La roue tourne.

il y a
1 min
152
lectures
28

J'ai toujours su qu'un jour je dirais NON Ce jour est venu le 1er octobre 2015 Voilà Il ne faut savoir que cela  [+]

Félicité avait tout perdu.

Tout n’était pas comparable dans l’échelle de la douleur, mais bon, il ne restait plus rien.
Que s’était-il passé pour qu’elle en arrive là ? Elle ne le savait pas elle-même. Ou plutôt si, elle le savait parfaitement, mais elle refusait de l’admettre.

C’était trop dur.

Ce n’était qu’un accident. Un bête accident, des plus banals. Et pourtant elle avait atteint le néant.

Son vieux tailleur tombant à présent sur ses hanches, elle pensait qu’elle pouvait se « refaire ». Se refabriquer en quelque sorte une virginité. Elle croyait en sa chance, oh ça, elle ne l’abandonnerait jamais !
Jusqu’à présent, elle avait toujours été au rendez-vous. Elle n’aurait pas misé un kopeck sur le fait que la baraka, comme elle disait, la laisserait tomber un jour. Mais la chance en avait décidé autrement.

Ce soir-là, au milieu des lumières et des pièces, dans une atmosphère de tabac froid, son gobelet avait fondu comme neige au soleil, frénétiquement. Plus les minutes s’égrenaient, plus ses doigts, de plus en plus noirs, s’enfonçaient profondément dans les gueules béantes d’ogres insatiables.

Ces maquereaux lui faisaient les poches. Elle était devenue machine. Elle errait de tables en tables. Dans sa tête, la bille tournait et tournait encore, au point d’en perdre la boule.

De temps en temps, elle sortait sur le trottoir avaler la fumée d’une cigarette, juste le temps de tirer trois taffes et de la jeter dans le caniveau. Elle ne pensait pas que le trottoir pouvait être si noir la nuit. Et comme une luciole attirée par les néons, elle retournait très vite vers ces lumières hypnotiques.

Au petit matin, à la fermeture, elle retira ses talons aiguilles et retourna sur ce trottoir, cette fois pour longtemps.

28

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,