La maison du bonheur

il y a
3 min
276
lectures
248
Qualifié

J'aime la poésie, les beaux textes d'amour, la nature, les relations amicales ou familiales. La danse des mots qui font naître en nous l'imaginatif  [+]

Image de 2021
Image de Très très courts
Pierre, son épouse Annie et leurs deux filles, Amandine, 10 ans, Claudine, 12 ans ; demeurent dans un appartement en location en région parisienne.

Pierre dirige une petite société dans la capitale, Annie est secrétaire dans un cabinet d’assurances près de Paris. Les filles vont à l’école proche du domicile parental. Les transports, la pollution, le stress urbain et professionnel sont source de pénibilité et fatigue psychique. Une certaine tension règne dans le couple, ressentie par les enfants.

Ils attendent avec impatience les vacances en Août, on ferme les valises et hop ! Direction la campagne dans un petit gîte très sympa. Ils se ressourcent dans la nature. Malheureusement, il faut rentrer et la vie reprend son cours.

Annie ne va pas bien, sa santé se détériore ; problèmes digestifs, grande fatigue, perte d’appétit et de poids, douleurs abdominales.
Les consultations et bilans médicaux s’enchaînent, puis le diagnostic tombe : cancer colorectal.
Une masse s’abat sur eux, abasourdis par cette terrible nouvelle, ils vont devoir prendre des décisions. Le rendez-vous chez l’oncologue ne fit aucun doute pour la suite, l’opération chirurgicale fut programmée en urgence.

L’intervention du chirurgien a été compliquée. Une longue convalescence s’impose pour Annie. Des séances de chimiothérapie lui ont été prescrites, un traitement très affaiblissant avec des effets secondaires désagréables : Perte de cheveux, nausées, etc. 

Entre temps, les ennuis continuent, Pierre est licencié suite à un redressement judiciaire de la société qui ne réalise plus de bénéfices.
Claudine, la plus grande des filles est en échec scolaire.
Mais l’inquiétude est pour Pierre la santé de son épouse.
Le dernier bilan révèle des métastases, le pronostic vital est engagé, le professeur leur laisse peu d’espoir.
Etant donné les circonstances, Annie a du quitter son emploi.

Les filles sont tristes, elles s’enferment dans leur chambre, leurs jeux sont rares. Amandine pleure en silence. Le papa fait se qu’il peut pour les consoler, lui-même a beaucoup de chagrin, il a du mal à contenir ses larmes.

Annie, de plus en plus affaiblie continue les traitements. Elle a envie d’air pur, de nature. Elle veut partir d’ici et rejoindre la campagne.
Comme elle dit : « je ne veux pas laisser ma fin de vie à Paris »

Pierre fait le tour des annonces immobilières sur Internet et s’intéresse à une maison dont le prix de vente est très abordable, dans un petit village d’Auvergne.
Aussitôt, prise de rendez-vous avec l’agent immobilier. Il se rend sur place pour la visite, son épouse ne pouvant l’accompagner.

Pierre : « À l’arrivée je t’appellerai ma chérie » 

Il découvre un village charmant et une maison solide en pierre de granit.
Elle est composée à l’étage de trois chambres, le rez-de-chaussée comprend une pièce à vivre, un garage attenant et un petit jardin. Malgré quelques travaux, elle est habitable. Des placements financiers permettront l’achat comptant.

Il appelle son épouse et lui transmet par le smartphone quelques photos des lieux. La réponse fut imminente :

« Elle me plait, tu signes »

Le jour même, rendu à l’agence, Pierre signe une promesse d’achat.
Un mois après, la transaction s’est concrétisée chez le notaire.
Les derniers occupants de cette demeure étaient un couple plus que centenaire, obligés de quitter leur logement pour rejoindre un EPAD.

Le professeur oncologue fut ravi de leur décision, il remit une lettre à disposition du futur médecin traitant.
Pierre réussit, malgré la désertification médicale à contacter dans un village voisin, un médecin acceptant une nouvelle patiente.

Le déménagement, le voyage puis L’emménagement, ont été très pénibles pour Annie. A l’arrivée, les déménageurs, en priorité ont monté la chambre parentale afin que Annie puisse se reposer.

Le lendemain, après un sommeil récupérateur, Annie se sentait sereine.

Elle a eu quelques jours après, la visite du médecin qui appliqua le protocole dressé par l’oncologue.

Pierre fit les démarches pour l’inscription des filles au collège situé à 15 Km du domicile. Ce sera pour Amandine sa rentrée en 6ème
Elles pourront effectuer les trajets ensemble, à bord du bus scolaire.

Le temps a passé, Annie reprend des couleurs, l’appétit revient, sa fatigue s’estompe.
Elle est convoquée au cabinet de son médecin. Elle est pensive, que va-t-il lui annoncer ?

Le médecin : « asseyez-vous. Je suis agréablement surpris, j’ai les résultats de votre dernière analyse de sang, tout est parfait, vous êtes sur la voie de la guérison. Pour confirmation, un bilan sera nécessaire. Je vous remets cette lettre pour le service d’oncologie au CHU de Clermont Ferrand. »

Annie a les yeux mouillés en apprenant cette bonne nouvelle qu’elle s’empresse de transmettre à son mari et leurs filles.
Au CHU, elle subit une batterie d’examens en ambulatoire ; Pierre l’accompagne sur le chemin du retour.

48 heures après, le téléphone sonne, son médecin, stupéfait au vu du rapport du professeur d’oncologie, lui annonce : aucune trace de cancer.
Un miracle, Annie est guéri !
Pierre débouche une bouteille de champagne pour fêter l’évènement. Tous les quatre s’enlacent et s’embrassent émus aux larmes.
Par précaution, Annie aura un suivi régulier par son médecin traitant.

Les jours, les semaines passent, le bonheur est à leur porte. Leurs filles sont heureuses, elles ont retrouvé une maman en pleine forme. Leur scolarité est en bonne voie. Au sein du collège, elles se sont fait de nouveaux copains et nouvelles copines.

Le village a son multiservices (épicerie, primeur, tabac presse, bazar.)
Le gérant près de la retraite recherche un repreneur.
Pierre ayant des compétences en gestion, il saisit l’opportunité en se proposant à la fonction.
Après les démarches administratives, la mise en place, Pierre est investi
nouveau gérant du magasin. Au départ, l’ancien commerçant apportera sa contribution. Le maire fut ravi de cette reprise.

Sur proposition du maire de la commune, Annie est recrutée comme employée de bureau à temps partiel à l’agence postale du village.
Annie aura une certaine liberté lui permettant d’aider son mari au commerce et de consacrer un peu de temps à ses filles.

Leur vie a basculé de la nuit à la lumière, un conte de fée dans une réalité humaine.

Selon les anciens du village, leur maison aurait été habitée autrefois par un guérisseur magnétiseur. Est-ce une coïncidence ? Peut être des ondes bienfaisantes circulant dans l’habitation ? Allez savoir !

Après un conseil de famille, la décision a été prise pour la pose en façade, d’une plaque en pierre bleutée où on peut lire : Renaissance.
248

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Un renouveau, une renaissance dont je me souviens bien.