La page

il y a
3 min
6
lectures
0
Pour réaliser son rêve, il faut savoir tourner la page.


"Très bien. Mais laquelle?" m'étais-je tout d'abord demandé.


"D'où vient cette lettre? Un morceau de papier mal découpé au ciseau, une phrase tapée à l'ordinateur? Imprimée en plusieurs exemplaires?" furent les questions qui suivirent





Je revenais de ma longue journée de recherche active de travail qui durait depuis maintenant plus de quatre mois. Je ne m'en plaignais, ni ne m'en réjouissais mais m'y accommodais semblait plus approprier. Etant habitué à avoir des horaires précis, une activité précise, des jours de repos précis: en bref une vie bien calculée; ce temps libre flou et incertain m'avait tout d'abord beaucoup dérangé, m'avait stressé. Au fur et à mesure, j'avais fini par prendre goût à cette nouvelle vie. Je m'adonnais régulièrement au vélo et il est vrai que de pouvoir pratiquer un sport plus souvent m'avait fait beaucoup de bien.


Je m'étais même inscrit dans une association et je donnai des cours de dessin pour des adolescents; principalement fans de mangas à qui j'essayai de faire découvrir d'autres auteurs plus axés bandes dessinées. Je prenais un certain plaisir deux soirs par semaine à discuter avec eux et leur transmettre mon amour du dessin.


Oui, je n'étais finalement pas si malheureux même si certaines journées étaient longues, qu'il était parfois difficile de vivre en décalé des amis qui, eux, travaillaient; ce n'était pas si grave. Ma vie sociale, culturelle et intellectuelle n'en pâtissaient pas.


Et puis, ce soir-là, après avoir ouvert cette enveloppe, je m'étais retrouvé face à une énigme. Peut-être était-ce tout simplement une publicité pour un évènement mis en place prochainement, une soirée surprise pour laquelle on nous dévoilerait la date au dernier moment. Ou alors peut-être était-ce une de ces pseudos publicités pour des marabouts prétextant pouvoir changer nos vies?

Par réflexe, j'envoyai un sms à mon meilleur ami, je lui expliquai brièvement dans ce message, la lettre que je venais de recevoir. Il m'appela aussitôt.


"- Putain, Tom. J'ai reçu la même chose, ma voisine aussi. C'est chelou...Tu crois qu'il va se passer un truc en ville bientôt? Genre une méga grosse soirée sur la place Sainte Thérèse avec apéro et concerts gratuits?


-...Ouais, tu t'emballes un peu là mais si plusieurs personnes voire chaque habitant a reçu ce bout de papier, c'est peut-être une annonce mystère pour attiser notre curiosité et faire le buzz. On verra dans les jours à venir. En attendant, rendez-vous ce soir 20h sur la même place?


- Pas de souci, on se voit plus tard!"


La curiosité s'empara de moi et l'irrépressible envie de comprendre aussi. J'étais patient mais dans ce genre de situation, j'avais besoin de comprendre. Qu'est-ce que c'était et qui avait fait ça? Ce soir, en sortant boire un verre, les gens en parleraient sûrement si c'était étendu à tous les habitants.





En attendant, la phrase tournait et tournait en boucle dans ma tête. "Pour réaliser son rêve, il faut savoir tourner la page." Oui, je voulais bien moi mais entendaient-ils -si tant est qu'ils fussent nombreux- de tourner une page de ma vie? Ou plusieurs? De lâcher complètement un projet, d'en reprendre certains? Une réflexion soudaine émergea au sein de mon cerveau en ébullition. Est-ce que cette phrase énigmatique avait eu le même effet dans la tête de chaque individu ayant réceptionné ce bout de papier?





Durant la soirée, effectivement, nous fûmes nombreux à constater -tout du moins à le dire et en parler- que nous avions reçu cet étrange courrier. Un groupe de surpris et de curieux s'était donc créé petit à petit et chacun donnait sa réponse, sa théorie sur le pourquoi de ce geste. Il semblait que personne n'y vit du mal, mais plutôt quelque chose de positif. ça allait du simple évènement surprise à un groupuscule désireux de créer une prise de conscience collective. En tout cas, cela trottait dans les pensées de tout le monde, puis au fur et à mesure on se questionna sur le sens de la phrase en elle-même.





"- Tourner la page, pour réaliser son rêve...Bhen moi, c'est clair, j'arrête mes études à la con pour devenir responsable commerciale ou autres conneries. Je me consacre à la danse, à la danse et uniquement à ça. J'envoie chier mes parents et je...bhen...je réalise mon rêve ouais, être danseuse pour une grande troupe..." lâcha une jeune étudiante à peine majeure


Et on sentit le désarroi, la colère et l'envie soudaine de retourner sa vie afin qu'elle prenne le sens qu'elle désirait. S'en suivirent alors l'étalage des rêves et désirs de chaque personne du petit groupe. Et ce fut un moment simple, beau et rempli d'une fougue et d'une envie brutale de se séparer des mauvaises habitudes, de nos situations pas choisies, des idéaux qu'on nous avait imposés et l'atmosphère s'était allégé lentement avec ce flot de rêves déversé par tous.





Je rentrai chez moi, désarçonné et remué par ce brainstorming d'idées, d'envies et de passions. Le fallait-il vraiment? Avais-je, aussi, besoin de tourner une ou deux pages de mon livre à moi?
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,