3
min
Image de Fred Panassac

Fred Panassac

1609 lectures

988

Finaliste
Sélection Public

Madeleine a entendu les coups sur la porte, au petit jour.
Ils sont venus la chercher pour la punir.
Deux gars du village, avec qui elle a gambadé naguère dans les champs, joué à cache-cache, à saute-mouton.
Filles et garçons ensemble cueillaient des mûres, aidaient aux moissons, à la traite des vaches, montaient sur les bottes de foin en poussant de grands cris de joie.
L’ambiance a radicalement changé depuis ce temps-là.

— Allez, Mado, suis-nous, plus vite on en aura fini, mieux ce sera pour toi, dit le premier gars, Damien, avec qui elle avait il y a quelques étés, échangé quelques baisers au coin de la grange.
Il en avait conservé longtemps envers elle une sorte de réserve prudente.
Mais il fallait passer aux choses sérieuses et se faire respecter de cette catin qui n’avait pas voulu aller plus loin.
Quand Madeleine fit mine de résister, il commença à hausser le ton.
— Ça suffit maintenant, tu nous suis et tu la fermes, tu sais pourquoi on est là.
Mais bizarrement il n’osait pas la toucher.

L’homme plus âgé qui l’accompagnait avait l’air moins conciliant.
Il jeta un regard noir à son acolyte et attrapa Madeleine par le bras, sans ménagement.
Elle entendit ce grand blond balafré proférer la même insulte que celle, peinte au goudron sur ses volets la semaine précédente, et qu’elle avait nettoyée à grand renfort de détergent : « Poule à boches ».
Les mêmes mots infamants, alors qu’elle n’avait fait que des travaux de ménage au service d’un officier allemand, pour se nourrir au jour le jour.

Maintenant, elle était exposée en place publique, la population, avertie, attendait le début du rituel quasi quotidien en ce mois de septembre 1944, aux environs d’Orléans.
Elles étaient cinq femmes ce matin-là.
Émilie, Clémence, Julie, Céleste, et elle, Madeleine.

Marcel, le copain de Damien, commença.
Il arracha le corsage des cinq femmes et dénuda leur poitrine, puis le « chef » procéda à la tonte de leur chevelure.
Les femmes, deux brunettes, une blonde élancée, une autre plus replète, et une rousse aux cheveux de feu, toutes cinq assises sur des chaises, étaient figées par la honte, en raison de l’assistance nombreuse qui les encerclait.
L’affaire était routinière et fonctionnait bien.

La foule qui vociférait en reluquant ces pauvres femmes d’un œil lubrique, les affublait de noms charmants, putain, sale boche, pute, salope.
Le tondeur et l’assistant se faisaient acclamer à chaque mèche de cheveux qui tombait.
Parmi les plus enthousiastes figuraient Roger, Gustave et Ludovic.

Quand les cinq crânes furent visibles, quand les cinq femmes furent privées de l’ornement que la nature leur avait généreusement offert, Madeleine et ses amies eurent encore droit à des dessins de croix gammées sur le ventre, au rouge à lèvres, et sur les seins, à l’encre noire.
Puis quelques clichés furent pris pour les albums- souvenirs de leurs bourreaux.

On relâcha les femmes dénudées, qui aussitôt récupérèrent leurs vêtements déchirés pour s’en recouvrir et partirent en sanglotant, la honte et l’humiliation en bandoulière et la tête privée de sa protection séductrice.
C’est bien fait pour vous, cria Armande, la fille la plus laide de la ville, qui avait assisté, gouailleuse et caquetante, à la leçon gratuite de coiffure à la dernière mode, tendance épuration.

Le soir, Roger, qui avait dénoncé un réseau de résistants aux nazis, à la suite de quoi les maquisards avaient été atrocement torturés puis achevés, raconta la scène cocasse à sa femme. Il ne s’était jamais fait pincer, lui, pour sa trahison.

Gustave, qui avait écrit à la Kommandantur pour signaler la présence d’une famille juive cachée dans une ferme, ce qui avait valu la déportation à deux adultes et trois enfants juifs, et les pires sévices au couple de fermiers, porta à la caisse d’épargne l’argent qu’il avait dérobé nuitamment à ces gens après leur arrestation.
Lui non plus ne fut jamais inquiété pour son exploit.

Ludovic, le B.O.F * qui revendait à prix d’or en ville les produits laitiers troqués à la ferme contre quelques sous, se tapa sur les cuisses d’excitation en racontant la séance de tonte à ses copains, autour d’une bière au bistrot.

Madeleine, la première femme tondue, fut abandonnée par son fiancé, et épousa deux ans plus tard un agriculteur, de trente ans son aîné, le seul qui avait bien voulu d’elle.
Elle s’éreinta toute sa vie aux travaux de la ferme sans en recevoir la moindre reconnaissance, et ne parlons même pas d’amour.

Trois mois jour pour jour après son humiliation publique, Clémence se jeta dans la Loire et se noya.

Julie s’enferma chez elle et n’en sortit plus pendant dix ans, n’acceptant de mettre fin à sa réclusion qu’au moment du décès de ses parents, qui l’avaient reniée.

Céleste entra dans un monastère et devint l’épouse du Christ, renonçant au monde et à ses plaisirs.
Elle ne cessa de prier pour ses bourreaux jusqu’à sa mort ardemment désirée, cinquante ans plus tard.

Émilie, la plus forte moralement, poursuivit de brillantes études de psychologie et s’illustra par sa thèse universitaire sur la résilience. Elle fut la seule à fonder une famille et eut trois enfants.

Et moi, c’est Damien.
J’ai tenu la tondeuse qui a rasé les cheveux de ces femmes ce jour de septembre 44.
Leurs visages, leurs crânes glabres m’ont hanté toute ma vie durant.
Je sens que je n’en ai plus pour longtemps, les forces me quittent maintenant.
Les enfants, je vous confie cette histoire pour en faire votre miel et pour que vous y pensiez dans les jours de doute.

Et Damien quitta la salle de conférence du lycée Jean Zay ** où les classes de seconde étaient venues l’écouter dans un silence religieux.

Ce jour-là il rentra chez lui un peu moins triste qu’à l’habitude.


* B.O.F. « Beurre Œufs Fromage » : surnom des commerçants qui se sont enrichis en vendant ces produits au marché noir pendant l’Occupation.

** Jean Zay, ministre de l’Éducation Nationale du Front Populaire (1936), assassiné par la Milice en juin 1944.

PRIX

Image de Automne 19
988

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac  Commentaire de l'auteur · il y a
Bonjour à mes lectrices et lecteurs, vous pouvez profiter sans retenue de ce récit, Short Édition ayant très rapidement corrigé la petite coquille qui s’y était glissée en intruse. Bonne lecture !
J'ai un peu de retard pour répondre à tous vos commentaires ainsi qu'aux témoignages émouvants suscités par ce récit. Je suis ravie d'avoir autant de réactions à ce court texte et ne manquerai pas de vous répondre petit à petit. Un grand merci à toutes et tous.

Image de Jean-Francois Guet
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Jean-François pour ton soutien dans cette belle finale !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un S de trop, ce n'est rien au regard de la beauté de ton texte, une histoire connue mais toujours sujet à réflexion, bravo Fred et merci pour elles, pour nous !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Chantal pour ton soutien et ton commentaire élogieux. Quelques problèmes de clavier ce matin. Il joue à cache-cache. À la place on me propose des mots automatisés. Encore un coup des robots !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Un rappel pour ne jamais oublier. Pour que plus jamais cela ne se reproduise...Mais cela continue ailleurs, pour le pouvoir, pour des idées , pour des religions qui n'en sont pas....Serait-ce une utopie de vouloir vivre libre et égaux et sans danger sur sa terre?
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Gina pour votre commentaire plein d’empathie et de clairvoyance et pour votre généreux soutien. Oui, beaucoup de situations semblables nous sautent aux yeux encore aujourd’hui.
Image de Arsène Morland
Arsène Morland · il y a
Sobre. Donc fort.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Arsène pour ton soutien !
Ton commentaire s’est inscrit plusieurs fois, je me suis permis de supprimer les doublons.

Image de Arsène Morland
Arsène Morland · il y a
Désolé. J’ ai parfois des petits bugs de ce genre .
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Aucun souci, dans ces cas là je supprime mais je préviens pour qu’il n’y ait pas de surprise en notification. 🙂
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Mon soutien et bonne finale ;) !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Zalma !
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bonne finale Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour ton nouveau soutien Isabelle !
Image de Philip Kie
Philip Kie · il y a
Sans doute en raison de la sobriété de la narration, le texte est poignant.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Philip, cette remarque me touche beaucoup. Merci pour votre soutien à ce thème !
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Mes voix renouvelées également ;)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Marie !
Image de Chantal Cadoret
Chantal Cadoret · il y a
C’est un très beau texte que vous avez écrit la. Une histoire hélas trop vraie. Bravo!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Chantal d’être passée par ici et merci pour votre aimable commentaire et votre soutien.
Image de Sufenta
Sufenta · il y a
Hélas toujours d’actualité avec toutes ces violences faites aux femmes
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire sans fin hélas. Merci Sufenta pour votre soutien !
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Une page d'histoire illustrée avec brio, mon soutien pour cette finale.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Françoise !
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
J'ai relu avec le même plaisir, bravo. Mes 5 voix.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Michèle pour votre soutien !
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un des épisodes les plus sordides de notre histoire sobrement et efficacement écrit. Mes voix.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Nelson pour votre soutien et à bientôt sur votre page : je mets votre nouvelle sur ma liste de lecture.
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Cette description quasi chirurgicale d’un épisode sordide de notre histoire est bouleversant et dans une tonalité journalistique qui colle très bien au fond de ce récit . Chère Fred, voici mes voix.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci chère Doria pour ta lecture perspicace et ton soutien dans cette finale.
Image de Trez
Trez · il y a
Très beau texte. Poignant.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Trez pour votre visite et votre soutien !
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Wouf... je ne sors pas indemne de cette lecture, Fred. C'est bien, ça secoue.
Belle finale !

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Sylvie d’avoir apprécié et merci pour votre soutien, bonne chance à vous dans votre double finale 🥰
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Fred. Ce texte supporte sans peine une deuxième lecture et mérite aussi une deuxième salve de voix. 😊
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Hermann pour cette salve pacifique et « Chiche » que vous soyez au palmarès de ce prix 👍
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Excellente cette histoire, Fred ! J'ai découvert, à ma grande surprise, que le narrateur est le tondeur. Ce texte résonne opportunément avec la dénonciation, en ce moment, de la violence qui est faite aux femmes. Bonne chance pour la finale.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah tant mieux si c’était une surprise. C’est le « twist » final, comme on dit en frangliche... merci FRANÇOIS pour votre généreux soutien !
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Une belle leçon. Mes voix, Fred, et bonne chance pour cette finale.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Donald pour ton passage par ici et ton soutien !
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
bonne chance Fred, mes amitiés,
5* confirmées

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Artvic !
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
un récit cruel qui dénonce
les horreurs d'une libération
qui n'est pas celle des femmes^^+5

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Bertrand pour ta synthèse judicieuse et pour ton soutien !
Image de Bertrand Pigeon
Bertrand Pigeon · il y a
J'ai la synthèse toujours judicieuse😁😁
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
😇👍 🙂
Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
+ 5 voix confirmées...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci ma chère Elisabeth pour ton soutien.
Image de Del Lia
Del Lia · il y a
Très beau récit, poignant, sur cette période misérable
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Delia d'être passée me lire et soutenir cet écrit !
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Confusion! Mon commentaire se trouve plus bas!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Aucun souci Claire, bisous et prends soin de toi, encore merci pour ton fidèle soutien !
Image de Marie
Marie · il y a
Mon vote renouvelé pour ce texte que j'avais particulièrement aimé. Bonne finale à vous
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Marie pour votre soutien et bon dimanche à vous !
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Je suis toujours extrêmement bouleversée par ce thème.
Et tu fais tant passer d'émotion, avec une grande sobriété toutefois.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup ma chère Claire pour ton ressenti. Je préfère en effet construire une intrigue à partir de faits avérés que d’étaler mes sentiments, ce qui serait du pathos. Merci d’y avoir été sensible et je souhaite un joli dimanche.
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Ceux qui ont crié le plus fort étaient le plus souvent ceux qui avaient le plus à se reprocher ! Cela leur évitait de penser à leurs propres trahisons autrement plus graves. Un travers humain malheureusement assez communément réparti dans la population. Bravo pour cette piqûre de rappel Fred. Toutes mes voix.
Image de Patricia Burny-Deleau
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
Bonne finale !
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
Bonne finale Fred
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci infiniment pour ton passage par ici et ton soutien Merlinéa !
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Bonne finale, Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Cudillero !
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Mes cinq voix renouvelées, Fred ! Bonne finale à vous.
Mon sonnet Roberto que vous avez apprécié est lui aussi finale. Une nouvelle petite visite ? : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/roberto
Bonne journée à vous.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Jean et bonne chance également à votre poème sur Roberto !
Image de Th. de Saint-Val
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Th. de Saint-Val pour votre soutien fort apprécié.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Mes 5 voix renouvelées Fred ! Bonne finale !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Felix et à bientôt sur tes oeuvres !
Image de Emsie
Emsie · il y a
Je découvre tardivement (pour cause d'absence à durée indéterminée sur le site) à l'occasion de l'annonce des finalistes et j'apporte toutes mes voix à ce texte d'une grande justesse. Bonne chance, Fred :-)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup pour ton soutien Emsie, et bonne écriture de ton roman 👍
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci Fred !
Image de Jackie Arnoult
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Jackie !
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
Vote renouvelé , Fred
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci ma chère Zouzou et à bientôt sur votre page !
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Mes votes renouvelés !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Denys pour votre soutien !
Image de Agnès BERGER
Agnès BERGER · il y a
Bonne chance pour la finale.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Agnès !
Image de Dona
Dona · il y a
Merci !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci à vous Dona et à bientôt sur votre page !
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Récit poignant et très bien documenté. J'ai récemment écrit la biographie d'un homme très âgé (90 ans), qui adolescent, a assisté à de telles scènes d'humiliation publique d'anciennes compagnes de soldats allemands: tonte des cheveux, exposition face à la foule sur le balcon d'une mairie, violence, insultes, coups... L'émotion est intacte aujourd'hui à la lecture de telles descriptions, même pour nous qui avons eu la chance de ne pas connaître cette époque horrible. J'aimerais vous demander quelles sont vos sources d'inspiration, ce qui vous a motivée à écrire sur ce thème. A bientôt Fred.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Silvie ce doit être passionnant d’écouter et de retranscrire ce témoignage. Ces personnes sont notre mémoire et il ne faut pas que cela soit perdu.
Quant à moi ce n’est pas une source précise qui m’a motivée mais depuis mon enfance j’ai entendu ces récits, vu des documents, des films, fait des lectures, et j’ai l’impression de baigner dans cette atmosphère par procuration.
Pour l’histoire j’avoue que je n’ai pratiquement rien recherché et que j’ai inventé tous ces personnages qui étaient censés avoir vécu à Orléans, ville où j’ai passé mon adolescence.
La structure du récit s’est précisée en l’écrivant car je n’avais pas vraiment fait de plan.
Merci pour votre soutien et à bientôt aussi chez vous !

Image de Duje
Duje · il y a
Acharnements de pleutres , c'est encore d'actualité . Ce texte ira sur le podium , mon aide +5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Duje, j’apprécie des lectures comme la tienne. Pour le podium on verra bien, et que les muses puissent t’entendre !
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
À nouveau toutes mes voix pour ce texte magnifique
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Fleur A. de m’avoir lue !
Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
Bravo Fred. Comme d'habitude... :-)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour le compliment Eddy, mais le « comme d’habitude » est le sommet de l’iceberg, ce qui reste après sélection et ce qui n’est pas jeté à la corbeille à papier sans avoir passé le seuil de ma porte :-)
Un grand merci pour votre soutien sympathique.

Image de Eddy Bonin
Eddy Bonin · il y a
Ma poubelle aussi est volumineuse ;)
Image de Tez
Tez · il y a
Et de 5 !!!! bonne finale !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Tez pour ce soutien généreux, je passe bientôt voter sur votre page B.D. en finale !
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Un coup de pouce
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Loodmer pour ton soutien !
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Bonne finale !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Atoutva !
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Bonne chance Fred.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Haïtam pour vos voeux !
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Soutien renouvelé.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci mon cher Daniel !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Relire ton texte est juste une émotion totale .. alors je viens et je pose mes étoiles à tes mots .. Bravo et belle chance , Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Viviane Brocéliande pour tes pensées toujours généreuses.
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Bravo pour cette finale. Mon soutien réitéré.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C'est très sympathique, merci beaucoup Julien !
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Autant en emporte l'histoire... *****
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Marie pour ton soutien réitéré.
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
Je renouvelle mes votes pour ce texte si fort
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Julia pour votre généreux soutien !
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
J'avais apprécié votre texte - mon vote renouvelé
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Alain !
Image de Jipe GIRAULT
Jipe GIRAULT · il y a
Merci de nous rappeler qu il se trouvait en France de zélés tondeurs de femmes pour ajouter s il en était besoin aux horreurs de la folie des hommes. Bravo Fred pour votre écriture.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Jipe pour votre commentaire motivé et pour votre soutien à mon texte, et à bientôt sur votre page pour découvrir votre finale du jury.
Image de Stéphane Livino
Stéphane Livino · il y a
Bravo encore pour l'évocation de ce terrible épisode de la fin de la guerre et pour la chute pédagogique ! Bonne finale! + 5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Stéphane pour votre soutien !
Image de Margue
Margue · il y a
HONTE 0 CEUX QUI








honte à ces hommes ... usurpateurs d'un pouvoir .... des justiciers quel horreur. tellement bien raconté Fred. bravo

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Margue d'être passée me lire et soutenir ce texte sur les heures sombres de notre Histoire.
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Une histoire qui marque l'esprit, le coeur, une histoire comme un rappel du pire. Puissions nous toujours nous en souvenir. Merci Fred. Pour toutes les victimes de ces atrocités.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Marie pour votre commentaire et votre soutien !
À bientôt sur votre page !

Image de Patrick Gibon
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Monsieur Patrick Patoche !
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Bis et bonne chance Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup ma chère Alice Merveille !
Image de Reotine
Reotine · il y a
Et encore un grand bravo!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Christine d'être repassée par ici !
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon soutien, Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Chantal !
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Mon soutien avec plaisir, Fred.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Mome de Meuse pour votre sympathique soutien !
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Je souhaite une bonne finale à ce texte que j'ai pris plaisir à relire.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Ginette !
Image de Fredoladouleur ...!
Fredoladouleur ...! · il y a
Toujours relire deux fois une punition ! Bonne finale,Fred ^^
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Joli commentaire et précieux soutien, merci Fredoladouceur !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonne route Chère Fred.
Julien.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci mon cher Julien et à bientôt sur ta page !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Finale bien méritée, Fred ! Mes voix renouvelées ! “Gouttes de Rosée” est également en Finale. Merci d’avance et bonne soirée !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Keith, je passerai !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci, Fred ! A bientôt !
Image de André Page
André Page · il y a
Bravo frédérique :) :)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci André pour ce nouveau soutien en finale !
Image de Aurélien Azam
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Aurélien !
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
je reviens parce que j'avais bcp aimé. Bonne finale !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci poir ton soutien Christiane !
Image de André Page
André Page · il y a
Punies, mortes, d'aimer... il est si facile de s'en prendre aux plus faibles...merci Frédérique pour ce texte bouleversant :)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci André pour ton soutien !
Image de Kyou
Kyou · il y a
Le courages des lâches dans toute sa splendeur...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Kyou pour ton soutien, je suis ravie de te revoir dans mes commentaires.
Image de Kyou
Kyou · il y a
Il y a tellement de textes à lire que j'ai du mal à suivre, je vote parfois, commente rarement... mais c'est vrai que les lecteurs passent forcément à côté de textes intéressants.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je suis consciente d’avoir de la chance. Encore merci de t’être arrêtée pour un instant ici, alors qu’il y a tant à lire, et souvent du très bon !
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
Sous prétexte de rendre justice, des hommes se rendent coupables de faits honteux.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui Brune Hilde, c’est une triste réalité. Merci beaucoup d’être passée par ma page !
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Merci pour ce rappel...Que rajouter à la beauté de votre texte, rien, juste MERCI.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci El Bathoul pour votre passage par ma page et pour votre soutien à mon texte.
Image de Champolion
Champolion · il y a
J'ai été absent pendant de longues semaines et je découvre votre texte avec beaucoup de retard,Fred
Vous racontez dans un style tout en retenue et avec beaucoup de pudeur, les méfaits de ces "combattants de la vingt cinquième heure",ceux qui se sont érigés en résistants à la Libération!...
Votre analyse des caractères est comme d'habitude,très fine
Mes voix
Champolion

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Champolion d’être passé me lire ! Je viens de regarder ta page, par conséquent je passerai te lire puisque tu as du nouveau. Je te trouve pessimiste sur ta page d’accueil, les commentaires ne sont pas toujours intéressés, pas les miens en tous cas puisque mon score en Nocturne prouve que je n’ai pas fait de racolage, lol. 😇
Merci pour ton commentaire et tes voix, bientôt la finale et de ce côté là aussi je suis ravie, pas de racolage et probablement en finale bientôt, si tout se passe bien.

Image de Champolion
Champolion · il y a
Hello Fred
Tu sais bien que ne je parlais évidemment pas de tes commentaires mais de ceux de nos grands pêcheurs et pêcheuses de voix que tout le monde connait,votant pour tout ce qui parait sans états d'âme, avec trois mots d'éloges stéréotypés et cinq lignes pour la promotion de leur oeuvre!
Les plus redoutables te rappelant que "tu as commenté mais pas voté"
Comme si cela allait de soi!
Champolion

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Plus policé mais plus rare, « il semblerait que votre commentaire n’ait pas été accompagné des généreux suffrages que vous m’octroyez habituellement à chacune de vos lectures éclairées. Pourriez-vous à l’occasion remédier à cet oubli, si ce n’est pas trop exiger de votre bienveillance légendaire ? » 😂
Lorsque c’est si bien dit, comment résister à ces sirènes ?
Pour ma part ayant reçu des volées de bois vert pour m’être enquise de votes absents , je laisse désormais les étourdis ou les retors passer sans verser leur obole 😎😱

Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Là où, une fois parmi tant d'autres, les femmes n'ont pas été les égales des hommes et ont été publiquement humiliées. Beau texte émouvant... et important par son message, et pour ne pas oublier.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Françoise pour votre lecture et votre soutien que j’apprécie beaucoup.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une page d'Histoire pas très reluisante. Et un texte bouleversant. Bravo !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Atoutva d’avoir apprécié cette page !
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
Texte très émouvant
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Julia ! Et pardon pour le retard à répondre.
Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonjour Fred.
Nous vivons une période de paix exceptionnelle, mais nous ne devons pas oublier que les temps de guerres sont propices aux pires actions de l'être humain.
Merci de nous le rappeler Fred.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Hermann d’avoir apprécié ce récit et merci pour votre soutien !
Image de Simone Palourde
Simone Palourde · il y a
Rien ne pouvait justifier cette brutalité. Votre récit m'a complètement bouleversée. Et révoltée, d'une certaine façon. Ne jamais oublier de tels faits, de tels crimes. Et l'écriture a son rôle à jouer. Je ne peux rien dire d'autre.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Simone pour votre commentaire qui me touche beaucoup, et pardon pour le retard à répondre.
Image de Iremi
Iremi · il y a
Bravo. Très bonne nouvelle sur l'après guerre où la bêtise domine. J'ai bien aimé le début mystérieux,le ton neutre et la construction du texte. Mes voix.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Iremi pour votre passage par ici et votre soutien !
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Brr. Il n'en faut pas beaucoup pour se pervertir ou damner ses semblables à bon compte... Mes votes
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci J.Chablik pour votre lecture et votre commentaire. Les gens en effet sont toujours prompts à juger, surtout dans les périodes sombres de l’Histoire.
Merci pour votre soutien !

Image de Marie
Marie · il y a
Superbe texte, ne jamais oublier cette page d'histoire. L'occupation fut une période fort sombre, il ne faut pas oublier non plus que certaines femmes ont couché avec l'ennemi tout simplement pour lui soutirer quelques informations qu'elles communiquaient ensuite au réseau local de résistance. Mais, malheureusement, certaines d'entre elles ont subi le même genre de punition. Ce déshonneur en place publique a anéanti des familles entières. Votre texte est magnifique. Ne jamais oublier, merci de nous le rappeler.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Marie pour votre commentaire et votre appréciation sur cette tranche de vie.
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Terrasser les tyrans, ne permet pas d' être des brutes!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est vrai Jo Kummer, merci pour ce commentaire avisé, et pour votre soutien !
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
tandis que l'infamie frise le règlement de comptes (Fabien, Armande...) d'autres, infiniment plus coupables se gaussent et se tapent sur les cuisses
de ces cinq femmes stigmatisées ici, accusées d'avoir aimé ou bien fait le ménage, une seule a survécu
Damien fut pétri de remords tout au long de sa vie
punition d'avoir commis ces représailles, tuant ces femmes moins répréhensibles que lui et ses comparses

merci Fred
d'une plume précise et sans complaisance ni pathos, vous nous contez ici la "petite histoire" occultée par la grande dans les ouvrages scolaires
+++++

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Chateaubriante pour votre magnifique commentaire !
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
J'ai pensé à cette magnifique chanson de Jojo "La Tondue"... Mais ton texte ciselé n'est pas mal non plus Fred !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui très belle chanson, merci De l’Air pour ton commentaire et ton soutien !
Image de Jessica Lefèvre
Jessica Lefèvre · il y a
Très beau texte !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Jessica !
Image de jc jr
jc jr · il y a
Dans une guerre, la honte est de tous les bords.J'ai apprécié votre texte, qui relève d'une mise à mort psychologique et rappelle les buchers de l'inquisition, qui étaient là pour nourrir la vindicte populaire.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci jc jr je vois que vous avez été victime vous aussi des pseudos prenant leurs libertés pour fuguer ;-)
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Merci Fred pour ce texte rappelant certaines forfaitures commises à la libération, et dont la fin provoque une émotion palpable ! Tu as mes cinq voix !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Jean pour ton appréciation et ton soutien, désolée pour le retard à répondre. Bonne journée !
Image de Flore
Flore · il y a
Une page de notre histoire, une des plus moches...mais il y en a d'autres, et se souvenir de temps en temps....
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour ton passage par ici et pour ton soutien !
Image de Flore
Flore · il y a
Je reviens, bonne finale et bonne soirée.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Flore !
Image de Pulcherie
Pulcherie · il y a
Mes voix.bravo
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Pulcherie pour votre soutien !
Image de Jackie Arnoult
Jackie Arnoult · il y a
Je n'étais pas née mais je pense toujours à tous ces gens qui se sont enrichit sur les cadavres des autres. Toutes mes voix.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Jackie pour votre empathie et votre soutien !
Image de Myl Lacroix
Myl Lacroix · il y a
merci pour ce beau texte. Toutes mes voix
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Myl Lacroix !
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Une triste réalité sociale, mes voix !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour la voix que ses copines ont dû laisser en plan quelque part, lol.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
La "justice du peuple" était dure pour les gens du peuple ... La "vraie justice" n'atteignit que très rarement certains responsables de l'époque, de faits bien plus graves !
J'aime te lire.*****
Julien.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Julien pour ton soutien et ton commentaire judicieux. Tu as raison de mettre des guillemets à cette « justice ».
Image de Verseau Chantal
Verseau Chantal · il y a
Votes maximum pour le souvenir de ces moments sombres si bien narrés
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci pour ton passage par ici et ton soutien à mon texte, Verseau !
Image de Yvonne Bobonne
Yvonne Bobonne · il y a
Encore et toujours des femmes victimes de la bêtise et de la méchanceté gratuites ! Depuis les sorcières livrées au bûcher jusqu'aux femmes lapidées de nos jours, rien ne changera-t-il jamais ?
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonjour Yvonne, j’espère que je n’ai pas trop plombé l’ambiance. Oui je pense comme vous, et encore je ne parle même pas des statistiques affreuses qui augmentent tous les jours pour le sinistre décompte des féminicides, je lisais encore tout à l’heure ici un texte qui en parlait, et il le faut.
Merci pour votre soutien et votre compassion pour ces victimes et un bon week-end quand même :-)

Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
À cette horreur, s'ajoute pour moi la terreur de subir un jour le même sort que ces malheureuses si... JE NE PORTE PAS VOILE OU NIQUAB... Une texte qui fait mal... comme tout ce qui est tragiquement beau...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ma chère Brigitte je n’aurais pas dû écrire ce texte si j’avais su que je te ferais flipper. Merci pour ton appréciation et ton soutien et joli week-end à toi, pensées, bisous pour toi à Auvers.
Image de Raymond De Raider
Raymond De Raider · il y a
Merci Fred d'évoquer cette violence qui est restée la plupart du temps - oh, dans tous les cas,j'en suis certain - impunie !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Raymond. Malheureusement la lâcheté profite souvent de l’anonymat des foules. Merci pour votre soutien !
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Mon soutien pour ce texte qui retrace une page d'histoire sombre, très sombre.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Cudillero pour ton soutien (ma précédente réponse n’a pas été enregistrée)
Bon week-end à toi !

Image de Cudillero
Cudillero · il y a
Merci Frédérique, très bon week-end à toi aussi.
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...il ne faut pas oublier que ces femmes ont ' couché ' souvent pour le bien de la France en soutirant le maximum de renseignements !!! +5 , pour un sujet aussi qui me tient à coeur ...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Zouzou pour votre lecture et votre soutien. Oui, un pari risqué.
Recueillir des confidences sur l’oreiller est
très dangereux et a pu sauver des vies, ces femmes ont joué avec le feu.

Image de Zouzou
Zouzou · il y a
À propos de feu...avez vous lu mon Noir ?
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oh subtil, Zouzou (sourire)
Je vais vérifier si je l’ai lu, car les textes sont fort nombreux et ma mémoire parfois défaillante ;-)

À plus tard donc Zouzou, et avant la fin des qualifs, promis.

Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
"avec qui elle avait il y a quelques étés, échangé quelques baisers" ... ce texte me donne le sentiment d'avoir été écrit à la hâte...
+ 5 voix amicales, même si je ne suis pas allée au delà du premier chapitre. Je n'aime pas voir raviver les tristes faits de l'histoire.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour ta visite et le soutien à mon texte, Elisabeth, en même temps ton vote généreux sans avoir aimé le texte peut laisser penser que j’ai sollicité ta visite et tes voix, ce qui n’est absolument pas le cas et c’est important pour moi de le préciser, tu le comprendras.
Désolée pour l’impression de « hâte dans l’écriture » mais ce n’est pas le cas non plus, tu l’aurais peut-être vu si tu avais lu jusqu’à la fin.
Ne te crois pas obligée de voter pour moi si tu n’aimes pas, je ne fonctionne pas de cette façon et n’ai sollicité aucun des lecteurs qui sont venus voter ici. Encore une fois j’insiste, c’est vraiment très important pour moi de ne pas être cataloguée parmi les chasseurs de voix, ce que je ne suis plus depuis bien longtemps. Amitiés.

Image de Elisabeth Marchand
Elisabeth Marchand · il y a
Tout le monde l'a compris, Fred ... Tu ne sollicites pas de voix, tu ne mendies pas, tu le dis et le répètes, c'est tout à ton honneur.
Tu ne m'as rien demandé comme de juste (abonnée chez toi, j'ai reçu la notification) mais je donne volontiers mes votes aux "amis" virtuels, uniquement pour faire avancer le schimlblick car il s'agit aussi d'un concours.
C'est la répétition de "quelques" qui m'a fait faire la remarque, mais je le regrette. Je dis parfois mon ressenti trop vite. Amitiés.

Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Tu nous plonges dans l'ombre de l'Histoire avec cette humanité et cette plume criante de vérité qui est la tienne. Ton texte est irrésistible, il nous aggrippe dés les premiers mots, nous emmène là où on ne veut pas aller, nous place face au pouvoir destructeur de l'injustice, et nous laisse au final avec cette certitude, le temps n'efface rien... mais on a le droit d'essayer ! C'est vraiment splendide, Fred ! Merci, j'en ai encore la chair de poule.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Serge pour ton enthousiasme à propos de mon texte, et pour ton généreux soutien.
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Je crois qu'il mérite bien plus que de l'enthousiasme, c'est pas si fréquent de se faire happer par un texte. Mais bon... ça n'engage que moi. Bonne nuit Fred ;-)
Image de zazinette dit zazie
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Effectivement, merci d’être passée me lire malgré la noirceur de cette histoire et merci Zazinette pour votre soutien.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
c'est fort poignant ...la verité assise sur tes mots avec une superbe elegance...on est saisi et ému à la fois de la laideur des uns et de la grandeur des autres ...c'est un texte qu'on ne peut pas oublier...
Merci Fred et belle journée...

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Brocéliande pour ton très beau commentaire et tu restes bien la Fée de la forêt que nous connaissons. Bises et belle journée ensoleillée.
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Merci Fred, ça me touche , ta réponse ! Bises à toi aussi et joli week end !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Au coeur de la monstruosité des foules, grand mystère sociologique
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Vrac pour votre commentaire éclairé sur ce drame familial.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
et bien j'ai lu cette nouvelle et je trouve que tu as une façon d'écriture qui captive par contre je n'aime pas mais j'aime lire cette période de la vie des pauvres gens de ce temps là... hélas tout n'était pas rose ou tout blanc dans ces moments là.. bravo
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonsoir Johana, merci pour ta visite et je suis ravie que cette histoire t’ait plu, même si c’est vrai, elle n’est pas très rose à lire, genre Court et noir oblige. Merci pour ton généreux soutien.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
Ce que tu contes là avec talent, Fred, n'est qu'une illustration de la théorie du Bouc Emissaire chère à René Girard. Evidemment, il y a ce coté révoltant de la punition imméritée, mais et ton texte le montre aussi, la fonction réconciliartrice de la communauté sur le dos des boucs !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Philippe pour cet éclairage intéressant et cette référence philosophique. Une théorie qui, je pense, est passée dans l’inconscient collectif et se trouve souvent vérifiée. Merci pour votre vote également.
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Fred, en lisant ton texte, je pense à la préfecture de police de Paris et à la magistrature; résistants de la dernière heure qui le 16 ET 17 JUILLET 42 accomplirent avec zèle, la rafle du Vel'd'hiv. Participants à cette honte 9000 policiers et gendarmes FRANCAIS ! Mes voix pour la mémoire.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une participation longtemps occultée mais désormais connue depuis quelques temps déjà. Merci Daniel pour ton soutien à ce texte.
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Triste réalité hélas !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Patricia pour ton soutien.
Image de Audrey Bataillon
Audrey Bataillon · il y a
Vous abordez des sujets très durs mais c'est toujours très bien amené et prenant
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Audrey, c’est vrai par moments mais j’écris aussi des histoires plus légères, je suis touchée que vous ayez lu plusieurs de mes textes. Un grand merci.
Image de Skimo
Skimo · il y a
Le triste sort des femmes aux mains des couards et autres profiteurs de guerre. Mes voix.
Peut-être déjà, sollicitée , je signale que dans mon livre sur la guerre d'Algérie des situations similaires sont mentionnées. Au cas où je vous aurais oubliée dans ma campagne de pub:
Bonjour à Tous,
désolé d’utiliser ce canal pour me faire de la pub, mais si je n’en fais pas, personne le fera pour moi.
En dehors de multiples activités, dont le Spf, bien sûr, je commets quelques ouvrages de lecture sous le nom Gérard J.M. Alors, si vous en avez la curiosité, vous pouvez copier un des liens suivants et en les collant sur un moteur de recherche, vous trouverez mon dernier roman. Accessible sur tablette, Smartphone, liseuse Kindle et aussi en format papier. Vous pourrez en lire quelques pages, gratuitement, et si le cœur vous en dit... Pas d’inquiétude, je ne peux pas savoir qui l’a acheté ou pas, à moins que vous ne laissiez un commentaire élogieux ou critique.


Monsieur Ursule -ce n’est pas son vrai nom-, cache un secret depuis son retour du service militaire accompli en Kabylie, en pleine guerre d’indépendance de l’Algérie. Entre évocation d’évènements historiques et fiction, ce roman nous conte une belle histoire d’amour qui traverse le temps depuis les années de guerre jusqu’à nos jours. Malgré les tragédies engendrées par toute guerre, c’est également un plaidoyer pour le droit à l’éducation, pour l’égalité homme femme et une ode à la tolérance.


Adresses internet : Le Rayon cassé ou lettres de Kabylie
https://www.amazon.fr/dp/1696293863 livre broché
https://www.amazon.fr/dp/B07YJ6YLSX sur smartphone, tablette ou Kindle


Amicalement

SKIMO, alias Gérard J.M

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Skimo- Gérard pour votre commentaire et votre vote, ainsi que pour les renseignements concernant votre ouvrage. J’ai pas mal de lecture en retard, mais je peux au moins trouver le temps de lire l’extrait, et de voir si cela me donne envie de lire la suite. Vous avez raison d’en parler, il n’y a pas de mal à promouvoir un livre sur un site de littérature. Bonne chance et merci de votre visite. Cordialement.
Image de Rupello
Rupello · il y a
La banalité du mal de siècle en siècle jusqu'à nos jours...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Rupello pour votre commentaire pertinent et votre soutien !
Image de Emerillon
Emerillon · il y a
Beau texte qui fait froid dans le dos malgré le remords exprimé à la fin.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Vrai, Émerillon ! Merci pour votre ressenti et votre soutien !
Image de Lucille B
Lucille B · il y a
Merci pour ce texte sobre et poignant ; on a beau savoir, c'est toujours la nausée et la colère qui reviennent
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Lucille B, er c’est vrai que les mêmes causes produisent les mêmes effets à travers les âges.
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Ça résonne particulièrement quand une mère et une grand-mère ont failli y passer, sous prétexte d'héberger des allemands qui avaient réquisitionné la maison. Les résistants de la dernière heure ont été la honte de notre pays.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est poignant Loodmer. Quelques retournements de veste au gré du vent balaient l’intégrité d’une vie. Merci pour ton commentaire averti et toujours aussi attentif.
Image de Pierre alias Pierrotdu84
Pierre alias Pierrotdu84 · il y a
Ce furent hélas des banalités, lors de ces pseudo-épurations, dont réchappèrent, eux, les Bousquet, Papon, et autres Touvier ! Mais je ne sais pas si du récit du tondeur, Damien, on peut en "faire son miel" : il serait plutôt acide ...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Pierrotdu84 pour votre commentaire et votre vote.
"faire son miel" : tirer profit de quelque chose.
Qui n'est pas obligé d'être doux.
Bien à vous.

Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
Bien écrit.
Merci pour elles.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Landry des Alpes pour votre commentaire et votre soutien.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Toutes mes voix
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Fleur A.
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Très beau texte, pour ne pas oublier. Hélas, je pense qu'aujourd'hui ce serait pareil...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Chantal, et oui hélas l'actualité ne manque pas d'exemples de ce genre...
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Un texte efficace, très bien écrit. Désigner des coupables et les jeter à la vindicte populaire pour exorciser ses propres démons ... Des comportements à garder en mémoire. Malheureusement, ils se reproduisent depuis la nuit des temps avec plusieurs formes de lynchage, toutes aussi odieuses et inacceptables.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
L'imagination qui mène nos actes peut briller dans le bien et sombrer dans le mal (c'est vrai)
Merci Denys pour votre commentaire.

Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un texte qui ravive les mémoires, nécessaire en ces temps plus que flous.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Patrick d'être toujours fidèle au poste pour commenter mes parutions, et bien sûr tiens bon le cap pour la Sculpture !
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Qu'aurions nous fait à la place de ces femmes meurtries par la honte ? Je n'ose l'imaginer, mais je suis sûre, hélas, qu'aujourd'hui encore, il se trouverait des bourreaux avec ciseaux bien aiguisés pour continuer le travail et un public prêt à applaudir la scène...
Bravo Fred d'aborder ce sujet avec autant de brio. Votre plume, toujours magique fait s'arrêter le temps...

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Chère Monique, maintenant, comme cela est dangereux pour eux de sévir en place publique, les bourreaux se déchaînent sur internet en pourrissant la vie de filles ou garçons naïfs et vulnérables. Merci pour votre commentaire élogieux et votre intérêt de lectrice.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Excellente cette idée de faire tenir le rôle de narrateur au "tortionnaire" plutôt qu'à la victime en attendant la fin de l'histoire pour le dévoiler *****
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui, une idée étrange, je me suis dit que ce n'était pas impossible de l'imaginer. Merci Paul pour ton commentaire et ton approbation.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
En lisant ton texte puissant et tragique j'avais sans cesse en tête ces photos terribles de femmes tondues et le regard haineux de la foule, femmes y compris...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Alice pour ta visite et ton commentaire plein d'empathie, oui le spectacle était à la mode comme le fut et l'est toujours celui des exécutions dans les pays où elles existent encore. Merci pour ton soutien.
Image de Dominique Mutel
Dominique Mutel · il y a
Eluard a écrit un très beau poème sur ces femmes tondues par de valeureux résistants de la dernière heure et le roman de Jean Dutour, Au bon beurre, dénonce aussi la veulerie d'une France qui n'est hélas pas morte. Mon vote.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Dominique, oui très beau poème d'Eluard, et le roman "Au bon beurre", plein d'ironie et d'humour noir, roman que j'ai lu il y a très longtemps, il était au programme.
Image de Le cacographe
Le cacographe · il y a
Beau texte tout en sobriété mais difficile à commenter : tout a été dit. + 5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le compliment de "sobriété" est un très beau commentaire, merci Le cacographe pour votre visite et votre soutien.
Image de Guy Bordera
Guy Bordera · il y a
Il ne s'agit pas de louer ou de blâmer, il s'agit d'abord de comprendre. (Spinoza).
Merci Fred pour ce moment d'Histoire et ce texte profond. Bonne chance.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Spinoza a toujours raison, il serait difficile de trouver quelque chose à redire à sa pensée jamais en défaut. Merci Guy d'avoir rappelé cette vérité et merci pour vos compliments et votre soutien.
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Superbe texte où les personnages sont dessinés au trait fin - trahisons, vilenies, vengeances, honte, remords, lâchetés... tout y est - bravo
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Alain et pourtant j'ai fait très très court, sans dépasser le nombre de signes d'un ttc. Tout le monde sait que faire court est plus difficile que le contraire. Merci pour votre beau compliment et votre soutien.
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Mes 5 votes, bonne chance!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Michèle pour vos deux commentaires et votre soutien !
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Bravo pour ce beau texte sur un thème qui m'inspire beaucoup. Eluard a écrit un merveilleux poème pour ces femmes.

"En ce temps là, pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait des filles.
On allait même jusqu’à les tondre.


Comprenne qui voudra
Moi mon remords ce fut
La malheureuse qui resta
Sur le pavé
La victime raisonnable
À la robe déchirée
Au regard d’enfant perdue
Découronnée défigurée
Celle qui ressemble aux morts
Qui sont morts pour être aimés

Une fille faite pour un bouquet
Et couverte
Du noir crachat des ténèbres

Une fille galante
Comme une aurore de premier mai
La plus aimable bête

Souillée et qui n’a pas compris
Qu’elle est souillée
Une bête prise au piège
Des amateurs de beauté.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Michèle d'avoir rappelé ici le poème de Paul Éluard.
Comme toujours c'est la perfection faite poésie, que dire après cela ? Comment oser écrire des poèmes ? (et pourtant il est permis d'essayer d'écrire, sans prétention, c'est ce que je fais.)
J'apprécie beaucoup vos commentaires. Merci !

Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Moi la poésie, je n'ose pas … encore! C'est toujours un grand plaisir de vous lire.
Image de JBM
JBM · il y a
Tu n’as pas vécu cette époque
Mais la punition était aussi pour les enfants de ces personnes
Amicalement
Jbm

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui JBM je ne l'ai pas vécu mais je le sais, d'après quelques lectures. Merci de l'avoir rappelé et merci pour ton commentaire amical et ton soutien.
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci Fred pour ce rappel. Mon oncle a été assassiné en 1944 par les ss de la Division SS Das Reich près d'Oradour sur Glane, il était FFI. Son fils biologique, son fils adoptif ,sa compagne juive polonaise ont été déportés à Auschwitz, ils n'en sont pas revenus. Alors oui n'oublions pas, les atrocités commises.
Arnaud

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Tant de vies brisées, je ne peux qu'éprouver une immense compassion pour eux et votre famille. Merci Arnaud pour ce témoignage poignant.
Image de Trebor
Trebor · il y a
Rappel d'une période qu'on peut difficilement gommer Merci Fred.
Même époque pour mes "trois bols" mais + agréable;

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Trebor, pour votre commentaire, et je note d'aller lire vos "Trois bols" ainsi que vos autres textes en lice, le plus rapidement possible. Amitiés.
Image de Marie Kléber
Marie Kléber · il y a
Il faut le dire, l'écrire, le partager. Il faut se souvenir de cette histoire, de ce tragique, de ces vies brisées. Merci pour cet hommage à toutes ces femmes, mais aussi à toute cette époque qui a connu son lot de courageux et de lâches.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Marie et à bientôt sur votre page.
Image de Bibi
Bibi · il y a
Bravo Fred. Belle peinture à "coups de ciseaux" non raseurs. Ma grand-mère m'a souvent racontée une scène similaire qui s'est déroulée dans l'usine où elle avait travaillé durant l'occupation : des ouvriers avaient tenté de saboter les machines, avaient été dénoncés et... la suite alors, que les "frileux", les collaborateurs minables sont devenus en fin de guerre des héros et des bourreaux... Mes voix !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ce fut un temps pour les opportunistes, étaient-ils plus bêtes que méchants ou l'inverse ? Merci Bibi pour ce témoignage et pour votre soutien.
Image de Reotine
Reotine · il y a
Merci de rendre un petit hommage à ces femmes humiliées par des lâches!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Christine pour ton soutien et tu as bien raison de dire que la lâcheté était la grande responsable d'un tel gâchis humain.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
J'y étais ! j'ai tout vu ou plutôt tout revu. Les procès étaient vite faits en ce temps là. Moi, j'ai vu les femmes tondues, promenées au bout d'une corde autour du pâté de maison, poitrine dénudé et barbouillée de peinture. C'était en 1944...J'avais dix sept ans et la fougue de cet âge. Aujourd'hui, je vois tout ça différemment.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Georges, j'apprécie votre témoignage vécu, et vos réponses faites à mes lecteurs et lectrices. Merci pour votre soutien.
Image de Agnès BERGER
Agnès BERGER · il y a
Belle narration d'un moment difficile de notre histoire. Mes voix pour ce beau texte.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Agnès pour votre soutien.
Image de JFG Sanshiro
JFG Sanshiro · il y a
Durant cette période d'épuration énormément de femmes furent tondues et humiliées.
Mais pas d'homme tondus et humiliés, ils furent exécutés.
Bravo voici mes votes

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui JFG, il y a tant d'histoires à raconter, c'est une époque terrible. Merci pour votre soutien.
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
EXCELLENT et malheureusement vrai ....5/5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Philippe pour votre soutien enthousiaste à cette histoire dans l'Histoire.
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Condamnées par des collabos
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des collabos à l'horreur oui.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Faux. Non pas condamnées par des collabos,,mais par la vindicte populaire pour avoir entretenu une liaison amoureuse avec un soldat ennemi. Bien souvent des officiers. Il ne faut pas oublier qu'à cette époque il y avait en France 50% de Gaullistes et 50% de Pétainistes J'ai assisté à ce genre de procès dont le tribunal était la rue. Ma conclusion : L'amour n'a pas de frontières, mais...comme chantait Brassens: l'adjudant n'aime pas que...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le Grand Georges dont vous avez la chance de porter le prénom a toujours eu des formules incisives et très vraies. "Non, les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux".
Ces femmes n'avaient parfois même pas fait de "collaboration horizontale" comme on disait alors. Elles se trouvaient juste au mauvais endroit au mauvais moment, et le premier venu se mêlait de les juger.

Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Au quelle se mêlaient certains qui avaient tourné leur veste
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Les vestes avaient des doublures amovibles, des satins doublés de sang.
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Une période revisitee avec une proximité inhabituelle et une issue jamais jusqu'à ce jour évoquée. Er avec talent. Le scénario d'un film original sur le parcours de vie des "tondues". Bravo.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Pierre pour votre soutien et votre commentaire élogieux, ce n'est que de l'imagination de ma part quant à la fin, mais je pense que ce n'est pas impossible.
Image de Erick Anselme
Erick Anselme · il y a
Il faut dire, redire, écrire, réécrire, et témoigner encore et encore pour que, au delà de ces trop nombreux épisodes tragiques dont la seconde guerre mondiale fut le cadre, l'humanité sache enfin quels dangers peuvent représenter les jugements hâtifs. Merci de l'avoir fait si brillamment. ***
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Erick, se garder de juger, la chose est toujours valable en effet.
Image de Nade13
Nade13 · il y a
Très beau.
Merci.

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Nade13 pour votre soutien.
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
Un beau texte pour de vilains actes. Je suis particulièrement passionnée par cette tranche de notre Histoire que tu racontes ici avec maestria.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Christiane, l'Histoire comme source d' inspiration, que ce soit sur cette époque troublée ou sur une autre, est inépuisable. Merci pour ton soutien.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Je le répète, moi qui ai vu ; en cette époque, il y avait en France, 50% de gaullistes et 50% de Pétainistes. C'est à dire 50% de collabos et 50% de résistants. Les femmes tondues ont surtout été celles qui avaient un militaire allemand pour amant. Les collabos, elles, ont été jugées sommairement, mais jugées. A cette époque j'avais 17 ans.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Georges, je suis certaine que vous avez beaucoup de choses à nous dire et j'espère pouvoir vous lire prochainement sur ce site dans un de vos récits, que ce soit sur cette tragique période de la guerre et de l'après-guerre, ou sur une époque plus récente. A bientôt le plaisir de vous lire. Amicalement.
Image de Lililala
Lililala · il y a
Merci pour ce TTC de poids... Nos enfants et petits enfants ont besoin qu'on les fasse réfléchir sur la nature humaine et ses sombres côtés. Qu'on soit en 2019 ou 1944, pas sûre qu'elle s'améliore.. On devrait davantage ouvrir les portes des écoles aux "anciens". Merci à vous pour ce texte
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J'ajoute à ma réponse précédente le souvenir d'échanges dans le cadre scolaire avec des personnes ayant vécu cette époque. Cela a beaucoup compté pour moi, ET comme élève ET plus tard comme enseignante. Le personnage que j'ai fait intervenir dans mon texte regroupe plusieurs éléments vécus, et une bonne dose de fiction à la fin, pour prendre du recul. Merci encore Éliane pour votre témoignage.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Tout d'abord je dois dire que des personnes qui ont vu, dont je fais partie, il en reste peu. Je dis bien ; Vu, et non pas subi. La différence est énorme. Celui qui a subi n'a pas la même optique. Moi, j'ai tout vu, de A à Z, je ne me vois pas dans une école conter tout ça. laissons les enfants construire leur monde. Le passé est le passé pensons plutôt à demain qui ne s'annonce pas très clair. Je dois dire aussi que je ne me suis jamais autant amusé, que je n'ai jamais autant ri que pendant cette triste période qui était aussi celle des cocus. Prisonniers de guerre, déportés, trafiquants de marché noir, (marché qui était roi), plus qu"argentés, qui en oubliaient qu'ils étaient mariés etc..etc...De tout cela personne ne parle. Période triste, triste période, mais pas pour tous. N'empêche que l'épisode des femmes tondues est bien décrit par Fred Panassac.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci encore Georges, plus que jamais je souhaite vous lire dans un grand texte, car vous avez beaucoup de choses à nous apprendre encore. Merci pour votre soutien et vos réactions enrichissantes aux commentaires.
Image de Lililala
Lililala · il y a
Merci beaucoup pour votre témoignage. Les enfants n'ont pas besoin qu'une personne qui a connu cette période leur décrive des drames mais qu'un échange se fasse. Je regrette tellement de ne pas avoir plus questionné mon père décédé à 102ans et 3 mois !.. Bien à vous, Eliane
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Un vieux qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonjour Lililala, je suis ravie de l'accueil qui est fait à ce texte (j'ai déjà été très contente qu'il passe le seuil de la sélection avec ce thème sur la guerre). Oui quelques souvenirs, non personnels mais de ma scolarité, très ancienne, m'ont donné l'idée d'écrire cette histoire. Quelques reportages aussi. Merci pour votre soutien, je crois qu'il y a eu un petit souci car votre vote n'a pas été enregistré, non que le nombre de voix soit si important mais je pense que vous aviez l'intention de voter pour accompagner votre commentaire. Si vous pouvez repasser pour vérifier j'en serai ravie. Belle journée à vous Lililala (je vois que je ne suis pas encore abonnée à votre page, je vais aller vous lire)
Image de Lililala
Lililala · il y a
Désolée, quand je suis happée par un texte, j'en oublie de voter ! Merci pour venir lire mes moments de vie...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C'est un compliment pour le texte, merci encore Éliane et à bientôt lorsque j'aurai répondu à tous mes commentaires. C'est promis, pour la lecture c'est l'habitude que j'ai de visiter la page des personnes qui sont venues commenter, simple question de courtoisie.
Image de Marie-Anne QUESNEL
Marie-Anne QUESNEL · il y a
Vote pas vite bien sûr !
Image de Marie-Anne QUESNEL
Marie-Anne QUESNEL · il y a
Ça y est j’ai validé mon vite !
Merci pour cet épisode de guerre qui a marqué de nombreuses personnes et décimé bien des familles ...

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci encore Marie-Anne et une belle journée à vous.
Image de THIERRY VION
THIERRY VION · il y a
Bravo Fred. Un texte qui pourrait être lu lui aussi dans les écoles.
Les plus jeunes comprendraient ce qu'ont vécu leurs grands parents et feraient alors le parallèle avec la vie de nos jours.... Ils ne verraient pas grande différence.
Quand pour une bêtise les foules se lèvent !!!!!!!!!!
Encore bravo + 5

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Thierry pour ton commentaire enthousiaste et tes remarques sur notre époque.
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Bon texte sur le devoir de mémoire... mon soutien.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Julien pour votre agréable soutien.
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Une page d'histoires qu'il conviendrait de ne pas tourner définitivement.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Yves pour cette remarque et pour votre soutien.
Image de Stéphane Livino
Stéphane Livino · il y a
Bravo pour l'évocation de ce terrible épisode de la fin de la guerre et pour la chute pédagogique ! + 5
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour votre soutien Stéphane, et pour cette évocation.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Dès les premières lignes, on devine que l'histoire se déroule à la Libération, et malheureusement la suite se déroule comme prévu, face à la populace haineuse. Une petite précision, toutefois, que je me permets d'apporter : le terme "B.O.F" n'est devenu péjoratif qu'au moment de l'Occupation. Auparavant, ce sigle ne désignait que les commerces de produits alimentaires.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Joël pour votre lecture attentive et votre soutien. Bravo pour votre participation au Prix du court et noir.
Image de Fredoladouleur ...!
Fredoladouleur ...! · il y a
L'humanité dans sa plus mauvaise version... Celle de la mémoire courte où l'homme se dédouane de ses responsabilités et de ses propres défaillances... Une version relue mais jamais corrigée !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Fredo pour votre très beau commentaire.
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un sujet souvent traité mais qui reste bouleversant, les femmes soumises aux pires infamies parce que femmes. *****
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui Eva, trop de choses n’ont pas changé, merci pour ton commentaire et ton généreux soutien à cette cause.
Image de Dranem
Dranem · il y a
Toutes mes voix pour ce texte émouvant : cette période de l'histoire n'a pas été très glorieuse... salauds ordinaires, résistants de la dernière heure, je pense au film Lacombe Lucien de Louis Malle sur cette période douloureuse ...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand film que j’ai vu et revu, rien n’a changé, cf la scène de l’oiseau, terrible. Merci beaucoup Dranem pour votre soutien pour ce texte.
Image de Marie-Anne QUESNEL
Marie-Anne QUESNEL · il y a
Dénonciateurs,dénoncé(e)s ou non d’énoncé(e)s l’homme est un loup pour l’homme surtout en temps de guerre.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Marie-Anne pour ce point de vue perspicace, bien qu’il y ait aussi de belles personnes dans toutes les circonstances. Votre vote n’a pas été enregistré, pouvez-vous vérifier ? Merci pour votre soutien.
Image de JACB
JACB · il y a
La vindicte populaire exacerbée au sortir de la guerre et les "exploits" des plus collabos qui sortent de l'ombre pour prendre la lumière des courageux. Je ne remercierai jamais assez mes parents de m'avoir fait naître en 1950; cette période est celle de leur jeunesse, combien elle a dû être traumatisante. Bonne chance pour l'automne Fred.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Non détrompez vous. Mis à part ceux qui habitaient les grandes villes,mais qui avaient tout de même des salles de patins et autres, pour les autres, on empêchera jamais la jeunesse, d'être la jeunesse. En campagne ou en banlieue elle avait su s'organiser la jeunesse. Les bals clandestins fleurissaient tous les samedis soirs, Bals rustiques, simples, mais bals tout de même où les mots d'amour s'échangeaient tout comme dans un bal d'André Rieux. Et puis il n'y avait pas que les bals, on contournait tout. Etre jeune c'est être un peu fou.Rassurez vous!
Image de JACB
JACB · il y a
Merci pour votre témoignage.
à ce que je peux lire de vos réponses vous aviez l'âge de mon père qui n'est plus de ce monde. Lui ce qui le motivait c'était d'agir pour délivrer la France. J'ai découvert beaucoup de documents qui le prouvent à sa disparition. Mais comme vous dites, quand on est jeune on vit sa vie, celle qu'on veut bien voir....et je n'ai jamais cherché à savoir quand il en était encore temps , je le regrette profondément. La perception des évènements via les filtres de l'histoire ne compensera jamais l'évocation des faits vécus. La preuve vous avez la vôtre que je respecte infiniment, lui en avait une autre. Un excellent livre à ce sujet : L'Europe Barbare (1945-1950) de Keith LOWE.

Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Et le mien : Les derniers Gaulois.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci JACB pour votre précieux commentaire et votre soutien. Ce fut l’époque de la jeunesse de mes parents également, qui se sont mariés en 1947 et je suis née deux ans plus tard, mes 7 décennies dans un mois, fin novembre... Belle journée à vous et encore merci.
Image de JACB
JACB · il y a
Vous êtes mon ainée de quelques mois Fred .
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bienvenue au club des enfants des fifties :-)
Image de JACB
JACB · il y a
Mon soutien de nouveau Fred ! Bonne finale!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup JACB !
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une page d'histoire racontée dans ce qui a été le quotidien de ces femmes et de ces hommes , gens de l'ombre qui par leurs sévices ou leurs sacrifices ont marqué de leurs actes la terre qui leur a été livrée.
C'est une réflexion que nous ne cesserons de faire face aux choix que prennent les humains devant l'adversité.
Une écriture sans fioritures qui expose les drames dans leur véracité .

Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Pourquoi, j'ai tant répondu ? Jamais je ne parle de cette période et ma femme qui est restée, à 12 ans avec sa soeur de 14, une demie journée face à la gueule des mitrailleuses, dans un village qui commençait à brûler, n'en parle jamais non plus. Un homme a dénoncé le recherché, le village a été sauvé, les deux soeurs aussi et celui qui avait dénoncé le recherché a été fusillé à la libération. Folie de l'homme ! Je suis certain qu'aujourd'hui, avec les collabos, il n'y aurait rien de changé.
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Folie de l'homme. Qu'est ce donc qu'être humain. ? Je viens d'un monde encore plus terrifiant . Hélas. Que tout ceci ne nous empêche pas de rechercher la beauté et de s'en émerveiller.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Ginette pour votre commentaire enthousiaste et vos appréciations qui me vont droit au cœur.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
La France porte à jamais la tache sanglante et infamante de la collaboration. Quant à la libération, même si ce n'est pas comparable, elle s'est entachée pour partie de l'épuration, qui fut sélective, et opportuniste ***** PS : je lirai votre texte en lice dans le Court et Noir avant la fin de la semaine.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci Patrick pour votre passage par ici et votre commentaire toujours judicieux. Je ne m’inquiète pas pour le court et noir, je sais que vous me lirez. Comme je ne fais pas de racolage, mon texte n’est pas assuré de la finale et ne se maintient tout juste qu’avec ses petits bras musclés. Je suis très sensible à votre soutien, merci encore et belle journée à vous.
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Un texte qui remet les choses à leur place.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup Th. de Saint-Val pour votre lecture et votre soutien à mon petit texte "cri du coeur".
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Beau récit pour cette triste période où l'on serait bien incapables de dénombrer toutes les bassesses et les injustices… (gros, très gros soupir !)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui Joëlle tu as raison et c’en est toujours pas fini avec les injustices. Merci pour ton commentaire et ton soutien !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Me voici de retour pour t'offrir un nouveau soutien (au même tarif ! ;)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un grand merci pour ce nouveau soutien Joëlle !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mes voix, Fred, pour cette belle œuvre bien écrite et qui retrace, avec beaucoup de tristesse et de sensibilité, une époque horriblement inhumaine et tragique de l'histoire française !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Keith pour ta lecture et ton commentaire. J’ai pris cet exemple mais la France n’a pas l’apanage de ce genre de châtiments sexistes. Merci pour ton ressenti empathique.
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
Assez âgé pour avoir assisté à cette horreur, j'en suis toujours aussi attristé, mes voix, je vs invite sur mon site pour "VIOLEE" par exemple, merci
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Daniel, pour ce commentaire motivé et plein d’empathie ; je suis allée vous lire et j’ai mis un commentaire sur votre poème poignant.
Image de JD Valentine
JD Valentine · il y a
Un pays libéré et ses excès...La plupart des "tondues" n'étaient pas des collabos. Votre texte est un hommage mérité à toutes ces femmes humiliées en places publiques. Je soutiens à 100%.
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Toutes celles que j'ai vues, tondues, avaient fait de la collabo horizontale. Moi, je n'appelle pas ça vraiment de la collabo, mais...
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Et la plupart des tondeurs pas des résistants…
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Oui Jijinou, c’est ce dont on se rend compte, en effet. Merci pour votre soutien et vos voix pour mon texte.
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
La fin donne énormément de puissance à ces heures sombres, avec l'écho des années et du témoignage.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci Aurélien pour ton commentaire et tes voix.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème