2
min

La première fois

13 lectures

6 voix

En compétition

«suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés?peut être les deux». Il était seize heures et le soleil était moribond.Je venais d'avoir vingt-trois ans,ce jour-là,ma vie avait failli s'éteindre.Je fus bouleversé,tromatisé par ce Monsieur.Je faisais la classe de seconde mais personne me l'avait dit auparavant.Ma daronne avait même cuisiné mon favoris repas,je ne pu le manger.une colère intense m'animait ,je la dissimulait. le lendemain matin,ma maman Élisa poupée vint me réveiller, je lui fis savoir que je me portais bien. c'était une femme au jambes de girafe,au grand corps,au teint bleu et d'une tête énorme.Elle ressemblait à l'une de ces femmes noctambules qui ouvrent les jambes à la moindre verge raide .Des jours passèrent ,je devenais ondoyant ,je devais essayer .Ma Tante Poumpoum était dans mon esprit.Je pensais chaque soir à cette belle créature qui ne naquit pas d'un Homme . Elle avait Trente-cinq ans mais l'âge importe peu.Je devenais déjà trop curieux et devais le faire .je sortais parfois la nuit à deux heures du matin pour visiter les rues «de l'entrée ferme».je voulais savoir et voir ce que les hommes et les femmes aisés font sur les «potots» à pareil heure.Mes amis me disaient qu'ils le faisaient souvent avec des cousines,que cela était trop excitant et donnait l'envie de le faire au moins trois fois par jour.Je fus effrayé car je me disais que même si j'avais le courage d'essayer,je ne ferais jamais jusqu'à trois fois par jour parceque cela nécessite beaucoup d'énergie.Les conseils de mes amis créaient un désir profond en moi.Javais la chance parce que je partageais ma chambre voire mon lit avec ma petite cousine,Ngah.Elle avait un an de moins que moi et était d'une indescriptible beauté. Je savais qu'en étant du même âge,on pourrait le faire.je passais souvent des nuits à la regarder dormir.Les évaluations de fin d'année étaient imminents,je n'accordais plus de priorité à cela,j'avais trouvé une école autre,je devenais le gardien de toute une ville.Je me réveillais parfois à minuit pour espionner mes parents et mes frères.j'entendais des violents bruits et me demandais pourquoi ils le font aussi rudement. parceque je n'avais pas encore trouvé avec qui essayer,je sortis un soir sous une pluie torrentielle et me dirigeais vers les rues« des chiennes».Je pris une belle prostituée,elle avait l'âge de ma grand-mère mais nous le fîmes aussi longtemps que possible.C'était la première fois et je devais encore essayer.Le lendemain au retour des cours,je demandais à une amie de venir chez nous.Jeannette était une fille très intelligente et d'une famille aisée.Je devais voir ce que dissimulait cette splendeur.Après le repas,nous allâmes dans ma chambre et le fîmes avec beaucoup de bruit.Ma nouvelle école avait presque envahi mon âme,j'avais maintenant une histoire.j'étais devenu une vedette,tout le monde parlait et mal parlait de moi,je frustrais.les évaluations passèrent mais je ne fus pas au courant. Comme les vacances étaient proches,je fis savoir à mon papa que je les passerais chez ma Tante au nord.Ma Tante avait été informée de mon caractère et était sur ses gardes.Elle avait trois filles et un garçon.Elle était une femme travailleuse et déterminée.j'avais ma proie libre,je pris du temps pour planifier mon plan et je fixais la date du cinq juin.le grand jour ,nous nous mîmes sur nos trente-un,nous le fîmes tous à la fois,nous parlâmes de sexualité aux enfants.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

6 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Très beau texte, mes 3 voix, courage !
Je vous invite à découvrir et voter pour le mien:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Beau texte Molière. Vous avez mes voix. Votez aussi pour mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred