3
min

La recette du bonheur

Image de Emily

Emily

339 lectures

55

Qualifié

Cinq heures du matin, entrepôts de l’entreprise CONGELFRAIS.
J’aperçois Joseph au loin, il est occupé à déplacer des palettes, de la main, je lui fais signe de me rejoindre :
— Bonjour Joseph, je vous offre un petit café ? Comment ça va aujourd’hui ?
Tout en se frottant vigoureusement les mains il me répond :
— Bonjour Monsieur Valnet, oh ben moi vous savez j’ai pas à me plaindre ! Tant que j’ai du travail et un toit sur ma tête tout va bien, qu’est-ce que je pourrais vouloir de plus ? Hein ?
Plus je l’observe, moins je comprends, ce type est un simple manutentionnaire, il travaille tous les jours à quatre heures du matin par moins dix degrés. Il gagne un salaire peu réjouissant et habite dans une cage à poule en plein cœur d’un ghetto parisien. Sa femme souffre d’arthrose et travaille dans une station essence à mi-temps.
Il n’a rien le mec ! Rien du tout ! Et pourtant... et pourtant chaque fois que je le croise il a le sourire, chaque fois que je lui demande comment ça va il me répète inlassablement que tant qu’il a un travail et un toit sur la tête rien ne pourrait aller mieux ! Ici tout le monde connait Joseph, c’est un des plus anciens, mais surtout, tout le monde l’apprécie pour sa bonne humeur et sa joie de vivre, il chante Joseph, il rigole Joseph !
Jamais je ne l’ai entendu se plaindre de la fatigue ou du froid, pas une seule fois en quinze ans ! Il porte un simple bonnet rouge roulé sur sa tête, il me fait penser au commandant Cousteau, le même visage franc et volontaire.
Pourtant on ne peut pas dire que le pauvre homme ait une vie de rêve ! Il ne possède pas de voiture et c’est à pied qu’il parcourt chaque jour les quatre kilomètres qui séparent son domicile de son lieu de travail. Il ne mange jamais au restaurant, il se contente d’apporter ses gamelles de plats faits maison par sa femme, et pourtant... il est heureux.

Ce type m’intrigue, je n’en dors plus la nuit. Moi j’ai tout pour être heureux, je suis chef d’une entreprise très rentable, je roule dans une voiture de luxe, je porte des vêtements griffés, je vis dans une somptueuse demeure, auprès d’une femme à la beauté époustouflante. Et pourtant... je ne suis pas heureux, je donne certainement l’impression de l’être, je suis un bon acteur, pourtant au fond de moi, ce n’est pas beau à voir. Cela fait quelques années que chaque nuit, je me couche en compagnie de mes nouvelles amies angoisse et solitude. Je les entretiens, elles sont nourries blanchies, du coup elles ne me quittent plus. Elles squattent chez moi sans remords et moi je les observe avec passivité.
Heureusement, la journée, mon travail me permet de m’occuper l’esprit et de les oublier un peu. C’est pour ça que je me suis lancé dans ce nouveau projet : ouvrir une seconde entreprise dans un quartier aux portes de Lyon.

Cette fois je suis enfin de retour après de nombreux mois d’absence, mon entreprise à Lyon est installée, je ne m’y rendrai plus que quelques fois dans l’année. Ma vie est ici, ce matin je suis heureux de retrouver mon bureau parisien et mes employés.
Durant mon absence, j’ai choisi de faire confiance à Joseph afin de mener ma barque parisienne, c’est le plus ancien et le plus expérimenté de tous, il connaît tout le monde, clients, fournisseurs, c’est donc naturellement vers lui que je me suis tourné pour devenir mon bras droit en mon absence.
En arrivant je tombe tout de suite sur lui, cela fait un an que je ne l’ai pas vu, douze mois plus tard le bonhomme est MÉ-CO-NAI-SSABLE !
Je m’avance vers lui pour lui serrer la main :
— Joseph ! Comment ça va ?
— Oh j’ai connu meilleure époque vous savez ! Les gars ne me parlent presque plus, ils disent que je suis le chef maintenant ! Et puis ma femme, j’crois bien qu’elle est à deux doigts de mettre les voiles, on se dispute tout le temps, elle dit que j’ai trop pris goût au restaurant et que je fais la grimace chaque fois que je mange ce qu’elle a préparé, elle dit aussi que j’ai grossi et que je deviens effronté, elle dit aussi que je bosse tout le temps et qu’on ne se voit plus. Mais moi je lui dis qu’elle est gonflée de se plaindre ! Qu’elle est quand même bien contente de la paye que je lui ramène, je ne l’ai pas vue cracher dans la soupe !! Ah ces bonnes femmes ! Jamais contentes !
Machinalement il resserre son écharpe en cachemire autour de son cou :
— Ca caille ce matin ! Hein Monsieur Valnet !?
Je suis ébahi, là fortuitement, tel Pasteur en son temps, je viens de faire une découverte incroyable, je viens de mettre en évidence la recette du bonheur.

PRIX

Image de Eté 2017
55

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Exposé ainsi , on voit mieux ce qu'est le bonheur .
·
Image de RAC
RAC · il y a
C'est tellement vrai... Ca fait réfléchir... Il faut un juste milieu sans doute... Et les jaloux, il y en aura toujours malheureusement ! A+
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Très intéressante prise de conscience :)
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
comme pour "merci" une idée originale et très vrai, cette fois, même au premier degré!
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très bonne réflexion que ce texte... Merci Emily, je vous découvre et j'en suis ravie ;)
·
Image de thierry
thierry · il y a
Quelle belle philosophie : savoir se contenter de ce que l'on a....... J'aime
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Un texte qui pose un problème fondamental Et universel : la recherche du bonheur .
Texte très bien construit et écrit . Une introspection intérieure et une réponse . Le bonheur , n'est pas le fait du Paraître . Mon vote . Si vous le souhaitez , je vous accueille volontiers sur ma page .

·
Image de Mirgar
Mirgar · il y a
J'ai bien aimé cette lecture qui nous pose un problème philosophique:qu'est-ce que le bonheur?Et avec cette histoire simple, on comprend qu'il n'est pas matériel...Et qu'il est dans l'appréciation de chaque instant qui provoque une émotion positive...Je voulais vous faire un petit coucou puisque nous sommes dans le même département..;
·
Image de Jean-Michel Palacios
Jean-Michel Palacios · il y a
Le bonheur est en chacun de nous.
Le plus difficile est d'y croire.

Alors on se cherche des plaisirs éphémères, des distractions, des relations superficielles.
On ne partage rien...

Ouvrir la porte de son cœur,
simplement, humblement.
Voilà une recette qui peut nous rendre heureux.

Amitiés
JM

·
Image de Emily
Emily · il y a
vous avez tout compris..
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un conte philosophique efficace, version actualisée du "Prince et le Pauvre" de Mark Twain. Trouver le bonheur dans les petites choses est une vertu qu'on ne pratique pas assez dans cette société de compétition agressive.
Je participe également au concours d'été avec "Entre cabot et Loup", si vous souhaites suivre la piste de ces deux canidés, c'est ici : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/entre-cabot-et-loup

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Cher Vincent, Cette nuit, je t’écris dans ma chambre, dans le noir, excepté la lampe que nous avons cassée, petits. Tu te souviens ? Tu étais venu dormir chez moi, un mardi soir. On ...