La libération de Prune

il y a
1 min
16
lectures
1
Il était une fois, une jeune femme, du nom de Prune. Elle était aux yeux de tous un peu étrange. Elle était surtout extrêmement maladroite dans la vie. Disposant de dons qu’elle maîtrisait mal et qui l’empêchaient de trouver vraiment sa place permis le genre humain. Pourtant elle avait un don bien à elle et particulier. Elle savait, sans savoir comment elle s’y prenait, atteindre ses objectifs. Lorsqu’elle souhaitais quelque chose, les hasards faisaient en sorte que ses objectifs se réalisaient à un moment donné. Ce n’était pas de la magie, juste des coïncidences qui s’enchainaient. Cela la rendait terriblement perplexe. De plus, Prune avait un autre atout. Un imaginaire débordant, qu’elle ne savait pas bien gérer non plus. Ces deux puissantes capacités lui apportaient une très grande force. Elle était une sorte de tourbillon dans la vie. Mais Prune se voyait elle même dans la vie comme une sorte de vilain crapaud. Sa maladresse lui rendait la vie quotidienne extrêmement difficile. Ni vraiment jolie, ni totalement moche, mais mal à l’aise avec ses maladresses. Elle n’avançait pas dans la vie, un peu engluée dans une sorte de marre boueuse. Certains ou certaines rêvaient de faire d’elle une sorte de cochon grillé. Ses capacités faisaient d’elle une cible de choix. Alors elle cherchait à fuir ces hostilités, en s’effaçant. Mais voilà qu’un jour, Prune commença à exprimer les choses, d’une voix fragile et douce et puissante. Ce qui sortait de sa bouche était pour les autres et elle même très troublant et déstabilisant. Mais elle y prenait un tel plaisir, qu’elle continuait. C’est ainsi qu’elle réussit à se libérer de sa vilaine carapace. Elle ne se transforma ni en jolie princesse, ni en autre chose. Elle trouva en quelque sorte sa voix. Ce qui l’aida à s’envoler dans sa vie.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !