La vieille dame du rez-de-chaussée

il y a
2 min
650
lectures
91
Qualifié

Gourmande de vie, fleur bleue et idéaliste. Lire est ma passion et écrire mon bonheur quotidien. Mes textes sont le plus souvent autobiographiques. J'aime mettre des mots sur les instants  [+]

Image de Printemps 2016
C'était le temps de tous les débuts. Début de ma vie active, début de ma vie en couple, début de mon statut de propriétaire. J'étais jeune, pleine de vie, de projets, d'espoir, et je courais à longueur de journée. Quand je n'étais pas au boulot, je faisais les courses. Quand ces dernières étaient faites, je rénovais et décorais mon nouvel appartement. Quand les vacances arrivaient, je m'envolais pour d'autres horizons. Je ne tenais pas en place.

J'habitais en ville, dans une petite copropriété. Mon appartement se situait au quatrième étage, sans ascenseur. Autant vous dire que je tenais la forme ! Pour mes voisins, j'étais un coup de vent. Ils ne me voyaient pas, mais m'entendaient, chaque jour, monter quatre à quatre les escaliers ou les dégringoler à une vitesse qui dépasse l'entendement. Ce qui, soit dit en passant, me valut la plus belle gamelle de ma vie avec entorse et étirement des ligaments à la clé.

On aurait dit que j'étais toujours dans l'urgence, pressée, impatiente de vivre, comme si le train de la vie avait pu partir sans moi, me laissant seule sur le quai déserté. Et pourtant, ce que je n'avais pas compris, à l'époque, c'est que rien ne sert de courir pour goûter à la vie et s'en délecter. Bien au contraire, la vraie vie se découvre à un rythme plus lent, quand on prend le temps de se poser et d'ouvrir les yeux sur ce et ceux qui nous entourent. Mais ça, je ne l'avais pas encore appris. Je fonçais dans une seule et même direction : devant moi, toujours plus loin, toujours plus vite. Si bien que j'en étais arrivée à occulter les choses les plus importantes dont mes rapports avec mon prochain.

Mon prochain. Mes voisins. La vieille dame du rez-de-chaussée.

Quand je repense à elle, j'ai honte. Honte de moi, de mon attitude, de ce que je pensais tout bas quand j’accélérais encore le pas devant sa porte de peur qu'elle ne l'ouvre pour entamer une discussion. Je m'étais faite avoir une ou deux fois. Elle m'avait entendue entrer dans le hall de l'immeuble. Certainement à l'affût, derrière sa porte, du moindre bruit de vie, elle avait ouvert et m'avait abordée pour parler de la pluie et du beau temps, de sa famille qu'elle ne voyait jamais, de ses soucis de santé... Cela sautait aux yeux, cette vieille dame souffrait de solitude. Mais pensez-vous que j'aurais été encline à la compassion, à la sollicitude ? Eh bien, même si ces sentiments m'ont effleurée le cœur, j'avoue que je m'en débarrassais bien vite. Je n'avais pas le temps, vous comprenez ?!

Mais cette vieille dame, elle, en avait trop, du temps. Son désir était de le partager avec moi, qui n'en avais jamais assez. Et moi, je passais à côté d'elle, juste polie, refusant ce temps qu'elle m'offrait. Quelle ironie !

Je me souviens, elle aimait faire du vélo. Je la voyais quelques fois arpenter les rues du quartier juchée sur la selle de sa bicyclette, les cheveux au vent, le sourire aux lèvres. Mais, sa santé se dégradant, la bicyclette atterrit bientôt dans le noir des caves humides ôtant à la vieille dame le peu d'indépendance qui lui restait. A partir de ce moment là, je la rencontrais assise dehors, sur les escaliers de l'entrée. Elle regardait les voitures passer, les passants vaquer à leurs occupations, les joueurs de PMU entrer et sortir du bar d'à côté. Pour moi, elle faisait partie du décor. Je la saluais poliment et je passais mon chemin.

Et puis, un jour, je me surpris à penser : « Tiens, ça fait longtemps que je n'ai pas vu la vieille dame du rez-de-chaussée sur les escaliers... » La suite, vous la connaissez... La vieille dame qui avait trop de temps n'était plus. Et pour moi, il était trop tard pour lui en consacrer un peu du mien.

91

Un petit mot pour l'auteur ? 128 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Claire Suarez
Marie Claire Suarez · il y a
Votre texte m'a touchée par sa senbilitite et sa chute ironique
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci beaucoup pour votre appréciation !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Votre texte bien écrit m'a beaucoup touchée. C'est la réalité, tout simplement, que vous décrivez. Je vote.
Sur ma page, "le coq et l'oie" (poème-fable) si le cœur vous dit. Merci!

Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Je suis ravie de lire votre commentaire Marie ! Merci ;-)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Le plaisir est pour moi.
Image de Ghylanne
Ghylanne · il y a
Beaucoup de sensibilité... et de lucidité sur l'impermanence...
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci pour votre commentaire Ghylanne !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
L'histoire humaine dans toute sa cruauté habituelle...et devenue presque trop banale...
Un écrit pour éveiller les consciences...

Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci Pierrot pour avoir pris le temps de lire et commenter mon texte ! Bon dimanche :-)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
On se sent tous concerné, je crois. Votre écriture simple est touchante, je trouve. Mon vote!
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci beaucoup Luc !
Image de Bisaigue12
Bisaigue12 · il y a
très joliment triste, si cela pouvait nous servir de leçon..
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci pour votre commentaire Bisaigue !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Nouvelle lecture ce soir de ce texte bien écrit.
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci infiniment Annelle !
Image de E.H. Lakota
E.H. Lakota · il y a
Terriblement et tristement vrai... et bien écrit
Mon vote !
Si vous souhaitez me soutenir... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/aquarelle-2

Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci !
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Ahlalala, le temps de prendre le temps !!! De ne surtout pas le passer, mais de le vivre pleinement... C'est un peu ce que l'on fait ici, non ?
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Oui, je suis bien d'accord ! Merci pour votre lecture ;-)
Image de Emma M
Emma M · il y a
Joli regard sensible.
Image de Karine Tamara
Karine Tamara · il y a
Merci Emma !

Vous aimerez aussi !