4
min

La nuit de la pluie d'étoiles

Image de Sylvie Martorell

Sylvie Martorell

79 lectures

79

J'ai toujours aimé les contes , ce sentiment merveilleux de vivre le temps d'une histoire, une aventure qui n'arriverait jamais.
J'étais à cent lieues de penser qu'un jour, j'allais entrer dans une autre dimension et pourtant...
Un faisan venait de se poser dans mon jardin. Rien de vraiment étonnant, si ce n'est qu'après s'être ébroué, il s'adressa à moi:
" Madame, je me permets de vous importuner, car j'ai besoin de vous. De loin, je vous ai aperçue... Surtout, j'ai entendu chanter l'enfant.
De son aile, il indiquait Elsa , ma petite fille âgée de six ans qui un peu plus loin, entonnait une douce mélodie.
" Mon chant te donne l'envie
N'oublie jamais l'espoir
Je suis à jamais ton amie
Il me tarde tant de te voir."
Ces paroles semblaient sorties d'un poème d'antan et nous ne savions pas qui les lui avaient apprises.
Ce que je savais, c'est que ce chant nous bouleversait tous tant la voix d'Elsa était empreinte de douceur.
_Oui et il faut faire vite.
J'avais du mal à réaliser.
_Bientôt la pluie d'étoiles aura lieu, nous ne pourrons plus conjurer le sort. Il faut appeler l'enfant!
J'appelai à la fois terrorisée et curieuse. L'oiseau se présenta :
_Je m'appelle Orion, Princesse Elsa.
_Tu connais mon nom?
Les enfants m'étonneront toujours! Elle n'était pas étonnée que le faisan parle! Plus qu'il connaisse son nom!
_ Mon royaume a besoin de vous ! Acceptez-vous de venir nous aider ?
Oui, elle acceptait! Bien sûr qu'elle acceptait! Elsa était la bonté même!
Est-ce que je rêvais? Orion nous pressait. Mais même avec un oiseau parleur, je ne voyais pas comment nous pourrions atteindre ce royaume qui avait tant besoin de nous.
_Allons-y!
_Comment comptez-vous nous y mener?
_Ah! Oui, vous ne volez pas!
Orion poussa son cri et un magnifique merle se posa à nos pieds.
_Voici Mérion !
Il s'inclina.
Orion lui arracha une petite plume noire qu'il tendit à Elsa.
_Gardez-la toujours précieusement dans votre main. Maintenant, nous sommes prêts pour notre départ!
Je ne saurais décrire vraiment la magie qui s'opéra alors. Je pense n'avoir rien vu d'aussi beau que la transformation d'Elsa; de ravissantes plumes noires fleurirent sur tout son corps et je découvris à côté de moi un oiseau gigantesque, gardant cependant le magnifique minois d'Elsa.
_Vous êtes maintenant la vraie princesse des oiseaux ! Dit Orion en s'inclinant devant elle.
Il me fit signe de monter sur son dos. Les deux compères s'installèrent près de moi et ils guidèrent notre belle ailée.
Comme il était extraordinaire de voler au-delà des maisons, de dépasser la cîme des arbres, de voler au milieu des autres oiseaux!
_Ces oiseaux appartiennent-ils à votre monde?
_Non! Tous les oiseaux de notre monde sont prisonniers!
_Prisonniers?
Bientôt un tourbillon nous enveloppa et nous fûmes happés en son coeur. Nous sentions à la fois sur nous un vent chaud. Et les odeurs d'embruns mêlées aux parfums de sève des arbres engourdissaient nos esprits.
L'arrivée fut plus chaotique, elle s'acheva dans la poussière.
_C'est cela votre Royaume ? Dit Elsa tandis qu'elle reprenait son aspect physique.
_Oui! Maintenant, nous pourrions l'appeler le Royaume de la désolation !
Autour de nous des hommes, des femmes avançaient tristement dans un manteau de brume. De faibles lampadaires dessinaient les ombres des maisons rajoutant à ce décors une note inquiétante à un climat déjà bien lugubre. Au loin, sur la colline, on devinait un immense château.
_Toute cette brume!
_Elle a envahi notre monde et elle ne se dissipe plus!
_Cachons-nous! Si les gardes du Roi nous trouvent, nous serons arrêtés et emprisonnés!
_Mais si tous les oiseaux sont prisonniers, comment êtes-vous encore libres ?
_Je vais vous expliquer toute l'histoire.
Plus loin, nous fîmes la connaissance d'un caméléon.
Orion fit les presentations:
_Je vous présente Arion qui sera votre guide.
_C'est un honneur Princesse de vous rencontrer!
Elsa sourit.
_Il faut se dépêcher ! La nuit d'étoiles aura lieu dans quelques heures et nous ne disposons que de ce laps de temps pour conjurer la malédiction ! Ajouta Arion
_Oui, mais avant, il faut que j'explique à nos amies dit Orion...notre royaume vivait dans l'allégresse. Notre roi Prove et notre reine Lada étaient des souverrains aimant leurs sujets et assurant la paix dans le règne animal et le monde des oiseaux. La naissance du prince Etienne fut une récompense. Chaque jour béni vit grandir ce jeune monarque délicat, féru de musique, de danse et surtout de chant.
Il imitait à la perfection le chant du rossignol .Nous étions tous ses amis. Le couple Royal nous tenait en grande estime... jusqu'à l'accident...
_L'accident?
_La nuit de la pluie d'étoiles, attiré par un rossignol, le Prince se pencha de la dernière fenêtre du donjon et tomba. Il avait huit ans. Depuis, il dort d'un sommeil dont nul ne peut le sortir. Son père furieux fit lever des filets géants emprisonnant ainsi tous les oiseaux. Mérion et moi, avons réussi de justesse à nous échapper. Il fut interdit de chanter ou de jouer de la musique. Et depuis, ici règne cet écran de brume.
_Que devons-nous faire? Demanda Elsa
_Princesse, il vous faut chanter pour notre Prince endormi quand la pluie d'étoiles tombera. Dans le livre des oiseaux, il est écrit que seule une princesse d'une contrée lointaine, chantant comme un rossignol peut briser l'anathème cette nuit-là.
_Et êtes-vous sûrs que cela va fonctionner ?
_Croisons les plumes! Mérion et moi, allons vous attendre ici. Vous devez impérativement rejoindre votre monde juste après la pluie d'étoiles où vous serez condamnées à rester à jamais ici!
Arion nous fit signe de le suivre et malgré l'épais nuage de brume, nous arrivâmes jusqu'à la grille du château. Mais le plus dur restait à faire: entrer en déjouant l'attention de la sentinelle.
_Regardez bien ce que je suis capable de faire dit Arion
Les mains sur sa tête, il se métamorphosa en loup et s'approcha des gardes.
_Attention! Cria Elsa qui avait peur pour son nouvel ami.
Mais les gardes hypnotisés par le regard du loup restèrent figés.
_Tu as vraiment beaucoup de pouvoir!
_Vite entrons! Dit Arion.
Nous prîmes l'escalier éclairé par de gros chandeliers. Derrière une porte nous entendîmes des soupirs. Nous comprîmes qu'il s'agissait de la Reine et du Roi.
Heureusement, personne ne se trouvait devant la porte du Prince. Malheureusement, la porte en s'ouvrant grinça atrocement.
Le garçonnet dormait dans son lit royal.
_Dépêchez-vous! La garde va arriver! Chantez!
Elsa s'approcha du Prince. Elle commença sa douce mélodie, lorsque la porte s'ouvrit laissant entrer les gardes et le couple royal.
_Gardes! Arrêtez-Les!
Quand les gardes voulurent s'emparer d'Elsa , elle se transforma en oiseau. Au même moment, la fenêtre s'ouvrit et ô miracle ! Une pluie d'étoiles envahit la pièce de milliers de firmaments. La voix d'Elsa semblait s'animer de mille lumières, déposant autour du Prince, un halo scintillant. Dehors, la brume se dissipait.
C'est alors que le Prince se réveilla. Ses parents remercièrent le ciel et cet oiseau à tête d'enfant de leur avoir rendu leur fils.
_Comment t'appelles-tu mon enfant?
_Elsa! Il vous faudra libérer tous les oiseaux !
_Ce sera fait! Je te le promets
Après je ne sais plus...
_Tu nous as fait peur! Nous n'arrivions pas à te réveiller!
_L'oiseau?
_Quel oiseau?
_Le faisan?
_Tu as rêvé!
J'ai regardé Elsa. Elle peignait calmement sa poupée sans s'intéresser à nous.
_Repose-toi me dit mon mari. Dommage, tu as raté la pluie d'étoiles!
Lentement, j'ai repris mes esprits et c'est là qu'Elsa est venue tout contre moi. Elle a déployé délicatement sa petite main qui s'ouvrit comme une fleur. Au creux de sa paume, je découvris une petite plume noire.
Ses grands yeux me fixaient. Chut! Ce serait notre secret!
Maintenant, je sais qu'un jour, Elsa , elle aussi ouvrira son propre livre de conte avec sa propre petite fille pour un monde où l'enfant et l'adulte gardent la même connivence dans le merveilleux...

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
79

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bien joli conte ! Bravo, Sylvie ! +5
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
un conte très touchant qui ne manque pas de bonne humeur ni d'inventivité
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un conte original qui revisite à sa manière "La belle au bois dormant".
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Très joli conte merveilleux bien construit !
Apprécierez-vous "Un scoop" écrit pour ce prix ?

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une histoire superbement contée où le chant joue un rôle essentiel. Moi qui n’entre pas facilement dans la Fantasy à cause des noms compliqués, ici je n’ai eu aucune difficulté, le merveilleux prend le dessus, et à la fin par cette chute qui nous ramène doucement dans la réalité, la boucle est bouclée (apparemment, car le mystère demeure)
Complicité entre mère et fille, et transmission, voilà de bien belles valeurs.
Toutes mes voix pour votre univers féerique Sylvie, et bonnes fêtes de fin d’année.

·
Image de Sylvie Martorell
Sylvie Martorell · il y a
Merci beaucoup. J'adore écrire des contes. Je crois que le merveilleux a aidé à me construire et a permis que je sois la personne que je suis, pleine d'espérance et de joie de vivre. Je vous souhaite moi aussi de bonnes fêtes.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci beaucoup !
C’est vrai, Sylvie, les contes, mêmes cruels et tragiques, nous forment et nous construisent, je partage entièrement votre avis. Ils transmettent des enseignements, des vérités. D’ailleurs vous savez que c’est aussi ma conception de l’écriture car vous m’avez déjà lue (et dans le dernier que j’ai écrit, c’est aussi le merveilleux que j’ai choisi, malgré des éléments de tristesse)

·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un Prince dormant et une charmante incursion poétique dans le monde des contes, par la grâce des oiseaux et des étoiles.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Un récit plein de poésie qui nous fait entrer dans le monde merveilleux de ce conte, qui associe avec bonheur mère et fille. J'ai pris plaisir à vous lire Sylviue, joyeuses fêtes et à bientôt !
·