2
min

la Mouche

Image de K57

K57

12 lectures

1

La Mouche
-Ça ne peut pas être lui Monsieur le Président du tribunal!... Il ne ferait pas de mal à une mouche !
-Il en a pourtant tué trente-sept !
-Ce n’est pas mon fils qui a pu faire cela !.....d’autres animaux je ne dis pas !...qu’il est filé un coup de latte à un chien qui l’importunait je ne dis pas...mais il ne touche pas aux mouches !
-Ho que si !...Nous avons suite à la perquisition, retrouvé dans sa chambre un atelier de tortures de mouches qu’il attirait avec du miel...Tout un arsenal raffiné de supplices de diptères...Pinces, crochets, menottes, stylets, électrodes etc...nous avons retrouvés des cassettes...Il filmait ses victimes...je les ai visionnées c’est insoutenable !
-Ca peut pas être lui Monsieur le Président!...pour lui la Mouche est l’équivalent en Inde de la Vache....ou du Chat chez les Egyptiens...si vous voyez ce que je veux dire...c’est sacré !...quand il avait dix ans il a raccompagné à ses frais, une mouche Tsétsé dans son pays d’origine...en 86 lors de l’invasion d’ Empis Livida...
-De quoi ?
-C’est le nom scientifique de la mouche danseuse, Monsieur le Président...et bien durant l’été je l’ai vu toutes les nuits danser des slows avec la majorité de la colonie...pareil avec la drosophila mélanogaster...la mouche du vinaigre...il se comportait avec elles en velours balsamique...il connaît par cœur le film de Cronenberg !...Vous connaissez Monsieur le Procureur ?
-Oui, La Mouche, bien sûr !
-Et connaissez vous la légende du peintre japonais Ispècedimito ?
-Non racontez la à la cour cela va nous intéresser...
-Très préoccupés par la disparition du Maître, deux de ses amis se rendent nuitamment à son atelier, en forcent la porte et découvrent au fond d’un réduit, une source lumineuse particulièrement intense...Il s’agit de sa dernière toile sur laquelle il travaillait depuis sept ans...A la perpendiculaire de la toile, presque au centre, un pinceau tient droit, suspendu dans les airs...Il indiquerait le point d’entrée du Maître dans sa toile...Une fouille attentive des environs de cet impact, permet en effet de retrouver quelques traces de pas qui s’acheminent dans les méandres de ses compositions...au loin, ce qui ressemble à une tente, pourrait lui avoir servi d’abri transitoire avant son départ qu’attestent quelques reliefs d’un repas un peu plus loin repérables, en direction du Mont Hokusinaï, qu’il a tant de fois peint...
-Bref revenez à l’affaire qui nous concerne !
-Mon fils projetait de se transformer en mouche !...Ni plus ni moins Monsieur le Président !
-C’est sans doute pour cela qu’il les disséquait avec tant de raffinement, mais pas plus que Léonard de Vinci n’eût en décortiquant des oiseaux compris le vol, ou qu’en démontant les rouages d’une horloge on parviendrait à y trouver du temps, votre fils n’aurait pu parvenir à se transformer, à travers leurs supplices, en hyménoptère !

L’enquête auprès de quatre cent cinquante trois proches du coupable, confirma les dires de sa mère et à l’unanimité se terminait par ces termes « Il ne ferait pas de mal à une mouche ! »
Ce qui fit rouvrir le procès, vingt ans après les faits, par le Procureur, ce n’était pas tant la masse d’arguments à charge qu’il portait de façon tout à fait personnelle aux mouches, qu’il considérait, sans doute à juste titre, comme nuisibles et passibles de tant de détestations, mais bien le fait qu’aucun des procès verbaux recueillis ne s’achevait par « Il n’aurait pas fait de mal à un panda ! ».
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Intéressante cette thèse d'entomologiste ! Une ambiance particulière... A bientôt...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur