La mort est une dame… dans le monde de Rêve

il y a
1 min
5
lectures
0

Mes émotions glissent sur le papier. C'est la seule manière pour moi de faire vibrer mes cordes vocales. En décrivant les paysages qui pullulent dans ma tête. En faisant jaillir sur le papier les  [+]

Tous les soirs étaient les mêmes. Rêve se retrouvait séquestrée dans cette bulle où le temps tournait en une spirale infernale. Les fades journées se succédaient à répétition. Le monde dans lequel Rêve vivait était truffé d'étranges bizarreries : de monstres aux cornes pointues et aux dents acérées, d'ombres qui lui soufflaient d'alléchantes paroles dans les oreilles, d'une falaise dont elle ne voyait pas la fin et d'une dame sans visage vêtue de noir tenant dans sa main une fourche.

Elle avait nommé cette femme la faucheuse, car pour elle la mort est une dame. A la nuit tombée, elle aboyait que celle-ci venait pour la décapiter. Et tous les soirs étaient les mêmes sauf un. Ce fameux soir où la dame sans visage vint effectivement dévorer son âme. Et Rêve eu enfin la paix qu'elle convoitait depuis toujours.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,