Inch'allah

il y a
2 min
444
lectures
52

80 ans. Un 1er roman, "Le drapeau noir ne flotte plus sur la Métairie" (Lulu.com 2013): Autobiographie un peu (?) "barrée". Très étonné d'avoir réussi à écrire une vraie histoire! Le 2ème  [+]

—Allo? Chiro-Papa?
—Oui. Bonjour Chiro-Fils. Quel bon vent?
—Tu vas bien?
—Comme un vieux, pourquoi?
—C'est bien ce qui me semblait: Tu te souviens de ce texte que tu avais écrit début janvier à propos de la "Une" de Charlie-hebdo? Un sacré coup de gueule, non?
—Euh... oui....
—Tu ne devais pas le publier sur Short?
—Euh...si, mais pour une publication "à chaud" il aurait fallu que je le travaille encore un peu et...
—Et maintenant... "à froid"?
—Ben justement, il n'est plus trop d'actualité, donc...
—Mon cul! j'ai connu jadis un Chironimo qui se posait moins de question quant à la température de l'eau tiède!
—C'est que le texte est archivé quelque part au fond de mon disque-dur, et je ne sais pas si...
—Ton ordi est ouvert?
—Oui, pourquoi?
—Je viens de te renvoyer la copie de ton texte par mail, et je t'ai même corrigé tes fautes d'orthographe! Il te reste à faire un "copié-collé" et à le publier sur ta page... tu vas t'en sortir...?
—Et je devrai te dire "merci"?
—Pas la peine, c'est cadeau!

Inch'allah

Lundi 4 janvier 2016: Aux Infos du matin, j'entends que Charlie "remet le couvert" avec une "Une" à transformer à nouveau Paris en champ de bataille: Un "Dieu" à la robe ensanglantée, armé d'une Kalachnikov qu'il "porte en bandoulière"! Tirage annoncé: 1.000.000 d'exemplaires! Sûr que ça va chier!
Aussitôt sur Intenet je m'informe, et je découvre en premier, la réaction de Anouar Kbibech qui, au nom de tous les musulmans de France, se dit "blessé"! l'horreur se confirme: ça va vraiment chier!
Nous ne sommes que lundi, l'attente jusqu'à mercredi (jour de parution de Charlie) s'annonce insoutenable: Par miracle (Dieu soit loué) je dégotte un deuxième lien qui me dévoile enfin l'image sacrilège censée déclencher la prochaine "Saint Barthélémy"!
Sous le titre "l'assassin court toujours", je découvre "notre" Dieu, le seul, le vrai, celui que nous a peint jadis Michel-Ange, Véronèse et plus récemment Cavanna. Mais du Prophète (saint est son nom), pas même l'ombre d'un poil de sa moustache!
Aussitôt, ma mémoire aidant, je cherche dans mes archives la "une" du 6 novembre 2012 qui, à l'époque, n'avait attiré les foudres de personne (hormis celles de Christine Boutin, bénie soit-elle): On y voit, tels les carabins "après le dessert", le Père, le Fils et le Simple-d'Esprit se livrer à des pratiques un peu "olé-olé" qualifiées de "plaisir des Dieux"! J'en ris encore! Et sans doute, d'autres avec moi. Quant à "nos" musulmans de France, n'étant pas concernés, ceux qui n'ont pas rigolé, n'ont fait aucun commentaire: Ce n'était pas leur religion! (bénie soit-elle aussi)
Alors, quoi?
Pourquoi en 2012, RIEN?! Et en 2016, pour un même dessin, ce commentaire consterné (et consternant) de Anouar Kbibech? C'est la KALACH qui fait la différence!
Pour me résumer, au risque de me prendre une rafale dans la gueule: Tu dessines des Dieux qui s'enculent, ce ne peut être que Yahvé et son rejeton (le Simple d'Esprit tenant -activement- la chandelle)... mais si tu rajoutes une mitraillette, au nom du Prophète sans doute (re-saint est son nom), le représentant des musulmans de France se dit "blessé".
Un grand Merci au CFCM de nous avoir ainsi avoué (indirectement) combien la Kalachnikov pouvait être un symbole fort dans la lutte contre le blasphème!
Inch'allah et à la grâce de Dieu.
PS: En attendant une protection policière, si quelqu'un peut me fournir quelques gousses d'ail ou autres gris-gris... je le remercie d'avance.
- - - - - - -
(ce texte est dédié à Chiro-Fils, pour son "Je suis Charlie")
CFCM: Conseil français du culte musulman

52

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Quai des Indes

F. Chironimo

Bonjour.
Pour ceux qui ne me connaîtraient pas encore, je m'appelle Jean.
Comme vous le savez, nous devrions profiter de cette petite soirée entre amis pour nous lire quelques textes, écrits pa... [+]