1
min

La tristesse de ne pas être aimée

Image de Lole

Lole

36 lectures

4

Les larmes aux yeux, mais le regard neutre Rita marchait sur ce chemin sans s'arrêter, d'un pas normal. Ses cheveux blonds vénitiens au vent, Rita avait perdu aujourd'hui quelqu'un de très cher à ses yeux, le cœur brisé et noirci elle avançait toujours et encore sans se retourner. Ces derniers jours, des difficultés l'avaient submergé : ses parents se battaient à longueur de journée en criant et en se frappant, son petit frère, lui, voulait se suicider, son amoureux l'abandonnait pour une autre, ses amis qui la laissait tomber, et cette moquerie qui commençait à jaillir de partout où elle allait. Et puis, depuis quelques temps elle avait appris qu'elle était touchée par une maladie. Rita n'en pouvait plus de ce surpoids qui l'encombrait et qui l'engloutissait dans une énorme vague de tristesse. Le temps défilait et elle marchait toujours, son sac à dos sur les épaules. Elle avait des grosses bottines noirs à fleurs avec un leggings et une robe toute banale. Sa veste était une polaire grise et elle portait un foulard uni. Rita ne savait où menait ce chemin mais elle continuait et le temps défilait encore et encore. Un matin au levé du soleil, Rita traversait un petit hameau, le ciel était bleu avec des petits nuages par-ci par-là. L'horizon était ensoleillé et il faisait doux. Rita sentit une pointe traverser son cœur, elle pencha la tête et regarda le ciel de ses grands yeux verts, des larmes coulaient lentement sur ses joues rosies, son chouchou tomba laissant s'échapper ses longs cheveux blonds vénitiens ondulé qui tombèrent avec finesse le long de son dos. Malgré les larmes, Rita sourit avant de tomber sur le petit chemin poussiéreux de ce hameau. Ce fut le dernier souffle de Rita Steewart, jeune fille de 12 ans, accablée par la souffrance et la fatigue. Quelques heures auparavant, n'en pouvant plus, Rita était sortie marcher et était arrivée dans ce petit village isolé, où elle tomba, touchée en plein cœur par sa maladie mais aussi par la tristesse de ne pas être aimée, cette fille était si généreuse qu'elle valait plus de dix Hommes, mais hélas la mort l'emporta, privant à jamais le monde de cet être merveilleux...
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lole
Lole · il y a
Merci mamie, la tristesse et l'amour m'inspire c'est pour cela que j'écris tout le temps sur l'amour et la tristesse. Tu ne trouves pas toi aussi que c'est inspirant ?
Image de Mamierara
Mamierara · il y a
oui je suis d'accord avec toi, je crois que tous, à un moment de notre vie et à tout âge, on connaît un chagrin d'amour... d'ailleurs les plus belles musiques et chansons s'inspirent de ce thème et on éprouve un pincement au coeur. Alors tu as raison, continue d'écrire ce que tu ressens, à travers tes personnages.
Image de Mamierara
Mamierara · il y a
Je viens de lire ce très joli texte empreint d'une bien grande mélancolie pour une jeune fille de 12 ans...mais la joie de vivre est en nous tous, toi aussi elle te guette !!! tu as le même talent pour l'écriture que tes soeurs... continue, ne t'arrête pas d'écrire...
Image de Lole
Lole · il y a
Je te promets dans faire des plus joyeux mais je n'y peux rien si la tristesse et l'amour m'inspire c'est comment ça mais le prochain sera joyeux pour toi ( si j'arrive à trouver l'inspiration) ; )
Image de Nihal
Nihal · il y a
Très jolie comme toujours mais ... pourquoi sont-ils toujours triste ? Met plus de joie dans tes textes, rajoute de la couleur au monde pour pouvoir t'envoler accrochée à ta plume colorée ! Super !