La loose

il y a
1 min
22
lectures
0
Il y à très longtemps que je n’ai pas fais l’amour.
J’ai le souvenir vague de ce qu’est un orgasme.

Cet abandon total de soi,
Cette confiance entière,
Ce don à l’autre.

Je ne ressens plus de désir,
Pas même pour toi,
Je ne supporte plus le toucher... Un peu comme ces femmes qui ne supportent plus tel ou tel aliment, ou qui vomissent dès qu’elle sentent une odeur particulière, moi je réagis violemment au toucher. Avec les mesures de distanciation c’est parfait.

Hier je t’ai vu au loin.
J’ai su qu’il me faudrait t’esquiver une fois arrivé à ta hauteur pour ne pas croiser ton regard. J’ai pourtant hésiter.
Tu parlais avec ta collègue, je voulais m’approcher puis j’ai décider de faire comme ci tu étais un inconnu. Toi. Un putin d’inconnu... vite la tengente et tu as fini derrière moi.
Ce qui m’à décidé c’est le fait de te voir au meilleur de ta forme. Tu étais beau, sur de toi, charismatique, ta prestance était incroyable...Moi et ma tête d’insomniaque en colère tu t’en foutais complètement.
J’ai réaliser que pour toi la page était bel et bien tournée.
Comment continuer sa journée après ça?
Et pourtant il fallait bien tant bien que mal boucler les tâches qui étaient les miennes.
La journée s’est fini sur un bateau au matelas confortable, je me suis laisser bercer par l’imaginaire ou je m’endormais dans tes bras, le cœur en miettes.

Tienne.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,