1
min

La métamorphose

Image de Clochette

Clochette

14 lectures

2

La mort n’est pas une fin en soi
La mort est une métamorphose
Tu nais chrysalide et durant ton existence
Essaies de respirer à travers ta coquille
Ton corps emprisonné par des a priori
Finira son envol vers la fin de ta vie.

Tu crois jeune tout connaître, tu ignores
A ce jour que tu n’es finalement qu’un petit vers de terre
Qui cherche vainement à se faire une place
Dans un monde austère où l’autre est contre toi.
Tu espères et tu rêves à un monde meilleur
Sans savoir que toi-même es le meilleur des mondes

Tu te plains du passé, du présent qui te pèse
Sans penser au futur que tu crains plus que tout,
Et pourtant nul ne sait si l’on revient un jour
Mais on tente malgré tout de se croire immortel.

Cependant il est vrai que tout à une fin
Ce qui commence un jour se finira demain
Tu n’as jamais senti l’air glacé des montagnes
Tant pis si tu ignores la chaleur des déserts
Ou bien si tu n’as pas encore trouvé la pierre
Qui rend les hommes fous, cruels, désespérés.

Mais elle n’existe pas, écoute moi mon fils
Ne passe pas ta vie à chercher l’impossible
Sens, vis, respires, tout est à ta portée
Le beau et le mauvais, il faut tout essayer
Use de tes envies et laisse-toi guider
Par le désir mortel de tout recommencer.

Un jour tu sentiras tout au fond de ton cœur
Une force étrangère qui jaillira soudain
Au beau milieu d’un cri, et tu disparaîtras
Pour renaître à nouveau sublime papillon.
Mon sphinx, mon amour, tu es là pour toujours
Tu voles et virevoltes, ton âme est éternelle.

Thèmes

Image de Très très courts
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
C'est une belle déclaration, un si joli cri d'amour !
·