La route va être longue !

il y a
4 min
114
lectures
14
Qualifié

http://www.edilivre.com/l-assassin-et-autres-nouvelles-insolites-marie-ponties.html https://www.edilivre.com/la-voie-des-sirenes-et-autres-nouvelles-envoutantes-marie-ponties.html  [+]

Image de 2016
Image de Très très courts
- Maman, c'est quoi, la vie ?

J'ai levé les yeux au ciel.
Ça, c'est ma fille, Julia. A huit ans, elle est la spécialiste pour inventer des questions plus farfelues les unes que les autres. Et le comble, c'est que je fais l'impossible pour lui répondre et je vous jure que parfois, c'est pas facile... Comme si je pouvais lui expliquer la vie.

- La vie, ma puce, ça ne s'explique pas, ça s'expérimente.

Et toc ! Si ça, c'est pas une super réponse, je ne sais pas ce qu'elle attend de mieux !

- Mais toi, tu l'as expérimentée la vie, maman, tu sais ce que c'est ? S'il te plaît, je veux savoir...
...
Ben voyons...
Mais je sais pas, moi ! La vie, c'est... c'est la vie, quoi !

Pendant que je me creuse la tête pour lui trouver une réponse convenable, elle me regarde avec ses yeux innocents, comme si je possédais le savoir absolu...
Bon, voyons voir, comment je pourrais lui expliquer la vie ?

- Hum... Tu vois, ma puce, la vie, c'est comme une route, une longue route parsemée d’embûches, de pentes, de montées, de crevasses, d'aires de repos...
- Il y a même des McDo ?

Là, j'abandonne...

- C'est une image, ma puce. Tu vois, les épreuves que tu as, dans la vie...
- Comme ma poupée qui s'est cassée hier ?
- Mmm... ça, c'est plutôt un minuscule buisson de ronces sur l'immense et longue route de la vie, tu vois ?

Non, visiblement, elle ne voyait pas.

- Les grandes épreuves de la vie, c'est grave...

Elle a penché la tête sur le côté et je voyais presque sous ses cheveux dorés, les petits rouages de son cerveau s'activer.

- Ce sont des obstacles importants qui te déstabilisent. Quand tu perds quelqu'un de cher, ça creuse un énorme trou dans ton cœur et tu es très triste, car tu sais que tu ne vas pas le revoir avant très, très longtemps ou peut-être jamais. Alors tu t’arrêtes sur le bord de cette grande route, désemparée, découragée. Tu pleures, tu doutes, tu réfléchis, tu te morfonds... non, attend, c'est trop compliqué pour toi, ça... Tu t’apitoies sur ton sort ? Non plus... Bon, bref, tu m'as comprise, hein ? Et puis, tu remontes la pente, tu reprends courage, prête à affronter de nouvelles épreuves. Tu te relèves, avec plus de volonté qu'avant, et tu marches, encore, toujours, parce que tu es obligée de marcher et que tu ne peux pas faire autrement.
- Et si on s’arrête et qu'on ne veut pas repartir ?

Moi aussi, j'ai les méninges qui s'activent, mais faut dire qu'elles sont pas toutes neuves.

- Et bien, là, si tu abandonnes et que tu baisses les bras, et bien... tu es arrivée au bout du chemin.
- Au bout du chemin ?
- Oui. Notre route peut être plus ou moins longue, plus ou moins large, avec des raccourcis, des carrefours... Mais il y a toujours une fin, ma chérie, et cette fin arrive plus ou moins vite... En tout cas, chaque route est différente, car c'est nous-même, qui la créons.
- Mais maman, comment on fait pour la construire, la route ?
- Tu la construis inconsciemment, ma puce. Tu fais des choix qui changent ta vie, qui auront un impact sur ton parcours, sur ton futur.
- Des choix comme quoi ?
- Des choix comme choisir ton métier, tes décisions sur ton avenir... Tu comprends ?
- Oui ! Comme quand tu te maries ?
- Oui, il arrive que tu n’aies pas le courage de continuer la route toute seule, sans quelqu'un à tes côtés pour t'accompagner, t'encourager, te conseiller jusqu'au bout.
- Mais maman, il y a Léa, à l'école, qui a son papa qui est parti et maintenant, y a que sa maman qui s'occupe d'elle.
- Eh bien, il arrive qu'on fasse des erreurs de parcours, qu'on regrette ses choix, mais on ne peut pas revenir sur nos pas (les voyages dans le temps, ça n'existe pas). Alors ton compagnon et toi peuvent décider de prendre deux routes différentes... Mais c'est une séparation qui cause beaucoup de douleur, alors il faut bien faire attention quand on choisit quelqu’un...
- Mais vous, vous serez là, non ?
- Papa et maman ne pourront pas être là tout le temps. Tu sais, rien n'est éternel, même papa et maman finiront leur route, eux aussi, et plus tôt que toi.
- Pourquoi plus tôt que moi ?
- C'est dans l'ordre des choses, mon poussin. Tu as commencé à arpenter ta route plus tard que nous.
- Mais, maman, quand est-ce qu'on commence la route ?
- Dés ton premier souffle, ma chérie, tu as commencé ta route. Mais comme tu n'étais pas capable d'y marcher toute seule, papa et moi t'avons accompagnés, aidés dans tes petites joies et tes petits chagrins. Nous te soutenons encore de façon à ce que, plus tard, tu sois autonome, pour que tu puisses faire tes propres choix sans avoir besoin de nous.
- Et quand est-ce qu'elle finit ?
- Ma chérie, quand c'est fini, soit tu t'es arrêtée au milieu : tu es tombée dans une crevasse, ou tu t'es fait dévorer par un méchant loup, soit tu as évité ou vaincu les obstacles qui s'étaient mis en travers de ta route. Dans cette option là, tu as pu faire tout ce que tu voulais avant de finir la route. Tu as peut-être quelques regrets, mais ton destin s'est accompli. Alors, tu es vieille, ta vie est derrière toi, tu as des enfants et des petits-enfants dont tu es fière. Mais tu es arrivée au bout du chemin, alors tu remercies tous ceux qui t'ont accompagnés pendant ta longue marche, et, et...
- Et ?
- Et tu meurs.

Ma fille a écarquillé ses yeux noisettes en ouvrant la bouche, et quand j'ai vu ses lèvres trembler, j'ai compris qu'elle allait pleurer. Bon sang, pourquoi j'ai dit ça !

- Ne t'inquiète pas, tu repars d'où tu viens, mais tu restes dans la mémoire de tes proches qui continuent leur route. Eux ne t'oublient pas et, finalement, tu peux être fière parce que souvent, ceux que tu laisses derrière toi, c'est grâce à toi qu'ils marchent.

Ma fille avait l'air ébahie. J'ai regardé ma montre et j'ai soupiré. Puis je lui ai dit d'une voix douce :

- Maintenant, Julia chérie, si tu veux faire plaisir à ta chère maman qui se décarcasse pour arriver à l'heure à l'école, évite à l'avenir de me poser ce genre de question, sinon maman va encore se faire gronder par la maîtresse... Surtout quand il y a des embouteillages sur l'autoroute !

14

Un petit mot pour l'auteur ? 11 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un joli TTC dans lequel une maman essaie de répondre aux questions embarrassantes de sa fille de huit ans sur ce qu'est la vie ! Tout un programme ! Bravo, Pépémalou, pour ce récit bien mené et non exempt d'humour. Vous avez mon vote.
Vous avez aimé ma pie et mon carton. Aimerez-vous mon verglas tout autant ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/verglas

Image de Emma A
Emma A · il y a
Que c'est charmant et bien écrit ! On sent une grande maturité dans votre texte. Intéressant d'avoir choisi cette forme et ce dialogue. Aurez vous cette patience avec vos propres bouts de chou ?
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un très beau récit qui nous fait bien réfléchir à notre vie! Bravo!
Mon vote! Mes deux œuvres, BAL POPULAIRE et ÉTÉ EN FLAMMES , sont en lice
pour le Grand Prix Été 2016. Je vous invite à venir les soutenir si le cœur
vous en dit, merci! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

Image de Ellyne
Ellyne · il y a
En plus ça m'a beaucoup fait penser à ma petite soeur qui se pose beeeaaauuucoup de questions x)
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
+1! Très belle explication de la vie^^
Et l'idée du dialogue est original j'ai rarement vu ça alors bravo :)

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Beaucoup de maturité dans ce très beau texte très bien écrit : bravo !
Image de Loutze
Loutze · il y a
C'est un bon point de vue, la mère qui explique à sa fille la vie :) bravo ! Passe voir mes ouvres si ca te dit, merci et bonne chance !
Image de Loutze
Loutze · il y a
je vois le titre déjà je vote direct, je lis la première phrase je me dit c sur je vote ! maintenant je vais lire la suite je reviens :') en plus j'ai en tête ton petit poème qui m'avait bien fait rire, je suis étonnée de voir que tu as fait un TTC, je lire ca, ne bouge pas !
Image de Co32
Co32 · il y a
Que ta route est bien expliquée .... On s'y croit vraiment , encore Bravo
Image de Oceane Caraes
Oceane Caraes · il y a
C'est trop chou, je l'a voyais en vrai ta petite Julia avec ses questions qui n'en finissent pas! +1
Et tout à fait dans un autre genre mon texte est ici si ça te dit http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/mon-bout-du-ciel

Image de Oceane Caraes
Oceane Caraes · il y a
Et j'avais pas fait gaffe au titre, mais il est génial!! :')