1
min

La rue américaine

1 lecture

0

Tout bouge autour de moi. Il est 7 heures du matin. Je vais au travail. Je rencontre mon premier embouteillage. J’entends les bruits autour de moi. Je regarde les visages des autres chauffeurs. Ils n’ont pas de patience. Ils sont très frustrés.
Un jeune homme accompagne sa mère mais il écoute la musique. Il parait très sympa et cool. Il secoue sa tête. Alors je commence á faire les nouvelles. Je peux faire d’autres choses. J’arrange mes papiers dont j’aurai beson dès mon arrivée au bureau.
Le temps semble passer très vite quand on ne bouge pas. Je pense á la mer. Je pense au sable dans lequel j’enfonce mes pieds. Je réalise que ça me fait du bien. Les voitures n’avancent presque pas du tout. Les chauffeurs utilisent leur téléphone malgré les lois routières. Pas de policiers qui passent pour chequer l’embouteillage. On est désolé sur la route.
Les pietons marchent très vite. D’autres chauffeurs abandonment leur voiture. Je reste dans la mienne. Les taxis n’avancent pas non plus. Les chauffeurs de UBER perdent leur passagers.
Tout se passe dans moins d’une heure sur la route. Demain sera meilleur. On souhaite qu’un accident n’arrivera pas. C’est la vie. On ne sait pas ce qui va se passer dans une seconde, une heure, un jour our une semaine.


Ecrit par Joseph J. Charles
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

« Oulaaaa ! Attention ! Mais... C'est incroyable de... de pas regarder où on met les pieds comme ça ! Z'avez pas plus de considération pour ma pauvre personne qu'une... une crotte de ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Au milieu des immeubles vertigineux et innombrables de la cité grise, Anja avance avec sa mère, les cheveux gonflés par le vent qui s’engouffre aussi sous sa robe en coton jaune, sa préférée, ...