La maîtresse disparaît

il y a
2 min
7156
lectures
169
Qualifié

Que dire des mots qui s'aventurent? Les miens se précipitent, s'émeuvent s'enthousiasment et font parfois des coquilles, comme dans la vie. Que de belles plumes et fusains majestueux à découvri  [+]

Image de Hiver 2019

Il était une fois, une maîtresse d’école très gentille, tellement gentille que les enfants l’appelaient tout le temps et lui parlaient tous en même temps sans jamais lever la main. Au point qu’elle n’arrivait jamais à comprendre ce qu’ils disaient, les mots, les phrases se mélangeaient pour ne devenir qu’un langage incompréhensible.
Elle entendait : « Maîtresse je... maîtresse, il n’arrête pas de... un bobo... m’a embêté... il a copié... j’peux aller boire... un plomb propre a mal aux vacances... ma sœur a déchiré les doubles goûter... il a copié sur mon taille crayon... le sommet du verbe... deux fois quatre fonte le singulier... j’ai perdu mon rituel dans la cour... »
La maîtresse répondait donc à côté car elle n’entendait jamais en entier ce que lui disaient les élèves. Eux-même s'inquiétaient auprès leurs parents : 
— Elle est très gentille la maîtresse, mais quand on lui pose une question, elle répond n’importe quoi, elle ne comprend pas quand on lui parle, même si on répète, même si on crie.
Les parents sont allés voir la maîtresse : effectivement, elle était très gentille. Elle répondait tout à fait normalement aux questions quand les parents lui posaient.
Les parents étaient tout à fait rassurés, mais ne comprenaient pas pourquoi la maîtresse insistait autant auprès d’eux pour que les enfants lèvent la main :
— Sinon, ils parlent tous en même temps et l’on ne s’entend plus.
Elle avait mal à la tête en fin de journée et était déçue que ni elle, ni les enfants ne se comprennent.
Un jour la maîtresse était en classe et elle vit un papillon doré et bleu se poser sur la fenêtre. Elle voulut dire à la classe :
— Regardez ce magnifique papillon, c’est un...
Les élèves l’interrompirent pour parler tous en même temps. La maîtresse se dit : « Ah, si seulement je pouvais disparaître et m’envoler dans la nature quand les enfants m’appellent tous en même temps... »
Quelques minutes plus tard, voyant que la maîtresse n’essayait même pas de leur répondre, les élèves l’appelèrent tous en même temps :
— Maîtresse !
— Maîtresse !
— Maîtresse ! 
Et la maîtresse disparut sous leur yeux ébahis. Ils l’appelèrent, la cherchèrent dans toute l’école, mais ne la trouvèrent pas. Elle n’avait pas pu sortir de l’école, la gardienne l’aurait vue. Alors, où pouvait-elle bien être ? Ils entrèrent dans toutes les classes, jusque chez le directeur qui les a renvoyés dans leur classe sans les écouter : 
— Retournez tout de suite dans votre classe, votre maîtresse va s’inquiéter de ne pas vous voir.
Ils revinrent dans leur classe et se mirent à pleurer. Mais où est notre gentille maîtresse ?
Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que leur maîtresse s’était transformée en papillon. Elle était sortie par la fenêtre et vivait un moment merveilleux à voleter dans la nature. Plus les enfants l’appelaient en la cherchant, plus son temps de vie en tant que papillon se prolongeait.
Ce fut lorsqu’ils revinrent en classe et qu’ils furent silencieux, le regard perdu par l’incompréhension, qu’elle réapparut dans la cour. Elle retourna dans sa classe, euphorique de cette merveilleuse escapade.
Dès qu’ils la virent, ils redirent en même temps : « Maîtresse, maîtresse, maîtresse » en se précipitant vers elle, mais elle disparut à nouveau sous leurs yeux.
Une élève, plus observatrice leur dit :
— Taisez-vous, tous ! Ne l’appelez plus, cela va peut-être la faire revenir.
Ils se turent et elle revint. Ils allaient se remettre à crier mais eurent peur qu’elle ne disparaisse à nouveau.
Elle leur raconta alors la vie des papillons sans oser leur dire qu’elle en était devenu un.
Depuis ce jour, dans cette école, on lève le doigt et on attend que la maîtresse soit disponible pour interroger les élèves. On ne lève plus jamais le doigt en disant « Maîtresse, maîtresse, maîtresse », car on sait que dans la classe, la maîtresse disparaît quand on l’appelle.

169
169

Un petit mot pour l'auteur ? 136 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Une très belle histoire qui me fait un grand bien à la veille de ma rentrée... Je vais testé le coup du papillon et je vous tiens au courant...
Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci pour votre message Julien, espérons que ça fonctionne un peu :)
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
La transformation ne fonctionne que pour les "Maîtresse, maîtresse, maîtresse" ? :-) j'aime bien les histoires pour gamins et celle-ci est très agréable
Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci pour votre message Jeanne en B et ravie que cette histoire vous ai plu. :)
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Le leitmotiv de Devos : "écoute écoute écoute"... Beau conte éphémère
Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci pour ce très gentil commentaire Tnomreg :)
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Joli petite histoire pour enfant. Eh oui quand ils parent tous en même temps on ne comprend rien, et les enfants ont tout le temps plein de choses à raconter 🙂
Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci d'être passée et pour votre message Ombrage. :)
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Un très beau récit!
Merci pour cet agréable moment de lecture.
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon texte "Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquer sur mon nom en haut de ce commentaire. Merci d'avance de passer.

Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci Marie Juliane. :)
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
De rien La Luciole.
Merci également à vous d'être passée me lire en final.
Le seul petit bémol est que mon prénom ne prend pas de tarit d'union et s'écrit avec un seul "n" :).
Merci encore La Luciole :).

Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Un texte bien savourant. J'ai adoré le lire.
Je vous invite à découvrir mon texte et le soutenir si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Bravo Bonne chance.jai bec aimé .un texte original et bien structuré.. merci de me soutenir avis et vote au prix jeune écriture..
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Je partage l'avis de Cendrine. En la forme, rien à dire si ce n'est que ce texte est très beau. S'il vous plaît, La luciole, voudriez-vous bien m'offrir un instant de plaisir sous mon texte en lice ?! Cela me ferait vraiment plaisir.
Image de Sgr Td
Sgr Td · il y a
Un Beau texte que tout lecteur pourrait être fasciné. J'ai aimé.
Je vous invite à lire mon texte en compétition dans une autre catégorie pour éventuellement donner vos voix et laisser un commentaire ou des remarques. Merci d'avance.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-crime-d-avoir-touche-mon-mari?all-comments=1&update_notif=1590494075#fos_comment_4286053

Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci pour votre message, je passerai vous lire :)
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
les paillons l'école le sourire au cœur. bravo
Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci Lucile :)

Vous aimerez aussi !