3
min

La légende des ombres

Image de Stella Clarie

Stella Clarie

94 lectures

112

Nous étions mille fois plus nombreux que les Hommes, nous faisions le double de leur taille, nos multiples membres arrachant et déchirant tour à tour leurs misérables têtes. Et nous disposions en plus de renforts très divers en races et compétences. Cela faisait à peine quelques semaines que nous étions arrivés sur cette planète et comme toujours, le combat était inégal, chacun de nos assauts réduisant drastiquement le nombre de nos adversaires.
Nous ne ferions probablement aucun prisonnier cette fois. La faiblesse des Hommes était évidente.

A l’origine, nous étions beaucoup moins nombreux. Hardis conquérants, notre peuple combattait sans la moindre aide, nos corps et nos aptitudes hors du commun nous permettant de remporter n’importe quelle bataille sans peine. Planète après planète, nous nous déplacions et anéantissions tous ceux qui se trouvaient sur notre route. Sans faiblesse ni terre d’attache et dotés d’une grande longévité, nous déclarions la guerre et éprouvions ainsi notre force contre chaque nouvelle civilisation. Nous n’étions que les maillons unis d’une chaîne en mouvement, une arme écrasante formée de membres indissociables.
Mais avec le temps, notre stratégie avait changé. Un jour, nous avions attaqué des êtres dotés d’immenses capacités psychiques, capables d’affaiblir l’esprit de n’importe quel être de cet univers. Nous aurions pu perdre ce conflit ; pourtant, grâce à notre férocité et à notre grande expérience en stratégie guerrière, nous avions finalement eu raison d’eux. Ils avaient un point faible qui les avait menés à leur perte : seuls cinq êtres suprêmes étaient en charge du renouvellement de leur population ; seuls cinq êtres pouvaient empêcher leur race de s’éteindre. Une fois leurs reproducteurs enlevés, même leurs combattants les plus redoutables n’avaient d’autre choix que de rejoindre nos rangs. Et à partir de ce moment-là, l’issue de nos combats était devenue encore plus prévisible. Les batailles avaient pris une tournure constante : parmi nos adversaires, les plus faibles étaient tués et les plus forts devenaient aussitôt nos soldats. Emportés partout avec nous et maintenus sous notre coupe, ces prisonniers de différentes races et aux aptitudes innombrables grossissaient nos rangs. Nous avions atteint un niveau de puissance jamais égalé, jusqu’à cet affrontement contre les Hommes.

Ce jour-là, alors qu’il ne devait rester qu’un tiers des humains sur la planète, tout semblait se passer comme d’habitude. Pourtant, je ne sais pas si la cause de ce drame fut la négligence due à notre orgueil ou la force de la rébellion d’un peuple d’esclaves depuis trop longtemps bafoué, mais la situation se retourna contre nous.
Nos puissants serviteurs aux pouvoirs psychiques, qui avaient depuis longtemps coopéré, nous trahirent. Et dès que ces créatures aux facultés mentales extraordinaires se mirent à œuvrer en faveur des Hommes, l’issue nous fut fatale. Ils déployèrent une énergie démesurée, jamais observée lorsqu’ils combattaient à nos côtés. Le désespoir et la rage semblaient les rendre bien plus forts et la peur de voir leur race s’éteindre avait l’air d’avoir disparu. Ils savaient que nous exécuterions immédiatement leurs êtres suprêmes, mais ils ne supportaient plus l’oppression ; ils étaient bien déterminés à nous éliminer.
C’est ainsi que la majorité d’entre nous fut tuée. Cependant, je ne fis pas partie de ces guerriers partis avec honneur. Les Hommes et leurs nouveaux alliés décidèrent finalement que le mieux serait de faire de nous des prisonniers, des esclaves pour l’éternité, afin de nous faire payer notre cruauté. Notre apparence étant un constituant essentiel de notre sentiment de fierté, ils utilisèrent les pouvoirs d’anciens alliés pour nous disloquer jusqu’à ce que nous ne devenions que des formes sombres sans profondeur.

Et c’est ainsi que nous, êtres dignes et combattants nés, demeurons aujourd’hui les esclaves immatériels des Hommes. Nous sommes devenus si imperceptibles que seule la lumière nous rend visibles. Nous sommes condamnés à suivre les Hommes, à nous tordre jusqu’à nous déformer totalement, suivant irrémédiablement leur apparence, leurs mouvements. La mort de chacun d’entre eux n’est qu’un soulagement de courte durée, notre mission reprenant aussitôt auprès d’un nouveau-né malhabile et déjà témoin de la fragilité de leur peuple. Seul un concours de circonstances en a fait des vainqueurs. Mais le pire est certainement que les Hommes en ont même jusqu’à oublié qui nous étions. Les autres races s’en sont retournées vers leurs planètes. Et nous restons là, ignorés pour l’éternité comme si nous n’avions jamais existé. Même les dernières légendes relatant de notre histoire semblent avoir disparu.
Néanmoins, notre courage ne s’est pas éteint. Aucun d’entre nous n’a laissé échapper cette flamme qui nous anime, la soif de combat, la volonté de domination. Nous ne pouvons communiquer comme avant, mais aucun être de ce monde ni d’ailleurs ne peut nous empêcher de ressentir cette colère latente. Un grondement que nous seuls entendons est en train de monter, tandis que nous sommes tapis dans leur dos, sous leurs pieds, prêts à renaître.
Un jour, habiles guerriers devenus ombres, nous serons assez forts pour reprendre ce combat. Unis et sans traîtres dans nos rangs, nous montrerons à nouveau la véritable puissance de notre peuple.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
112

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lyriciste Nwar
Image de Miraje
Miraje · il y a
Une découverte bien tardive, mais satisfaite.
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
C'est original et j'en lirais volontiers un peu plus...
·
Image de Stella Clarie
Stella Clarie · il y a
Merci à vous pour ce commentaire !
·
Image de Morgazie
Morgazie · il y a
Ah ah, la suite ! J'aime ! <3
·
Image de Polotol
Polotol · il y a
La révolte des possédées ? A+
·
Image de JACB
JACB · il y a
Ce "NOUS" de la narration m'a tout de suite intriguée et puis j'ai enfin compris de quel esclavage il s'agissait. C'est une super idée que de coller au peuple des ombres une Histoire. Bonne chance à vous Stella ! *****
·
Image de Stella Clarie
Stella Clarie · il y a
Merci beaucoup ! Bonne chance à vous également.
·
Image de Manbusa
Manbusa · il y a
Bonne idée
·
Image de Jfjs
Jfjs · il y a
Vraiment bien amené ce sujet imposé. idée originale et ça en plairait mais alors pas du tout de me retrouver face à elles quand elles reprendront le pouvoir.
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Mais pourquoi pas une série de science-fiction car c’est bien construit et on attend une suite mes voix !!! Je vs invite à venir déguster mon Lapin Brun
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une SF prenante et bien réussie. (peut-être même imaginer une oeuvre plus importante ?)
Si vous avez le temps, https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-danse-des-ombres

·