la sorcière arrosée

il y a
2 min
2
lectures
0
La Direction intercommunale de Lautermale,récemment réorganisée s'est tenue de présenter aux usagers ,le nouveau personnel d'encadrement ,lors de rencontres informelles dans les locaux de la Médiathèque pour les informer des prochaines activités qui doivent avoir lieues d'ici la fin du second semestre de l'année en cours,,tout en respectant les consignes de l 'État d'urgence sanitaire en vigueur .

Michel et Jean Patrick , des habitués de la Médiathèque ont bien observé la Directrice , Évelyne Delcourt , déjà affublée d'un surnom «  la sorcière » , au vu de son » look » à l'ancienne, mais surtout à sa façon de s'adresser au public de façon stricte et sévère.

Pour mettre un terme à cette situation anormale ,nos deux compères ont eu l'idée d'y mettre un terme en jouant un vilain tour humoristique à cette nouvelle «  taulière «  , en fin de carrière,car beaucoup d'abonnés s'en plaignaient-

Ils avaient repéré que celle -ci se déplaçait , en vélo électrique dernier cri ,toujours vêtue de noir ayant toujours le même itinéraire pour rentrer chez elle ,à dix kilomètres de Lautermale -
En particulier ,le vendredi soir , vers 18 heures ,début du week-end-, car le samedi ,c'est jour de hebdomadaire de la fermeture des locaux culturels -


Petit à petit , nos deux compères ,très motivés ont mis au point un stratagème , un remake de « l'arroseur arrosé « célébré séquence des frères Lumière ,au tout début du cinématographe en 1895
Arroser la Directrice ,sur son vélo ,à la hauteur du pédalier, à la sortie de la ville ,prés du panneau « stop « situé au grand carrefour avec la route nationale
Tout cycliste qui se respecte doit marquer l'arrêt ,même de quelques secondes , comme l'exige le code de la Route .

Ils se sont donc bien placés , ,au pied du «  Stop », en question ,avec un seau d'eau, de moyenne contenance ,tenu ,à la main par Jean Patrick .,ce vendredi là ,en particulier

Évelyne arrive à leur hauteur et s'apprête à s'arrêter au «  stop » pour une fois !!
Venant à leur hauteur ,Évelyne reçoit le contenu du seau d'eau ,dans les jambes ,lancé exprès par Jean Patrick , bien content d(un tel geste rafraîchissant, ,,histoire de lui faire comprendre que l'on est pas content de son comportement psycho -rigide avec les abonnés .
Michel ajoute même ,,sur le moment ,avec humour, que le liquide ne tâche pas ,c'est de l'eau !
Évelyne est furieuse d'être la
«  pauvre victime « de cette petite agression anodine nous maugrée ,et, sans dire un mot de plus , repart sur son vélo électrique,vers son domicile. .trempée à demi .

Nos deux compères ,heureux de cette bonne blague ,s'en retournent au plus proche café du quartier pour « arroser » ce geste banal et bien senti , , pour ainsi dire souhaitant que les jours suivants ,cette directrice saura mettre de »l'eau dans son vin «  en modifiant son comportement ,la semaine suivante ,sans pour autant prendre de sanctions improbables contre ces usagers qui ne demandent qu'une relation professionnelle simple , pour l'accueil des usagers s'instaure prochainement dans la sérénité et le calme !!

****************************
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Sans titre

Renise Charles

Du plus loin que me reviennent mes souvenirs avec mon père, je vois toujours le petit café du passage Helluin et notre table illuminée par les rayons du soleil traversant le plafond en verrière... [+]