La prophétie d'Alénor

il y a
4 min
123
lectures
62
Qualifié

Mes passions sont simples : les voyages et l'écriture. J'ai réalisé la première avec un tour du monde en auto-stop pendant 15 mois en couple. Maintenant je n'ai plus qu'à passer mon temps à  [+]

Image de 2020
Image de Très très court
Alénor était une petite fille comme les autres.

Tout du moins en apparence.

Elle allait à l’école, jouait avec les autres enfants dans la cour de récrée et maudissait sa maîtresse de lui donner tant de devoirs. Mais lorsque la nuit tombait et qu’elle se retrouvait seule dans sa chambre, une deuxième journée commençait pour elle. Cachée sous sa couette, elle sortait de sous son oreiller une toute petite boite à musique ornée d’étoiles violettes, trouvée plusieurs mois auparavant sur la balançoire du jardin.

Ce soir-là, comme tous les soirs, elle ouvrit délicatement la boite. Une douce musique résonna alors, non pas dans la chambre mais directement dans sa tête. Une sorte de comptine qu’elle connaissait désormais par cœur. Une lumière vive et belle s’échappa de la boîte, accompagnée d’étoiles violettes qui peu à peu entourèrent la petite fille. Quelques secondes plus tard, la chambre redevint noire et vide. Alénor avait disparu.

Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle fut éblouie par la lumière du jour. Comme d’habitude il lui fallut quelques instants pour se remettre de son voyage. Un garçon était assis à côté d’elle. Il paraissait à peine plus âgé, mais ses yeux amande reflétaient le niveau de connaissances d’un adulte. C’est d’ailleurs ce qu’il était, car au Royaume de Stella, chacun choisissait son apparence selon ses envies, et Alénor ne savait pas vraiment quel âge avait Adero.

«Tu es prête ? lui demanda-t-il, c’est le grand jour. Au fait, bon anniversaire !
- Merci. Oui, allons-y. »

Tous deux partirent à travers les ruelles du Royaume de Stella, dont elle connaissait désormais tous les recoins, même s’il lui avait fallu plusieurs jours pour se remettre de son tout premier voyage à travers la boîte.

Petit à petit elle avait découvert ce royaume étrange et avait fini par s’y plaire. Outre l’apparence singulière des Stelliens, elle avait dû se faire à la couleur violette du ciel qui se reflétait dans leur chevelure. Elle avait également fait la connaissance des Armoriens, sorte d’animaux de compagnie qui se baladaient seuls dans le Royaume et s’occupaient des corvées de courses, de transport du courrier etc. Ils ne ressemblaient à rien de ce qu’Alénor connaissait : ils possédaient une aile unique au sommet de leur dos orangé et étaient pourvus d’une patte à l’avant et de trois à l’arrière, ce qui leur permettait de voler, de se faufiler comme des reptiles à travers les jambes des passants, ou de se tenir debout lorsqu’ils avaient besoin d’attraper quelque chose de leur unique main à trois doigts.

Alénor aimait beaucoup la compagnie de ces animaux, doux, affectueux et particulièrement intelligents. C’est pour cette raison qu’Adero lui en avait offert un quelques jours auparavant. Elle l’avait nommé Fable, en hommage à sa chienne décédée deux ans plus tôt.

Le Royaume de Stella n’était pas très grand et était constitué de plusieurs petits villages en pierre se succédant le long d’un chemin unique traversant le Royaume d’est en ouest. Adero lui avait expliqué qu’il existait en tout six villages, dont le principal, Misan, où elle atterrissait à chacun de ses voyages, était le point central. C’est ici que se trouvait le château du Prince, censé gouverner le Royaume. Mais ce château était vide depuis de nombreuses années. En effet, plus personne n’avait entendu parler du Prince depuis que celui-ci était parti à la conquête des Terres Perdues de l’Est.

Une prophétie datant des temps anciens, racontait que là-bas, se trouvait les ancêtres des Armoriens, qui connaissaient le secret pour voyager entre les mondes par la simple pensée, et que le jour de ses dix ans, une petite fille du monde humain deviendrait la clé pour ouvrir cette porte vers le voyage entre les royaumes. Aidée du Prince, elle pourrait ainsi ramener les ancêtres Armoriens vers leur descendance, afin de diffuser cette connaissance au monde entier.

Les Stelliens croyaient dur comme fer à cette prophétie. Mais le Prince, lui, n’avait pas eu la patience d’attendre la venue de cette petite fille. Il était parti seul en direction des Terres Perdues de l’Est. Personne n’avait osé partir à sa recherche, de peur de disparaître également et il avait fini par être oublié.

Dorénavant, avec la venue d’Alénor, tout espoir était de nouveau permis. La prophétie était en marche, le Prince devait donc toujours être en vie.

Aidée par Adero et Fable, Alénor prit donc la direction de l’Est. Fort heureusement, le Royaume de Stella était en paix depuis de nombreuses années, le voyage fut donc un vrai bonheur de tranquillité. Alénor pu admirer les magnifiques paysages violacés de ce Royaume qui lui était désormais familier. De gigantesques montagnes se dessinaient au loin. C’était le seul endroit qu’elle ne connaissait pas encore et elle se promit d’aller les admirer de plus près un jour.

Leur marche dura plus de cinq heures. Puis, sans prévenir, le chemin s’arrêta d’un coup. Devant eux se dressait un mur noir totalement opaque et infranchissable. Le visage d’Adero perdit ses couleurs, et Alénor vit qu’il paraissait désespéré. Mais elle, garda espoir. Ils n’étaient pas arrivés jusque là pour faire demi-tour. Elle s’avança et tendit la main devant elle. Elle sentit bien la résistance du mur et une vague de froid se diffusa dans tout son bras. C’est alors qu’une chose se produisit : le mur commença à s’éclaircir lentement. Petit à petit il devint violet et des étoiles dorées apparurent. Alénor recula, observant le spectacle incroyable qui se déroulait sous ses yeux. Un trou se forma au centre du mur et prit de l’ampleur, jusqu’à laisser entrevoir un groupe de créatures toutes aussi étranges les unes que les autres, alignées de l’autre côté. Un être hybride, ressemblant étrangement à Fable, passa à travers le trou et se dirigea vers Alénor. Cette dernière ne recula pas, elle se sentait en confiance. L’être posa son unique main sur le cœur de la petite fille. Fable s’approcha également, et joignit sa main à celle de son ancêtre. Elle sentit alors un souffle chaud lui traverser tout le corps et son esprit fut assaillit d’images qu’elle ne comprit pas.

Elle regarda les deux Armoriens lui faisant face.

« Que s’est-il passé ? demanda-t-elle.
- La prophétie vient de se réaliser, tu possèdes à présent la connaissance, dit une voix au milieu de la foule. »

Un jeune homme paré d’habits de cérémonie se faufila entre deux ancêtres.

« C’est le Prince ! s’écria Adero. Il est vivant !
« Qu’est ce que ça veut dire ? demanda Alénor, sans s’occuper de l’intervention de son ami.
- Tu comprendras un jour, quand le moment sera venu, lui répondit le Prince. Merci d’être venu me chercher. Je ne pouvais pas repartir des Terres Perdues seul, car la prophétie nous concernait tous les deux. Maintenant il est temps de rentrer à la maison. Adieu mes chers amis, dit-il en se retournant vers la foule d’Armoriens restée derrière le mur. Vous serez toujours les bienvenus à Misan . »

Puis le Prince s’éloigna. Alénor le suivi à distance, entourée de Fable et d’Adero, qui semblait tout aussi perdu qu’elle. Elle ne comprenait absolument pas ce qu’il venait de se passer. Mais le Prince lui avait dit qu’elle comprendrait le moment venu, alors il lui faudrait être patiente.

Des années plus tard, elle fut élue Princesse du Royaume de Stella. Grâce à la connaissance léguée par les Armoriens, elle fut la meilleure souveraine qu’ait jamais connu le Royaume, et elle pu enseigner à tous les Stelliens la manière de voyager entre les Royaumes par la simple pensée.

Adero, désormais célèbre, ouvrit la première boutique du Royaume entièrement réservée aux Armoriens.

Quant au Prince, il se maria avec l’une des femmes de Misan et s’installa avec elle au village. Ce qui ne l’empêchait pas de rendre visite de temps en temps à ses anciens amis des Terres Perdues.

La boîte à musique fut conservée et mise à l’abri par Alénor, puis léguée à son fils bien des années plus tard dans le monde des humains, afin qu’il devienne à son tour, le Prince du Royaume de Stella.
62

Un petit mot pour l'auteur ? 27 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric Lelabousse
Eric Lelabousse · il y a
Un très joli conte que j'ai beaucoup aimé.
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
j'ai beaucoup apprécié cette histoire . Désolé de la découvrir un peu tardivement pour vous accorder mes voix !
Je vous invite à lire https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-songe-5

Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Hélas découverte tardive.
J'ai aimé et je me suis abonné.
JE SUIS AU :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/digoinaises-corps-et-ame

Image de Michèle Dross
Michèle Dross · il y a
Une très jolie histoire, Flopi. J'aime les boîtes à musique, que je trouve un peu magiques, et celle d'Aliénor est le lien entre deux univers... un peu comme votre conte qui nous fait voyager aussi.
Un conte pour les enfants déjà grands ou pour les adultes qui n'ont pas oublié leur enfance :)

Image de François B.
François B. · il y a
Je suis désolé de ne pas avoir lu votre texte plus tôt ; je lui aurais accordé plus que l'unique voix à laquelle on est limité maintenant...
Un passage entre deux mondes, une mission et... un prince oublié... Tout est là. Bravo

Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci de votre beau commentaire François, il me fait vraiment plaisir :) et pas d'inquiétude, une voix c'est déjà très bien ! (Surtout que d'avoir 2 voix de plus ça n'aurait pas changé grand chose pour moi ^^)
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Un joli conte avec comme porte d'entrée une mystérieuse boîte à musique.... Qui se transmettra.... J'ai beaucoup aimé votre jolie histoire. Merci pour de beau moment. De lecture.
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci à vous Lélie pour ce si joli commentaire et pour avoir apprécié mon Alénor :)
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un conte bien mené et magique ! Mon soutien ! Une invitation à venir découvrir les aventures de mon prince oublié dans “Conquêtes” ! Merci d’avance une bonne journée ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/conquetes-1
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un conte tout en douceur avec un fond sonore magique.
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci M. Iraje :)
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Toujours très agréable à lire
Image de De margotin
De margotin · il y a
Très beau
J'apprécie

Bonjour

Je vous invite à découvrir Nilie . Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Merci beaucoup

Image de Hermann Sboniek
Hermann Sboniek · il y a
Bonsoir Flopi.
Tout ça dans une boîte à musique !! On ne se doute pas de la complexité et des pouvoirs de ces petits mécanismes. Bravo pour cet imaginaire si riche :-)

Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire Hermann :) j'ai toujours été fascinée par les boites à musique, je trouve qu'elles renferment beaucoup de secrets ;)
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Une histoire pleine de poésie
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci Chantane :)
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une jolie découverte, un royaume et des créatures féeriques et un voyage entre deux mondes .
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci beaucoup Ginette :)
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Nous rendre nôtre âme d'enfant....La période traversée s'y prête.
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci Michel. Effectivement nous avons tous besoin de garder notre âme d'enfant :)
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Une très belle histoire pleine de fantaisie.
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci François :)
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un monde imaginaire où il fait bon vivre ou se réfugier.
Image de Flopi
Flopi · il y a
Merci Patricia :)
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Si je comprends bien, Alénor devient princesse mais reste célibataire, tandis que le prince épouse une autre . Alénor a un fils dans le monde réel et voyage donc entre les deux mondes ? (joli conte, quoi qu'il en soit !)
Image de Flopi
Flopi · il y a
Bonjour Paul, effectivement le Prince épouse une autre car au moment de l'histoire Alénor n'a que 10 ans et lui beaucoup plus (ça fait déjà plusieurs années qu'il a disparu c'est un adulte). Ils ne sont donc pas de la même génération. Alénor devient Princesse mais se marie dans le monde réel et a un fils et tous deux voyagent effectivement entre les deux mondes. Désolée si cette fin n'est pas très claire ^^
Merci beaucoup pour votre lecture et votre commentaire ! ;)