1
min

La rencontre

657 lectures

39

Qualifié

Elle l'attend devant le restaurant. Il se gare. Voiture puissante, noire. Il est un peu stressé. Il a raté la bonne sortie et elle a dû faire du radio-guidage avec son téléphone portable. Il est grand, très mince. Trop mince ? Ils s'installent. La conversation coule, facile. Ils se connaissent « virtuellement », deux semaines qu'ils échangeaient par mail. Il la prévient d'emblée, il est « ennuyé » : « Je t'ai parlé de mon ex, de cette rupture dont j'étais sorti groggy. Elle m'a recontacté hier, elle veut que l'on se revoie. Je ne sais pas ce que ça va donner, mais je ne veux pas mener deux relations simultanément. Dommage. Tu es charmante ». Elle a un petit pincement au cœur. Léger dépit après tout cet investissement « épistolaire ». Ses mots à lui qui laissaient présager quelqu'un de sensuel. Mais elle est presque soulagée. Toujours compliqué de dire à un homme qu'il ne vous plaît pas. Alors souvent, elle botte en touche, trouve d'autres « arguments ». Elle avait flashé sur ses photos de quinqua mi-BCBG mi-baroudeur », la barbe de trois jours, « réglementaire ». Mais sous la chemise blanche, le torse est étroit. Pas envie de la déboutonner, cette chemise... Il la regarde intensément, il paraît à la fois amusé et mal à l'aise. « Tu es vraiment comme sur ta photo, ton sourire, tes yeux. Vraiment je regrette... » lui dit-il. Il hèle la serveuse pour commander du vin. Sa voix à lui est faible, voilée : « Mademoiselle, mademoiselle ! » La serveuse n'entend pas. C'est elle qui de sa voix claire attire l'attention. Il a choisi un plat léger. Assiette ascétique. Il enlève un petit bout de salade coincé entre ses dents, avec sa serviette en papier. Par trois fois. Pas très élégant... L'image du beau quinqua, sûr de lui, cool, sportif, déjà écornée, se floute un peu plus. Baiser de « camarades » pour se dire au revoir. Lui : « On restera en relation, par mail, tu veux bien ? J'ai beaucoup apprécié nos échanges ». Elle : « Oui, bien sûr...» Vite, partir. Dans la voiture, la musique, forte. Ne pas trop penser. Déjà, l'oublier.

PRIX

Image de Printemps 2017
39

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Une rencontre très réaliste de certains rdv manqués .
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Se rencontrer pour mieux se quitter, des fois on se demande...
·
Image de Eric Aspard
Eric Aspard · il y a
Je vote, trop content de rencontrer une femme avisé décrivant un "honnête" homme.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
J'aime le réalisme épuré de votre récit, simple, efficace, sans fioritures. L'essentiel est dit et, finalement, chacun est satisfait. Je vote, et vous invite sur ma page pour y découvrir, entre autres, " Majeure" et " Un bon plan" .
A bientôt peut-être . . .

·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Aaahh Scribette. Enfin une femme qui me parle de "réalisme", quand d'autres me parlent d'imagination... Le sixième sens féminin sans doute ? Le coup de la salade, ça ne s'invente pas, vous ne croyez pas ?
J'irai lire vos nouvelles bien volontiers..

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Effectivement la salade est un détail assez "cru" ! Et vous n'allez pas être déçue, depuis ce matin une troisième nouvelle s'est invitée sur ma page. . . "Imparfait" . Bonne lecture !
·
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Récit efficace qui rend compte (rencontre) d'un mode de contact social incertain qui ici apporté désillusion mais pourra apporter du bonheur dans d'autres cas... puis-je vous suggérer la lecture de mon Désiré ? Bonne journée
·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Merci
Je cours lire "votre" Désiré...
A-D

·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Les rencontres par la toile dévoilent sou vent des surprises. Du virtuel à la réalité, il y a l'être humain. Excellent récit. Le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir, lire et commenter son poème " hasard" en finale de la St Valentin. Bonne journée à vous.
·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Hé bien moi, pas de Saint-Valentin pour clore mon historiette...
·
Image de Charly
Charly · il y a
La pauvre. Désillusion vite cautionnée. Donc ça devrait vite être oublié. Très bien écrit. Bravo.
·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Merci
Toute ressemblance avec... bla bla bla.. n'est peut être pas si fortuite et involontaire....

·
Image de Julie Boston
Julie Boston · il y a
Bon débarras !! Elle n'a rien raté, votre narratrice !! Suivant !!
Si vous avez le temps, je vous invite à me lire: http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/zero-un-2

·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Suivant..
certes... même si on n'enchaine pas les relations (dignes de ce nom), comme les séances de renforcement musculaire !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Les réflexions intérieures laissent planer un doute sur l'issue de la rencontre ; on s'accroche au récit jusqu'à la fin.
·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Merci de votre commentaire
Issue pas trop "fatale" !

·
Image de Samuel Lhâa
Samuel Lhâa · il y a
Vécu ou pas, on y croit. Je vote. Si vous aimez les nouvelles à caractère philosophique et humoristique, je vous propose VERTIGO (4 minutes), où rien n'est vécu et tout est faux.
·
Image de Anne-Dominique Leroy
Anne-Dominique Leroy · il y a
Toute ressemblance avec... bla bla bla.. n'est peut être pas si fortuite et involontaire...
J'irai lire "Vertigo"

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Fin décembre. Il est là, de l’autre côté de la salle de réunion, à 15 m d’elle. La mine toujours sage, échangeant deux-trois phrases, de temps en temps, avec un de ses voisins. Elle essaie ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Il me demande où je veux me mettre. Une question des plus normales. Elle me déstabilise. Je choisis, un peu au hasard, un peu par habitude. Lentement, je m’installe, les jambes légèrement ...