2
min

La pluie m'agaçait de plus en plus

Image de Enrim

Enrim

826 lectures

63

FINALISTE
Sélection Jury

Recommandé
Le temps a passé vite. Trop vite.

Dehors, les gouttes d’eau, nombreuses, étaient un peu trop prétentieuses à mon goût.

« Hey ! leur criai-je. Ce n’est pas parce que vous venez du ciel, que vous savez danser avec le vent, que vous devez péter plus haut que vos culs ! »

Elles me regardèrent, vexées, et sans daigner me répondre, continuèrent leur désolant spectacle. C’en fut trop. Je partis clore la fenêtre pour les enfermer dehors.

Je ne voyais absolument pas comment on avait fait pour acheter cet appartement. Sous prétexte que c’était Paris, que c’était joli, il fallait vivre absolument ici. Nous étions pourtant si bien en campagne. Il n’y avait peut-être pas les Champs-Élysées, la Tour Eiffel et le Sacré Cœur mais là-bas la pluie savait au moins rester modeste.

C’était peut-être un village aussi perdu que le pain qu’on vendait ici mais il y avait au 12 rue des Marronniers une boulangerie inoubliable. Qu’elle était belle, qu’elle était bonne ! Surtout quand il y avait toi dedans ! J’y allais sans cesse. Pour m’acheter un croissant et, au passage, pour voler ton sourire. Et toi, généreuse, tu me donnais toujours les deux avec comme supplément un jet de regard infaillible. Je t’avais aimé depuis le début. Il était dans la logique des choses que je t’épouse en glissant ma main dans tes cheveux blonds et une bague à ton doigt.

Et, vite, trop vite, le temps a passé. On avait vu les choses en grand, on avait cherché une grosse ville, et on s’était installés ici. Tu avais pris dans tes bagages tes si délicieuses pâtisseries qui se sont vendues aussitôt comme des petits pains. Nous étions devenus riches et nous étions heureux. Si heureux...

Et, vite, trop vite, le temps a passé. Du gris s’était installé dans ta chevelure d’or et de la monotonie dans notre amour. On s’était disputés une fois, deux fois, trois fois, plein d’autres fois. Ce ne fut au départ que des mots. De simples mots. De pauvres mots. Puis ce fut des gestes. De simples gestes. De pauvres gestes. Je t’avais donné des coups, tu m’avais répondu par d’autres. On était toujours quittes.

Et, vite, trop vite, le temps a passé. Du silence s’était mis entre nous. Il était aussi lourd que le plomb mais il avait la franchise d'être hurlant de vérité. On ne se reconnaissait plus, on se ne voyait plus. Nous étions devenus deux étrangers qui un jour s'étaient aimés.

Et vite, trop vite le temps a passé. J’étais rentré plus tôt que prévu et j'aperçus dans tes bras un autre homme que moi. Comment aurais-je pu réagir autrement ? Il avait capturé le sourire et le regard que tu avais à la boulangerie 12 rue des Marronniers, tes cheveux gris avaient même retrouvé un peu de leur dorure... sauf que cette métamorphose miraculeuse n’était pas de mon fait.

J’en avais tremblé de rage. Comment aurais-je pu réagir autrement ? Je fus bien obligé de prendre mon fusil et de mettre une balle dans son cœur puis dans le tien en rajoutant, par générosité, une autre dans sa gueule qui t’avait fait retrouvé tes vingt ans.

Oui. Le temps a passé vite. Trop vite. Et, derrière la vitre, au pied de ton cadavre et du sien, la pluie m’agaçait de plus en plus.

PRIX

Image de Hiver 2014
63

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Montmartre aux Lilas
Montmartre aux Lilas · il y a
Il a tout de même fini par la toucher en plein coeur. Tout comme moi d'ailleurs.. Mais pas de la même façon...
·
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
Un très grand merci pour ce beau texte à l’ecriture Ciselée et poétique. Toutes mes voies.
·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
La vie à la vitesse d'une balle de fusil.
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
J'étais passé à coté de votre excellent TTC et je vote avec un peu de retard. A L'AIR DU TEMPS d'Arlo est en finale du grand prix été poésie 2017. Je vous invite à voyager à travers sa lecture et à le soutenir si vous l'appréciez. Merci à vous et bonne soirée. Cordialement, Arlo
·
Image de Lagantoise
Lagantoise · il y a
Il est vrai que le début est un peu hésitant..mais le déroulement me transporte
·
Image de July
July · il y a
J'avoue qu'au départ je ne comprenais pas trop où tu voulais nous emmené et j'ai su être surprise de la fin. Bravo !
·
Image de Dalmy
Dalmy · il y a
bien amené, osant des effets d'éclairs, comme un petit orage littéraire
le vote après la pluie à défaut du soleil ;)

·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Je reviens pour mon vote de finale pour ce texte poétiquement diabolique et cette image de la pluie en leitmotiv qui m'avait tant plu. Je suis également en finale !
·
Image de Søkswen
Søkswen · il y a
Lu. Assez efficace mais je n'aime pas trop le début, les 6 premières lignes sont aussi nombreuses que les gouttes d'eau et j'ai failli me noyer, mais j'ai tout de même continué la lecture. Le temps a passé et ce fut mieux. Mais j'espérais bien plus. Une autre fois peut-être, quand le temps aura passé, encore. En revanche j'aime bien le titre.
·
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
j'étais passé à côté, j'ai lu et du coup j'ai voté ! à bientôt
·
Image de Romain Cancilliere
Image de Gérard Oury
Gérard Oury · il y a
J'ai voté, parce que l'histoir est jolie, que la chute est bien amenée, et puis peut-être aussi parce que je me souviens d'une boulangère au sourire ravageur. Et puis si vous avez 7 minutes, je suis aussi en finale avec "Le jour ou ma haie m'a attaqué", peut-être que vous aimerez
·
Image de Claire Le Coz
Claire Le Coz · il y a
Je cherchais à voir si vous aviez de nouveaux textes à votre collec', et j'ai atterris de nouveau ici, mais il faut voter combien de fois sur ce site ? o-O
Bref j'ai relu avec plaisir, c'est ça le plus important , plus, plus que les plus.

·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Il faut voter deux fois ! Merci beaucoup Hel !
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une très jolie histoire qui bascule dans le drame. C'est très bien mené et prenant. Je ne comprends pas que vous n'ayez pas plus de vote. J'ajoute le mien.
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Je vous remercie !
·
Image de Gaston Tannenbaum
Gaston Tannenbaum · il y a
" ... Elle était belle, les clients ne voyaient qu'elle, ..." (+1)
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Ha ha ! (merci)
·
Image de Tilancia
Tilancia · il y a
Une belle histoire, un peu dramatique sur la fin x)
Mon vote pour vous !

·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Je vous remercie Tilancia !
·
Image de Trissia Lepopnav
Trissia Lepopnav · il y a
Je vote pour vous et je suis surprise que vous n'ayez pas plus de vote. Votre texte est bien écrit, rond et votre écriture accessible nous emporte jusqu'à la fin.
·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
Je trouve aussi !
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
La compétition est rude, les autres auteurs en final ont du talent et du travail au bout des doigts, c'est dur de les suivre ! Merci pour votre vote Trissia !
·
Image de Vdblinda
Vdblinda · il y a
Je découvre et je vote...
·
Image de Enrim
Image de Cécilia Navarro
Cécilia Navarro · il y a
Je ne peux que renouveler mon soutient à ton texte que j'aime beaucoup et vote à nouveau ! A ++
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci beaucoup Cécilia, ça me touche !
·
Image de Stéphane
Stéphane · il y a
Je confirme mon vote pour la finale !
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci beaucoup Stéphane, décidément que des gentilles âmes ici.
·
Image de Marjolaine
Marjolaine · il y a
un texte dense, qui dit beaucoup avec peu, très travaillé malgré son apparente simplicité, bravo à vous.
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci beaucoup mais vous pouvez me tutoyer je vous assure.
·
Image de Marjolaine
Marjolaine · il y a
je suis plus en compet mais n hésites pas à passer me lire (une rencontre) ;-)
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Pas de soucis !
·
Image de Cécilia Navarro
Cécilia Navarro · il y a
Je suis passée plusieurs fois sur ta page et j'ai hésité à lire ton texte entièrement parce que je commence toujours par la dernière phrase et que dans ce cas j'étais attristée d'avance. Mais j'ai fini par le lire depuis le début et jusqu'à la dernière phrase, j'ai bien fais ! C'est magnifique, tout à fait le genre d'histoire que j'aime, des choses de la vraie vie qui se passe comme ça et sur lesquelles on ne peut rien, c'est triste mais si bien raconté que je vote et je te félicite ! A bientôt j'espère
·
Image de Sophie Dolleans
Sophie Dolleans · il y a
J'aime bien... L'idée est bonne mais j'aurais aimé entendre ces bruits de pluie qui taraudent tant quand l'humeur n'y est plus... J'aime bien aussi la description qui banalise la violence conjugale... De très bonnes idées.
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci Sophie, c'est vrai que j'aurais pu assister sur ces gouttes de pluie qui sont au cœur même du texte, mais j'aime laisser une grande marge de liberté à mon lectorat !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
j'aime bien
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci Pierre !
·
Image de Stéphane
Stéphane · il y a
J'ai beaucoup aimé ce texte. (bizarrement, les 2 dernières histoires que je viens de lire (dont la vôtre) ont un point commun avec une de mes nouvelles ("dur réveil") que je vous laisserai découvrir si vous le souhaitez.) En tout cas bravo, j'ai vraiment beaucoup apprécié. La chute, terrible, en total contraste avec le ton de la nouvelle et sa construction poétique. Je vote pour votre texte !
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci Stéphane, c'est exactement ce que j'ai recherché à réaliser. J'irai voir votre nouvelle "dur réveil".
·
Image de Claire Le Coz
Claire Le Coz · il y a
Intéressant, j'aime les contrastes entre le mélo du début et le cinglant/sanglant du final !"Je fus bien obligé de prendre mon fusil et de mettre une balle dans son cœur puis dans le tien en rajoutant, par générosité, une autre dans sa gueule qui t’avait fait retrouvé tes vingt ans." ça dégomme fort et j'ai beaucoup aimé la tournure.
·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci Hel ! J'espère que mes futurs textes plairont autant voir plus !
·
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
De la poésie diabolique, c'est génial ! Et cette pluie battante, en leitmotiv, qui fait monter la tension, quelle idée excellente ! Oui, j'ai adoré alors je vote !
(N'hésitez pas à passer me lire, je suis également ici !)

·
Image de Enrim
Enrim · il y a
Merci Sylvie ! Ce texte a été rédigé dans ce but !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Lætitia remit correctement le sac sur son épaule avant de s’engouffrer dans la bouche de métro. Elle se situait plus exactement à la station École vétérinaire de Maisons-Alfort, station qui ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

J’aimais à feuilleter l’album-photo de mon mariage, le numéro un, et les suivants ponctués d’une bougie supplémentaire.C’était une noce dont toutes les fillettes pouvaient rêver,...