2
min

La promesse d'un ami imaginaire

Image de Nalupowalove

Nalupowalove

364 lectures

107

Qualifié

La petite Wendy dort paisiblement dans son lit de grande fille. Elle serre contre son cœur Touffu, son chien en peluche. J’ai toujours aimé la regarder dormir. Elle semble plus jeune, plus innocente, comme si elle n’assistait jamais à ça. À travers les rideaux, je vois que le soleil se lève. Une nouvelle journée qui me rapproche un peu plus de la fin. Je ne crois pas que Wendy s’en rende compte, ni même qu’elle s’en soucie. Elle a plus important à faire, je la comprends, mais elle va me manquer. C’est une fille pas comme les autres. Elle joue au football avec moi et elle est très douée d’ailleurs. Elle me fait regarder des reportages sur les animaux. Elle me donne une part de gâteau à chacun de ses anniversaires.
Mais elle grandit. L’âge, le temps, ce sont les ennemis de tous les parents, mais ce sont des ennemis mortels pour moi. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que je disparaisse complètement. Oh, qu’est-ce que j’aimerais rester avec elle ! Elle a besoin de mon aide. Je n’ose même pas imaginer quand elle sera seule avec ses parents. Ils sont gentils... Avec elle. Le soir, quand ils croient qu’elle dort, ils crient. Ils frappent. Son père cogne dans les murs. Sa mère pleure. Et ma petite Wendy se roule en boule sous les draps, parce qu’elle entend et qu’elle a peur. Une fois, elle est sortie de sa chambre pour voir ce qu’il se passait. J’ai voulu l’arrêter, mais elle est têtue quand elle le veut. Elle s’est avancée à pas de loups dans le salon, Touffu sous le bras. Une lampe brisée, l’arcade sourcilière de son père qui saigne, sa mère qui la console. C’est à partir de ce jour que ma disparition a commencé. Elle venait d’avoir sept ans.

Sa mère vient la réveiller, un autre bleu sur le bras. Wendy fait comme si elle ne le voyait pas. Elle déjeune en regardant son père ouvrir sa première bière de la journée. Aujourd’hui, c’est samedi : ça veut dire que nous avons la journée pour jouer. Sauf que quand elle a terminé, elle retourne dans sa chambre en m’ignorant. Je la suis en appelant son nom. Quand je la rejoins, je comprends que mon heure est venue. Elle ne me voit pas, elle ne m’entend pas.
Elle a grandi trop vite. Elle ne devrait pas connaître les problèmes des adultes, être confrontée à la violence de leur vie. Elle n’a que huit ans. Je jette un dernier regard à sa chambre. Au tapis sur lequel on coloriait ensemble. À Touffu, jeté sur l’oreiller. Je regarde mes mains disparaître lentement, sans que ma petite Wendy ne le voie. Pour elle, je suis déjà parti. J’espère que tout ira bien pour elle. Qu’elle saura vivre sa vie comme une grande. Qu’elle surmontera les problèmes de sa famille. Qu’elle restera fidèle à elle-même. Qu’elle réalisera ses rêves. Que ma petite Wendy sera une merveilleuse grande fille.

— Il se passera quoi quand je serai grande ?
— Tu ne pourras plus me voir.
— Tu vas partir ? Je veux que tu restes avec moi...
— Je serai toujours là, je t’en fais la promesse d’ami imaginaire. Je serai toujours avec toi. 

PRIX

Image de Été 2019
107

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'aime
Mes voix
Je vous invite à lire Ô amour et à la belle étoile.

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
l' Amitié ...comme l 'Amour...çà n'a pas de prix ! mes voix
je concours poésie avec ' Vagues à l'âtre ' si vous aimez

·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci, je vais voir ça!
·
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Beaucoup d'émotion dans ce beau texte.
Bravo et merci je soutiens.

·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci beaucoup!
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Vraiment touchante cette histoire.
·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci!
·
Image de PolyV
PolyV · il y a
J'aurai aimé avoir un ami imaginaire ... à moins que ... je crois me souvenir ... mais ....
Merci pour cette plongé dans l'enfance et un clin d’œil spécial pour le plus irritant de enfants perdus !

·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
J'aurais aimé en avoir un aussi... Merci à vous!
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un thème bien lourd pour une jeune auteure .
L'ami imaginaire est une idée bien travaillée. Bonne continuation .

·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Je vous remercie!
·
Image de Liviu Surugiu
Liviu Surugiu · il y a
C'est joliment écrit, émouvant. Une amitié invisible reste une amitié. Bonne chance pour le concours.
·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci beaucoup!
·
Image de Carine Lejeail
Carine Lejeail · il y a
La violence des hommes qui vient museler l'imaginaire d'une enfant, merci pour ce moment d'une grande émotion. +5
Si vous voulez découvrir mon univers :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/journal-de-guerre

·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci à vous, je vais lire ça!
·
Image de La  luciole
La luciole · il y a
Très émouvant, un ami imaginaire ou le Peter Pan d'une Wendy de la vraie vie.
·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci!
·
Image de Daniel Grygiel Swistak
Daniel Grygiel Swistak · il y a
J'ai beaucoup aimé, mes voix, j'ai aussi un site, si vs avez le temps, merci
·
Image de Nalupowalove
Nalupowalove · il y a
Merci, je viens voir ça tout de suite
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

NOUVELLES

« Le soleil, haut dans le ciel, éblouissait la jeune fille tandis qu’elle courait au pied d’une colline verdoyante. L’air était chaud et pesant, la température en ce mois d’août ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Comment te dire qu’à trente ans je ne t’envisage toujours pas, que j’hésite à te remplacer par un animal de compagnie, un husky, un chihuahua, je n’ai pas encore fait mon choix. ...