La rentrée de Manon

il y a
1 min
2
lectures
0

Ted Clark vit en Normandie. Il écrit pour le plaisir d’écrire, et pour partager ce plaisir avec le plus grand nombre. Son seul objectif : divertir ses lecteurs  [+]

Cette année, c’est fini, je ne me laisserai plus faire comme les autres années ; je suis maintenant en troisième, et il faut que l’on me respecte.
Les meufs idiotes qui veulent absolument mon 06 pour que l’on « chatte » ensemble, terminé !
Terminé les losers du dernier rang. Marre qu’ils me montrent des trucs dégueus sur leurs portables, les mecs sont des malades ! Ils me prennent pour qui ?!!
Quoique Donovan, avec ses cheveux longs bouclés et son nez légèrement retroussé, est assez craquant. L’année dernière, il ne m’a même pas calculée. Et il traîne toujours avec des mecs chelous, bon même si l’année dernière a été plutôt courte.
J’ai eu un mal de ouf à me lever tôt ce matin, enfin tôt par rapport à mon heure de réveil pendant les vacances.
J’ai commencé à dix heures. Ils nous ont fait venir juste une heure pour nous présenter l’organisation de cette année qui commence. Je ne vois pas ce qu’il y a de spécial à nous présenter, c’est toujours la même chose chaque année, et arrivée en troisième, je commence à avoir ma dose. Le plus drôle, c’est leur règlement intérieur, à commencer par le portable que l’on ne doit pas utiliser, la blague !
Enfin bref, une nouvelle année commence.
Bon, c’est vrai qu’il y a du neuf, on est tous masqués.
Et comme on est masqués, comment Donovan pourrait remarquer mon beau sourire (ouais, je sais, j’me la pète un peu, là...) ?
J’avais réfléchi longtemps à ma tenue pour ce premier jour, c’est important d’impressionner dès le premier jour. Je m’étais maquillée un peu aussi, même si au collège c’est interdit. Je voulais au moins pouvoir mettre en valeur mes yeux, car entre mes cheveux en bataille et le masque, il ne reste plus grand-chose à montrer de mon visage qui pourrait attirer les regards de mecs sympas !
Au bahut, cette année on nous appelle les « grands ». Et à peine arrivés, la prof principale nous bassine déjà avec le brevet en fin d’année et sur nos choix pour la seconde ! Oh, minute ! Je n’ai même pas encore posé mon sac à dos, vider le sable des vacances qui reste au fond de mes baskets, et je n’ai aucune idée de ce que je voudrais faire en seconde !
Et d’ailleurs, y en a déjà qui disent qu’on n’ira pas jusqu’au bout de l’année scolaire à cause d’un nouveau virus qui devrait arriver, pire que le Corona.
Qu’est-ce que ça pourrait être ?
La fin de l’enfance ?...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,