3
min

La question

Image de Ahmed B

Ahmed B

77 lectures

46 voix

En compétition

Pour Népal

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. Pour le savoir, il me faut commencer par les ouvrir. Seulement après, pourrais-je en avoir la certitude.

Mais comment savoir s’ils le sont, fermés ? Je ne peux les toucher, car mes mains sont liées. Liées par la peur. Liées par l’envie, les tentations et la peur de décevoir. Peut-être devrais-je avancer sans voir. A tâtons, je pourrais peut-être trouver l’interrupteur. Alors, si j’étais dans le noir, « elle » m’éblouira. Sinon, cela voudrait dire qu’ils étaient fermés.

Nonobstant, une réflexion s’impose. Pour combattre ce « Noir », il faut commencer par savoir ce qu’il est. Comment le définir ? Par une absence de lumière ou une couleur ? On me rabâche sans cesse qu’il faut cesser d’être négatif, mais dans ce cas, je verrais tout en noir. Me voilà encore plus perdu.

En réalité, l’Histoire est plus compliquée, trop compliquée pour quelqu’un comme moi. Et puis, je manque de temps pour pouvoir prendre le temps d’y réfléchir. Il faut agir. Enfin, c’est ce que j’entends dire, dans le noir... Je ne suis pas tout seul. D’autres sont avec moi. Je les entends courir, et certains d’entre eux m’invectivent d’en faire de même. Dois-je le faire ?

J’entends des pas, partout, mais ils ne vont nulle part. Certains crient, d’autres pleurent, d’autres encore ont l’air joyeux. Mais comment savoir s’ils le sont vraiment ? Et puis, serais-je heureux si j’étais à leur place, même si eux le sont ? Je ne crois pas.

Le temps avance, et je dois faire un choix. Oui, je le sais, j’ai toutes les cartes en main. Certaines acquises depuis la naissance, d’autres que j’ai façonné avec passion. Et pourtant... J’ai l’intuition que ce n’est ni avec des billets, ni un bout de papier que je pourrais résoudre mon problème. Alors autant attendre pour le moment.

***

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Quelque soit la réponse, il faut agir. Vingt ans sont passés, au diable mes intuitions. Alors, je me mets à courir. Pendant des jours, des mois... Rien. Je deviens agressif, à mesure que j’entends ceux qui courent encore plus rapidement que moi. Par rage, je me transforme, et je deviens le meilleur coureur aux alentours. Et pourtant, je ne vois toujours pas. Je voudrais me crever les yeux pour ne plus avoir à y penser, mais mes mains sont liées.

J’ai tellement couru que j’ai perdu de vue mes amis et mes proches. Maintenant, il ne reste plus que moi, mes yeux et le noir. Seul, face à mes choix, et le temps qui s’écoule plus rapidement à chaque seconde.

Je suis fatigué. Mon esprit est embrumé et j’ai l’impression de ne plus avoir pied. Alors pour la première fois depuis des années, je me suis arrêté, et en tournant la tête pour voir derrière moi... J’aurais juré l’apercevoir, l’espace d’un instant. Un mince faisceau de lumière. Aurais-je eu les yeux ouverts depuis le début ? Ou n’est ce qu’une illusion, la nostalgie qui me joue des mauvais tours ? Une chose est sure ; Hier était plus radieux.

Mais pas le temps pour les regrets. Il fallait s’accorder une réflexion, à nouveau, alors je me suis mis à tourner en rond, et d’idée noir en idée noir, le temps est passé et les cheveux ont grisonné. Privé de tout espoir, je me suis allongé à même le sol. C’est alors qu’une voix jaillit des entrailles de la terre.

« Tu m’entends ? »

Le ton calme et apaisé de sa voix était thérapeutique.

« Oui. »

Un silence s’en suivit. Mais il n’avait rien de pesant. C’était un silence agréable, doux, que je me décidai de briser au bout de quelques instants.

« As-tu la réponse ? »

« Non. Je suis comme toi. Je ne sais toujours pas. »

« Alors pourquoi es-tu si serein ? »

« J’ai arrêté de réfléchir. »

Il n’était pas si différent...

« Alors tu es comme eux. Ceux qui courent sans arrêt.»

« Non. J’ai lâché mes cartes et cassé mes jambes. »
« Pourquoi ? »
« Pour pouvoir voir. »
« Alors tu vois ? Pourtant, tu m’as dit ne pas avoir la réponse... »
« Je n’ai pas la réponse, car j’ai arrêté de réfléchir avant de la trouver. »

Pourquoi étais-ce si compliqué de comprendre ce qu’il voulait me dire ?

« Comment fait-on pour voir ? »
« Lâche tes cartes et casse tes jambes. »
« Je ne peux pas. Mes mains sont liées. »

Un nouveau silence s’en suivit.

« Fais face à tes peurs et accepte tes tentations afin de te défaire de tes chaines. Quand tu auras les mains libres, tu pourras enfin renoncer à tes cartes, et à ce moment, tu pourras peut-être entrevoir la lumière, en oubliant tes questions. »

***

Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Voilà bien longtemps que je ne me suis pas posé cette question. A vrai dire, la réponse m’importe peu, depuis que la lumière a inondé ma vie. Et même si parfois, je regrette mes jambes, la paix intérieure et la quiétude qui m’animent m’empêchent de sombrer dans le noir.

Depuis, j’arpente le monde, et guide les égarés en quête de repos. Et toi...

« Tu m’entends ? »

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

46 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo Ahmed ! Merveilleux texte. J'ai adoré vous lire. Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Mamadou Salif Balde
Mamadou Salif Balde · il y a
Bonne continuation
il faut voter pour moi aussi le voyage de l'âme

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Belle plume et très beau style Ahmed. Vous avez mes deux voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred
Image de Norah L'Hirondelle
Norah L'Hirondelle · il y a
Très beau !
J'adore !
un bon moment passé à vous lire !
Toutes mes voix *** (mon max)
je vous invite aussi à voter pour mon histoire en compétition des 11/14
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-cabane-5
Merci ^^

Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une bien belle tâche que d'arpenter le monde et aider les égarés ! Bravo, Ahmed ! Vous avez mes cinq voix;
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire un tri-triolet en compétition printemps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-rose-la-bouteille-et-le-baiser
Bonne journée à vous.

Image de Miguel Sébastien DAVID
Miguel Sébastien DAVID · il y a
Bravo, compte sur moi pour ton vote.
Je t'invite à lire l'oeuvre Mésaventure Nocturnes https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes

Image de Ismaila Balde
Ismaila Balde · il y a
courage et bonne chance. Vous avez ma voix.
merci de lire mon texte et de me donner vos impressions ici https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-etait-deja-mienne

Image de Yveson Pascal
Yveson Pascal · il y a
C un très beau texte , je te donne mes voix ! Et je t’invite a lire l'œuvre Mille nuits dans les égouts https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mille-nuits-dans-les-egouts
Image de Lauralie Alfonsi
Lauralie Alfonsi · il y a
bravo pour ce récit à la fois fantastique et philosophique. Mes voix !
Tu peux aller lire mon texte si tu le souhaites : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-tete-dans-les-etoiles-9
Merci à toi !

Image de Oka N'guessan
Oka N'guessan · il y a
Bravo , Bien écrit , +2voix , je vous invite aussi à me lire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-lumiere-10