je fis une halte, respirai cet air pur qui m'avait tant fait défaut puis, fébrile, fis sauter le loquet rouillé par les pluies de septembre et retrouvai avec bonheur toute ma vie d'avant.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Blandine Rigollot
Blandine Rigollot · il y a
Un coin de nature pure et sauvage, grisé et refroidi par l'hiver naissant. J'ai ressenti pleinement le contraste entre les brumes et le froid et la chaleur de vos retrouvailles avec le bonheur d'avant. "Le coeur transcendé" dépouille la nostalgie de toute amertume, la rendant au contraire chaleureuse du bonheur retrouvé. Votre texte bref mais riche m'a séduite.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci infiniment de vous être arrêtée à ma vieille ferme. Merci également pour votre lecture qui me touche beaucoup et heureuse que l'endroit vous ait séduite. Excellente journée.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Retour aux sources.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
oui et cela fait un bien fou. merci
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
La nature, les troupeaux, la vieille ferme, la terre et ses racines. Tout me parle ici. Merci pour ce beau texte.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci à vous d'avoir poussé la porte.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un joli retour aux sources.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
pour faire une halte dans sa vie, rien de mieux que le retour aux sources. Merci beaucoup Atoutva.
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un aller simple vers les premiers temps où on se souciait de l'humeur de l'épilobe .
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Oui et aussi des saisons et des choses simples. Merci beaucoup Ginette
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
C'est tj aussi court, mais oh ! combien dense et poétique.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
on avait pas dit Très Très court? Merci pour votre visite et votre lecture.
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
de BELLES IMAGES
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci beaucoup
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Faire sauter le loquet pour retrouver avec ravissement passé et souvenirs... ^^
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Il faut bien de temps en temps se souvenir!! Merci.
Image de Isa. C
Isa. C · il y a
Moi j'adore❤
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci infiniment Isa
Image de Vrac
Vrac · il y a
Tout au bord des vers
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci beaucoup

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Marie se réveille. Il fait encore nuit, mais l'aube n'est plus très loin. Le chant d’un oiseau, et derrière lui le silence de la rue. Il y a un homme dans son lit. Elle aime bien quand il y a un ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

C’est le coup de feu au départ qui l’a réveillé. Avant, il dormait, avant, il n’y avait pas d’avant. Tout n’était que Noir, Nuit et Néant. Il n’y a que maintenant. Maintenant la ...