2
min

La peur de l'an mille

Image de Nightingale-Nina

Nightingale-Nina

180 lectures

27

Il est 22h, et le soleil n’aura pas paru au cours de cette journée fade et triste. Une nuit obscure et froide a préféré le remplacer, me laissant dans la peur, dans ce noir qui m’effraie tant. Ne rien voir, ne rien pouvoir appréhender, être comme piégé par les créatures nocturnes, les mains liées, les yeux bandés. C’est une phobie qui me suit depuis l’enfance.

Je me souviens qu’elle m’apparaissait lorsque ces murs n’entouraient que mon seul lit, mon frère le plus proche ne partageant pas au quotidien ma chambre. Cette occasion se présentait seulement lors de nos vacances à la campagne. Et ces nuits-là étaient d’ailleurs rassurantes. Même si les monstres rôdaient encore dans mes pensées, je savais que je n’étais pas seule. J’avais quelqu’un près de moi, une respiration, signe d’une présence protectrice. Et quand les rêves m’attiraient dans leur monde, je faisais face à la joie comme au malheur. Cela me surprenait au réveil : Même si je m’assoupis vide de peur, le cauchemar me capture ? J’aurais pourtant pensé que mon frère empêcherait ces mauvais songes.

Mais bien sûr, la vie de l’enfant endormie ne pouvait déranger celle de mon âme éveillée. La conscience que je possédais à la tombée de la nuit était le réel dérangement. J’avais le temps de me poser mille questions, absurdes pour mon entourage et pourtant si crédibles pour mon esprit enfantin. Un vampire a si vite fait de mordre mon cou bien dégagé, sonné minuit. Ainsi je tiens à remercier la couverture, ma défense contre tous les dangers (qui me sert encore d’ailleurs). Dans un bout de coton, allant de ma tête à mes pieds, qui pourrait donc m’atteindre ? Même un croc acéré serait dérisoire face à mon cocon douillet. Si beaucoup peuvent juger cela stupide, je suis certaine ne pas être l’unique personne à user de cette technique ancestrale.

En parlant de jugement d’autrui, je remarque que l’achluophobie ( ou peur du noir pour les incultes- même si j’avoue que google m’a bien aidée sur ce coup-là) paraît inappropriée, selon une part de la société. Ici, par société, j’entends quelques personnes que j’ai pu côtoyer ou croiser... 2, 3 disons. Enfin, mis à part ce détail, ce « grand nombre » de personnes, semblaient vouloir dire : « Non mais avoir peur du noir, à ton âge ? ça craint ! » ou « Moi j’ai jamais eu peur du noir, enfin juste quand j’étais petit alors ». Avec un millimètre de recul, on sent déjà que, soit la personne se moque de nous, ou soit qu’elle n’assume pas sa peur, passés les cinq ans- car après cet âge, c’est trop honteux. Moi, du haut de mes vingt ans, j’assume ma peur « puérile » ! D’ailleurs je défends toutes les phobies existantes, sauf...huuum... la peur des cochons d’Inde (ne me demandez pas pourquoi, vous savez déjà la réponse).

C’est ainsi que va s’achever ce magnifique récit. En le commençant, on aurait pu croire que les larmes viendraient au fur et à mesure, mais bon j’ai dérivé légèrement, sans doute à cause de la fatigue. Sur ce, je vais rejoindre ma couette et mon lit bien confortable. D’abord je vérifie qu’un monstre ne soit pas entrain de m’attendre dessous... Aaaaaargh !!!!!
27

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bayot
Bayot · il y a
Personnellement je n'ai pas peur du noir, mais la nuit je n'ose pas le dire à voix haute...
Beau texte

·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Une agréable lecture :)
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Une jolie écriture pour décrire ce que, finalement, chacun connaît un jour ou l'autre (moi, ce sont les araignées mais ne le dites à personne...)
Bon courage pour affronter vos démons, ce ne sont souvent que des tigres de papier...Continuez à écrire et venez sur ma page, on fera causette...

·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Vous savez bien tirer partie de votre phobie pour la tourner en dérision Nina. C'est certainement de cette façon qu'il est plus facile de vaincre ses démons. Comme JACB, je pense que vous pourriez repartir de ce texte et les retravailler pour en faire une nouvelle. Vous avez certainement encore tellement à raconter.
·
Image de JACB
JACB · il y a
Voilà une confidence qui aurait pu prendre un envol de fiction. Vous avez une écriture agréable à lire Nina.
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Oh pourquoi pas oui ! Merci beaucoup.
·
Image de Christian Pluche
Christian Pluche · il y a
J'aime le ton de votre texte !
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Merci !
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un magnifique récit, comme vous dites, savoureux et étonnant, puis la peur des monstres semble bien maitrisée. Chapeau!
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Merci ! C'est très gentil :)
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Avec ou sans peur, continue !
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Toujours Ahaha merci :)
·
Image de Star seeker
Star seeker · il y a
C'est super bien écrit ! Quel beau voyage vous m'avez offert :)
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Merci beaucoup
·
Image de Thomas d'Arcadie
Thomas d'Arcadie · il y a
Je suis plutôt poésie, mais là c'est très bien fait. Bravo ! :)
·
Image de Nightingale-Nina
Nightingale-Nina · il y a
Merci d'avoir lu quelque chose qui n'a pas de rapport avec ce que vous aimez d'habitude! Cela rend votre venue encore plus belle merci :)
·