2
min

La petite lune qui voulait voir le Soleil

Image de Titania

Titania

4849 lectures

26

Qualifié

Très loin de la Terre vivait un astre blanc et brillant. C'était une petite lune de glace qui tournait autour de la planète Saturne à un milliard et demi de kilomètres de la Terre ! Elle s'appelait Encelade. Elle possédait une fontaine qui arrosait l'espace de vapeur d'eau et de petites particules de glace parce que le cœur d'Encelade était chaud. Mais, il faisait froid à la surface, si froid que même un Esquimau bien emmitouflé ne pourrait y vivre. En effet, la Terre est chauffée par la douce chaleur du Soleil mais la petite lune était très loin du Soleil et ne recevait pas beaucoup de rayons.

Un jour Encelade se dit que ça ne pouvait pas durer.

— Je vais aller voir cette très grosse étoile qui brille là-bas. Il doit faire bon auprès
d'elle. Je ne veux plus jamais avoir froid !
Encelade regarda une dernière fois Saturne qui la tenait prisonnière. Allait-elle pouvoir se libérer de cette grosse planète ? Elle concentra toute son énergie mais n'arriva pas à s'arracher à la planète. Elle recommença une fois, deux fois mais rien à faire. Alors elle décida de se reposer pour retrouver des forces. Elle concentra à nouveau toute son énergie et cette fois, ce fût la bonne.
Enfin, elle était libre de vagabonder à sa guise dans l'espace.

Elle se mis à rouler dans l'espace comme une bille. Elle roula longtemps vers l'étoile.

Elle arriva vers une planète énorme. C'était Jupiter, la plus grosse planète du système solaire.
— Bonjour, dit Encelade, impressionnée par la taille de la planète, je voyage vers cette grosse étoile qui brille là-bas, c'est encore loin ?
— Vous voulez parler du Soleil, répondit la planète.
— Ah, elle s'appelle Soleil ?
— Oui, répondit Jupiter qui était très savante, c'est une grosse étoile qui éclaire toutes les planètes.
— Elle les chauffe aussi ?
— Bien sûr.
Encelade repris son voyage et roula encore dans l'espace. L'étoile au loin grossissait.

La petite lune arriva vers une autre planète qui était rouge. C'était Mars.

— Bonjour, dit Encelade, cette grosse étoile là-bas, c'est bien le Soleil ?
— C'est bien ça, répondit Mars,
— C'est encore loin ?
— Oh, oui, répondit la planète rouge, c'est à des millions de kilomètres !
— Des millions ? répéta Encelade, inquiète.
— Tu as une belle fontaine, dit Mars, admirative. C'est sec chez moi, veux-tu me donner un peu de ton eau ?
Alors, Encelade arrosa le sol de Mars et continua à rouler dans l'espace comme une bille. Le Soleil se rapprochait, elle avait moins froid.

Elle arriva bientôt vers une autre planète. Celle-ci était bleue et blanche. Qu'elle est belle, se dit Encelade, je n'ai encore jamais vu une planète comme ça.

— Bonjour, dit-elle à la Terre, je vois bien que le Soleil se rapproche mais c'est encore loin ?
— Non dit la Terre, regarde comme il brille.
— Ah oui, dit Encelade qui sentait la caresse du Soleil sur sa peau de glace, comme c'est bon.

La petite lune roula encore dans l'espace. Elle était fatiguée de ce long voyage.

Elle rencontra une autre planète, toute jaune. On aurait dit une étoile tellement elle brillait. C'était Vénus.

— Bonjour. Le Soleil, c'est encore loin, demanda Encelade d'une voix lasse ?
— Non, regarde comme il brille fort, répondit Vénus. Mais tu fonds, fais attention à toi !
— Je fonds, répéta Encelade ? Elle vit que sa fontaine était devenue toute petite.
Pressée, la petite lune s'enfuit à la rencontre du Soleil. Elle suait à grosses gouttes.
Comme il faisait chaud ! Elle regrettait presque le froid qu'elle avait connu auprès de Saturne.

Une petite planète habitait près du Soleil. C'était Mercure.

— Bonjour, dit Encelade, vous n'avez pas trop chaud ici ?
— Malheureuse, tu fonds, cria Mercure ! Mais tu as encore quelques gouttes d'eau, arrose moi,c'est le désert ici !
La pauvre Encelade s'égoutta sur la planète.

Vite, elle courut vers le Soleil, elle était si curieuse !
Elle arriva chez le Soleil. Elle avait perdu sa blancheur. Il ne restait d'elle qu'un petit noyau de roche que le Soleil attrapa dans ses rayons.

Encelade était pour toujours dans les bras du Soleil.

PRIX

Image de Eté 2016
26

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
un voyage dans les étoiles... de vouloir trop s'approcher du soleil "on" se brûle les ailes, là c'est son eau et sa glace ,un élément incontournable pour pouvoir vivre car il ne lui reste plus rien qu'un caillou .... Pourquoi n'a t-elle pas faîte une marche arrière?
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Beau voyage interstellaire. J'ai voyagé en vous lisant et je me suis surpris à rêver. Bravo pour votre superbe écrit. + 1 de la part de Tilee auteur de "transparence" catégorie poésie
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Je vote pour Encelade, j'aime bien cette idée qu'elle roule dans l'espace, un super méga flipper ou un billard géant.
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Joli conte pour nous rappeler l'ordre des planètes.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un joli conte très utile pour se souvenir, grands et petits, de la place des planètes du système solaire. J'ai vraiment bien aimé;
·
Image de Hermeline
Hermeline · il y a
Joli conte...+1 envie d'un peu de poésie ?
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/chanson-populaire

·
Image de Pascal
Pascal · il y a
Un joli conte pour enfants et grands enfants. Mon vote.
Si le cœur vous en dit je vous invite à découvrir ma page et éventuellement à soutenir les poèmes en coucours ou hors concours qui vous plaisent : http://short-edition.com/auteur/pascal-29

·
Image de Steven Piot
Steven Piot · il y a
Bon travail!
·
Image de Annelie
Annelie · il y a
Joli conte : je l'ai adoré. Sans plus de commentaire, je vote.
Jusqu'au 21, mon poème (court!) "humeur noire est en compétition. Merci de passer me lire... (et m'élire ?). A bientôt !

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Elle aurait pu s'arrêter près de la terre et jouer avec la lune qui s'ennuie, seulette. Mais bon, elle a suivi sa voie ! Bravo, Titania, pour ce joli conte ! Vous avez mon vote.
Une petite visite à ma pie coquine en finale printemps ? http://short-edition.com/oeuvre/poetik/la-pie-5

·