La naissance de la mort

il y a
1 min
34
lectures
1

21 ans déjà, et l'écriture m'anime chaque jour un peu plus. Je ne sais pas trop comment me présenter, alors je ne me présente pas. J'espère simplement que les mots et les histoires formés pa  [+]

Derrière les rideaux, le néant. Né en une année empreinte de feu, sous des néons brûlants et surtout gênants. Je suis le géant, je suis le nain. Je suis le tout, je suis le vide. Je suis le diable, je suis le chérubin. Je fais les sourires, je me nourris des larmes. La vie devra mourir le jour où la mort prendra vie. C'est ma vengeance.


Des années que Jelly cherche à s'échapper. Des années que Jelly échoue. Ce matin, tout change.
" Oh Jelly ! Tu te caches où ? Le client est arrivé ! "
La patronne est de bonne humeur, en règle générale elle préfère distribuer des coups que des ordres.
" Madame.. Je suis désolée, mais, je suis indisposée ces jours-ci.
- Indisposée ?
- La période, Madame, la période ..
- Le sang ne dérange pas le client. Dépêche toi ! "

Jelly aime la confiture. Depuis qu'elle s'est échappée du bordel où elle a grandi, elle se sent tellement plus heureuse. Vingt-quatre heures ont passé, vingt-quatre heures qu'elle a compris pourquoi Madame, a l'époque, ne s'approchait jamais des rideaux rouges près du cercle d'arbres en plastique. Derrière les rideaux, le néant. Et Jelly a vu Dieu. Dieu. Ainsi, la maison de Dieu est close. Mais Dieu l'a sauvée. Dieu lui a redonné vie.

Il n'y a plus de sourires. La vie meurt lentement. Jelly se sent libre, libre, et si l'atmosphère est lourde, elle est heureuse néanmoins. Des gens tombent partout où elle passe. Elle n'y peut rien, c'est le destin. Tout ce qu'elle sait, c'est que Dieu l'a choisie, Dieu l'a choisie et lui a offert le bonheur. La vie meurt lentement. Jelly se sent pleine de joie. La joie a disparu partout autour, comme si la belle créature attirait les sentiments heureux tel le trou noir piège la lumière.
La vie est morte. Jelly a repris vie. La vengeance est faite. Le masque peut tomber. L'imposteur se révèle enfin. Satan !
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,