1
min

La main invisible

Image de Coc0_nuts

Coc0_nuts

2 lectures

0

Elle court.
Essoufflée, elle se demande a quoi bon? A quoi bon courir tous les jours ? A quoi bon s'épuiser inutilement ? N'avait-elle pas autre chose à faire de sa vie ?
Malgré ses plaintes silencieuses, elle persistait dans sa course, quelque chose la poussait, elle ne savait guère quoi ni qui, c'était comme si une main invisible lui dictait sa conduite depuis toujours : il fallait courir !
Sa priorité première était toujours de remporter la victoire.
Cependant, aujourd'hui, ses préoccupations étaient toutes autres.
Ses cheveux au vent, elle se demandait, ce qui arriverait si elle daignait s'arrêter un jour durant son parcours ?
Pourtant, s'arrêter en plein effort lui paraissait inimaginable. Le simple fait d'y penser la mettait mal à l'aise.
C'était comme si elle était liée, malgré elle, à un individu et lorsqu'elle gagnait ou perdait, il en était de même pour lui.
Tandis qu'elle s'adonnait à ces pensées absurdes, elle sentit la fatigue monter.
La sueur perlait sur son front, la fatigue s'installait petit à petit, elle s'immisçait au plus profond d'elle, s'enivrait, se délectait de la moindre parcelle d'énergie qui existait encore en elle.
Lorsqu'elle était vide de ce tonus tant convoité, l'épuisement s'installait tel un parasite. Il devenait le maitre des lieux.
Elle devait courir !
Le fait de cavaler à tout-va ne résultait pas de sa propre volonté. Cette conviction pouvait sembler étrange mais elle avait la certitude que quelqu'un ou quelque chose la poussait à mener cette existence.
À gambader de la sorte, inlassablement contre des inconnus, a n'importe quel moment, dans des endroits aussi invraisemblables les uns des autres.
Elle n'agissait pas sous son propre chef, c'était comme si quelqu'un lui dictait sa conduite, comme si son esprit avait été « hacké ».
Il y avait intrusion en son sein, elle en était sûre.
Où était passé son libre arbitre?
Perdu? Volé? Emprunté?
Tout d'un coup, elle se sentit lourde, ses muscles s'engourdissaient.
REBELOTE!
Cela recommençait ! Elle le sentait venir à des kilomètres.
Encore et toujours.
Bloquée.
Ses coudes relevés au niveau de la poitrine, les poings serrés tournés vers le ciel, la jambe droite légèrement levée en avant et sa jambe gauche sur le sol, le talon relevé.
Elle était bloquée dans sa course.
PAUSE.
Il avait appuyé sur la touche PAUSE.
« Sacha, il est temps de manger! » pouvait-il entendre depuis l'étage du bas.
Celui-ci déposa la manette de sa X-Box afin de sortir déjeuner.
Tandis qu'elle attendait le START du départ, Sacha se délectait de son plat favoris, celui du dimanche soir: Pizza Party!

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,