2
min

La maquilleuse

Image de Rafmael

Rafmael

2 lectures

0

Je continue mon investigation en suivant Florence, la maquilleuse. Aujourd’hui, journée chargée. Tournages des chapeaux. Qu’est-ce qu’un chapeau ? Petite présentation faite par l’animateur de la chaîne avant un film. Je me place donc en loge, en retrait, sur le sofa, tandis que Florence prépare son matériel de beauté. Le premier animateur arrive, s’assoit, m’ignore, zappe Florence. Cinq minutes passent, les cheveux sont coiffés, le nez est poudré et le tour est joué. Bizarrement, je ne remarque pas tout de suite l’animateur se frotter les yeux mais. Un second animateur débarque, plus détendu lui. Il me serre la main, embrasse Florence et s’assoit à son tour. Le courant passe mieux avec la maquilleuse. Il fait des blagues, sourit, rougit même puis ressort quelques instants après beau comme un sou neuf comme on dit vers Bagnolet. Lui ne se frotte pas les yeux. Une troisième animatrice de la chaîne entre dans les loges. Je n’ai jamais vu de femme aussi sûr d’elle, en même temps elle est pas mal fouttue, gaulé, enfin c’est une jolie femme quoi. Par contre j’ai juste eu à croiser son regard pour apercevoir toute la méchanceté concentrée dans ce petit corps. «  Vous êtes qui vous ? » me demande-t-elle avec ce petit hochement de tête, signe d’un mépris évident. Je lui explique donc ce que je fous là, euh pardon ce que je fais là, c’est plus poli. «  Hein, hein ! » me répond elle. La maquilleuse lui demande alors de s’assoir. «  Oui, bah minute ! Tu ne vois pas que je parle là ! », Ça c’est l’animatrice, sympa n’est-ce pas ! Florence ne dit rien. Elle la pouponne donc, fait ses cheveux, mascara et tout le tralala. Une fois la chose faite, l’animatrice se lève et je vois que quelque chose la gène elle aussi, elle commence par se gratter un peu les joues, se frotte les yeux. Au même instant, on entend un cri... comment dire....Bigfoot, non, Chewbacca, mais non, plus de terreur dans la voix, bon un cri de film d’horreur. La porte s’ouvre et laisse entrer ce qui semble être un homme mais avec de la peau en moins. Tout le coté gauche de son visage a fondu, les os sont bien présents, ça oui mais plus de peau. On distingue un sourire en coin, enfin non ce n’est pas trop ça, en fait ses lèvres commencent à fondre et laisse apparaître une rangée de dents remontant jusqu’à la joue un peu à la « joker ». Il hurle : «  FLORENCE, qu’est-ce tu m’as fait ? FLORENNNNNCE !!!! » A cet instant je suis une statue, tétanisé ne sachant quoi faire. Courir, pas possible, appeler à l’aide, ouais je pourrais mais non. Je me retourne, plus de Florence, mais l’animatrice assise sur son fauteuil se tirant les cheveux, s’arrachant les paupières tellement la douleur était insupportable, jouant à « je t’aime, un peu, passionnément, à la folie, pas du tout » avec ses cils comme on le fait avec une pâquerette quand on est une petite fille de cinq ans, bon j’avoue, il m’arrive encore d’y jouer. « Mes yeux, mes yeuuxxxxxxxx !!! » elle m’agrippe par le bras, se rue sur moi en me demandant de l’aide. Moi ne sachant quoi faire je lui dis : «  eh !! Va voir ton copain là-bas, il est aussi mignon que toi, vous faites la paire tous les deux ! » J’ai couru. Je n’ai jamais revu Florence.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,