La parade amoureuse

il y a
1 min
1922
lectures
133
Qualifié

Il est là, le bonheur, dans l'odeur des nouveaux jours. Il est l'orpheline que je suis et que je resterais toujours. Une envie de géant, d'un coup de maître : devenir l'adulte, qu'enfant on a  [+]

Image de Hiver 2020

Elle hume l’odeur des branches humides. On admire son port altier et sa nature fragile durant l’exploration matinale. Avec la grâce d’une danseuse classique, elle est posée au bord du ruisseau. Une goutte le long de son dos, elle grelotte, se lèche, tient la pose : c’est le rituel de la toilette, un moment de grâce.
Lorsqu’un bruit retentit, une odeur s’installe. Il est là, le cerf avec ses grands bois et tandis qu’il marche, ses sabots jouent de la musique : c’est un claquettiste. En entamant un rythme, il demande une danse. La biche, dédaigneuse, détourne les yeux. Sa fierté et sa distance provoquent une chorégraphie : celle de la séduction.
Les esquives font des détours qui créent des chemins. Le cerf frappe le sol, la biche s’en moque. Elle ondule son corps et cligne de ses yeux sombres. La femelle sent un feu qui l’embrase et fait des jeux de jambes. Ses mouvements sont empreints de fougue, de fierté et de rage : c’est une vraie danseuse de flamenco.
Bientôt les cervidés se touchent, tournent et s'accrochent. La nature s’éveille et assiste au spectacle : celui de l’amour naissant. Les coeurs s’accordent et se répondent. En rythme, ils dansent sur trois temps.
À présent sont convoqués les grands ensembles. Cortège de cornus aux poils drus et aux chapeaux de bois. Ami, famille et curieux, c’est une fanfare, un orchestre. Les confettis s’envolent et les rires s’élèvent. Tout le monde admire les amants qui s’unissent et maintenant, la forêt tout entière nous offre sa parade amoureuse.

133
133

Un petit mot pour l'auteur ? 40 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
Mes 5 voix Olivia, bravo pour ce texte ou poésie en Prose ! j'adore
Image de De margotin
De margotin · il y a
Vraiment beau

Bonjour à vous!
Je vous invite à découvrir et à soutenir Nilie au concours du Prince oublié. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
Très joli! Bravo! Et la même opinion que Patrick, c'est de la poésie en prose.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un beau texte qui aurait eu toute sa place "en poésie". ***** Je m'abonne à votre page, à votre univers et à votre plume.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Déjà lu et voté avec plaisir, encore bravo Olivia.
Julien.
Dernier jour demain pour ce texte en finale, si cela vous tente :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/et-on-dit-que-l-alcool-tue-lentement
merci.

Image de Ikouk OL
Ikouk OL · il y a
Je sens et entends à travers ce texte l'appel de la forêt. Scènes hypnotiques . Texte poetique. Superbe! J'aime
Je vous invite , si vous avez une minute, à lire ce poème Ou il est question de mustangs sur Short Édition
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/acouphenes-2

Image de Sidonie Larue
Sidonie Larue · il y a
Texte superbe, ciselé, magnifiquement écrit ! Toutes mes voix !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Petit texte, mais grande qualité littéraire ! Je découvre et je m'abonne, bravo ! *****
Julien.
sans vous obliger, Je vous propose 2mn de lecture à critiquer :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/et-on-dit-que-l-alcool-tue-lentement

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
C'est beau et tellement bien décrit...
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
Très bel ensemble dansant, dans un rythme crescendo, puis flamboyant, mes 5 voix.Je vous invite sur Cancuterus, Olivia , et Fleur du mal.

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Ma narratrice

Stéphanie Aten

Je la voyais comme une journée maudite. De ces journées où le temps se prend continuellement les pieds dans le tapis, où l’espace est fait de murs dont la distance se réduit. Je ne suis pas... [+]