2
min

La machine à remonter le temps

Image de Victor Ladou

Victor Ladou

6 lectures

1

Tu sais, je n’ai jamais été plus heureux que ce matin-là. Et je me souviens très bien de ce que je t’ai dit, il y a un an, il y a un siècle, il y a une éternité et je pense à toi. Encore et toujours. A toi avec qui j’ai rompu et que je n’ai jamais pu oublier en 16 ans, 8 mois, 21 jours, 4 heures et 37 minutes. La vie c’est des choix.

Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. J’ai 33 ans et je mesure 1m88 pour 77 kilos. Je suis brun aux yeux verts. Et aujourd’hui, je vais corriger une erreur du passé.

Dans un premier temps, je décide de le remonter justement, le temps et réparer ce qui n’aurait jamais cesser d’être. Je fais confiance à mon génie créatif et à mon intelligence supra normale pour résoudre le principal problème des voyages temporels, à savoir comment faire.

Je commence par une analyse scientifique de mes différentes possibilités.

Je pourrais me déplacer autour de la terre dans le sens inverse de sa rotation et atteindre une certaine vitesse qui me permettrait de remonter le cours des évènements. Seul problème, je ne suis pas originaire de Krypton.

Je pourrais aussi tout aussi facilement voyager avec un TARDIS, mais outre le fait que je ne sois pas de Gallifrey, ces machines sont assez capricieuses et difficiles à manœuvrer. Et je ne suis pas sûr de me souvenir où se situe le frein à main.

J’ai aussi la solution d’utiliser un trou noir ou de traverser un trou de ver. Sauf que je ne suis pas astronaute. Et puis, il me faudrait commencer par construire une machine capable de voyager à la vitesse de la lumière et cela provoquerait un fâcheux contretemps dans mon emploi du temps.

J’ai voulu tester la recette du mage Eusæbius, mais je me suis rendu compte que je n’avais plus d’œufs de caille, ce qui peut s’avérer catastrophique. J’aurais aussi pu apparaître dans une sphère incandescente et à travers d’éclairs. Mais je déteste voyager nu et je n’ai rien contre Sarah Connor.

Il me reste aussi un peu d’uranium appauvri d’une précédente expérience. Mais toutes mes recherches afin de trouver une DeLoréan se sont avérées infructueuses. Et puis, je ne voudrais pas que ma mère tombe amoureuse de moi. Cela n’arrangerait pas mon complexe d’Œdipe.

J’opte donc pour la solution la plus simple car mon temps est précieux. Je m’assieds sur une chaise, compte jusqu’à trois et remercie mon double du futur de m’avoir apporté la machine à remonter le temps que j’ai construite.

Malgré le fait que j’en sois l’inventeur, j’espère tout de même ne pas avoir fait d’erreurs et tomber sur des Morlocks.

Alors oui, je suis parfaitement conscient qu’en faisant cela je risque de provoquer un paradoxe temporel déchirant l’espace-temps et entrainant la non-existence de ce qui est, fut et sera. Mais je fais pleinement confiance à la chronogarde pour résoudre ce genre de légers désagréments.

Sauf qu’à tant réfléchir sur le temps, on en vient à se poser des questions tout le temps. Tant et tant que je me demande quels outrages le temps a eu sur toi. Je prends donc le temps de te rechercher et te retrouve juste à temps avant mon voyage dans le temps.

Bonjour. Je m’appelle Victor LADOU. Et comme je déteste perdre mon temps, aujourd’hui je vais tuer Hitler...

Thèmes

Image de Très très courts
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
;) ;) ;)
·