La rage d’Océane

il y a
1 min
20
lectures
1
Il était une fois, une femme, Océane, sage, douce et gentille. Elle avait ces trois qualités en elle. Seulement une ombre planait sur elle, une sorte d’esprit maléfique, le dieu du tonnerre, qui avait bien du mal à la laisser tranquille. Mais Océane respirait tellement la sérénité, que cela suffisait à éloigner quelques temps Thor. Tant mieux, parce qu’elle en avait besoin, de repos. Elle venait de mettre au monde un petit être tout bleu, qui avait hérité de toutes ses qualités ainsi que celles de son père, qui était un gros nuage de poussière de roches. C’était aujourd’hui le premier jour de sa vie. Les temps étaient rudes, et il avait besoin de soins ainsi que de sécurité. Océane, le savait bien, cette tâche serait extrêmement difficile. L’univers était rempli d’imprévus. Il y avait toujours cette ombre qui ne la lâchait pas et qui faisait planer sur elle les pires craintes. Pourtant il fallait qu’elle reste vive et alerte pour ne pas sombrer du côté des pensées négatives. Mais voilà qu’un jour une sorte de petite animal préhistorique, aux airs innocents, est venu lui implanter une idée. Ce petit animal que l’on pourrait qualifier de sorte de moustique, mais pas un moustique buveur de sang, mais échangeur de pensées. Ils récupérait les idées constructives pour en injecter des négatives. Il en avait besoin pour se nourrir. Océane était seule pour élever son petit, alors cet insecte lui injecta l’idée qu’elle ne parviendrait jamais à subvenir à ses besoins ainsi qu’a l’élever dans de bonnes conditions. L’insecte continua de piquer, piquer et encore piquer son entourage. Jusqu’au jour où il piqua un homme très puissant, et lui mis l’idée en tête qu’il pouvait aider Océane, en lui retirant la garde de son petit. C’est alors qu’Océane, pris d’un élan de rage, bouillonnait intérieurement. Mais comme elle était sage, douce et gentille elle parvint à éliminer les idées négatives en elle, à se maîtriser et finalement à se faire entendre de cet homme puissant. Elle décida de continuer son périple afin de réaliser son rêve, qui était d’emmener son petit dans un lieu, où il y aurait certes des défis à surmonter, mais où elle pourrait l’élever de manière satisfaisante. Rien n’était écrit. Elle ne savait pas bien où aller, alors elle choisit La Voie lactée.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !