3
min

La légende des Dogons

Image de Corinei

Corinei

60 lectures

6

Il arriva sur la place du hameau de Blanaves dans les Cévennes. La route avait été dure pour Bertrand le conteur. Certes, il s’était reposé à l’ombre des dolmens de Lou Ron Trouacat. Ses yeux bleus rieurs retrouvaient leurs éclats près de ses pierres usées par le temps qui passe. Elles avaient un pouvoir sinon comment expliquer la disparition de sa fatigue et cette énergie faites de joie et bonheur ?
Au hameau de Blannaves, on attendait Bertrand le conteur, l’ouverture sur le monde, loin de nos préoccupations du labeur de paysans. Le feu avait été allumé face à la petite église posée fièrement sur les hauteurs. Les habitants arrivaient des maisonnées avoisinantes. Les senteurs des âtres envahissaient le village perdu au milieu de la forêt.
Bertrand salua l’assemblée. D’un geste, il décrocha la courroie de son tambour et étala une couverture faites d’étranges dessins.
« Oyez, oyez bonnes gens, écoutez cette histoire transmise de voix en voix traversant les océans, les montagnes et les plaines. Vous êtes bien assis? Alors fermez les yeux et écoutez l’histoire du peuple Dogon, venu des étoiles pour s’installer dans le royaume lointain de l’Egypte puis en Afrique. Oyez, oyez bonnes gens voyageons ensemble loin de notre terre. Ma voix sera le capitaine au long cours. Ne vous inquiétez pas, nous arriverons et reviendrons ensemble du pays des Dogons. »
Le tambour frappe encore et encore, il devient lancinant et s’estompe quand la voix s’élève dans le clair obscur des forêts frissonnantes du pays Cévennol...
«  Un village perdu dans les hauteurs arides du Mali cachent le peuple Dogon, ils sont différents par leur couleur chocolat fondant atteignant la perfection. Le nez est droit. Leurs hautes tailles les rendent majestueux. Babacar a expliqué leur histoire à un explorateur venu de France leurs croyances, leurs lois qui régit leur vie et le tissage de la couverture. Pour ce peuple, il y a sept terres et sept ciels comme les rayons de notre arc en ciel. Ils prétendent que l’univers est une immense spirale crée par le souffle d’Amma, Dieu pour nous.
Bertrand ne put s’empêcher de se retourner vers l’église et faire le signe de la trinité. Dans le soir descendant des montagnes des Cévennes, une brise légère entoura le public plus habitués au dur travail de la terre, des cueillettes des châtaignes ou des champignons. Bertrand le conteur ouvrait leurs cœurs et ils se prenaient à rêver, ils parcouraient le monde le temps d’une soirée.
Le claquement du tambour surprit l’assemblée.
« Oyez, oyez bonnes gens, écoutez, écoutez la saga du peuple des étoiles et levez la tête vers nos guides ancestraux, l’étoile du berger et la lune pour ensemencer la terre. »
Dans un bel ensemble, les têtes se levèrent vers les astres de la voute céleste.
« Ces hommes racontent dans leur légende personnelle que leurs aïeules arrivèrent de la voute étoilée d’un astre caché à côté de Sirius, rond comme la lune, dans un chariot de feu cassé. Ne pouvant repartir, ils s’installèrent dans le pays d’Egypte ou Moïse travaillait pour pharaon. Ils durent fuir et partit avec leurs maigres bagages vers la terre d’Afrique pour survivre à la famine. »
Les habitants du hameau de Blannave fixaient la voute étoilée, les yeux interrogatifs. Les petits cherchaient la chaleur des corps généreux de leurs mères car du feu, il ne restait que des braises à moitié rougis.
« De génération en génération, la tradition orale continua son travail d’enseignement aux jeunes comme nous nous enseignons le secret de la mère nourricière à nos enfants. Ils n’oublièrent jamais les rites du ciel et le secret du secret du tissage de la couverture. Là haut, sur un plateau d’Afrique, dans un pays nommé Mali, la terre aride ensemença. Comme nos sourciers, les chasseurs d’eau repéraient l’eau cachée dans les entrailles de la terre mère de ces montagnes désertiques. De même que nous formons des forgerons, ils initiaient leurs enfants à la culture des graines de coton et de chanvre. D’autres apprirent la teinte de couleurs ou le tissage. La tribu peule prit ombrage de ces survivants d’un autre monde. Il s’ensuivit une guerre fratricide qui régulièrement renait de ses cendres. »
Bertrand le conteur scruta la voute étoilée et secoua la tête, il était tard pour ces hommes et ces femmes du hameau de Blannave se levant avant l’aube naissante, il décida de conclure.
« Oyez, oyez bonnes gens, écoutez la légende du peuple des étoiles. Selon, le marin qui tenait l’histoire du cousin du cousin de l’explorateur, le peuple Dogon vit toujours dans les montagnes. Leurs maisons sont toujours accrochées à flanc coteau des plateaux arides du continent africain dans un pays toujours en guerre appelé Mali.
Le tam tam reprit son tempo pour clore la soirée. Pendant que la foule se dispersait Fabien le forgeron dont le fils était grabataire l’invita à souper et dormir dans la grange. Bertrand ne couvra pas son tamtam de sa couverture, il posa délicatement sur les épaules nues de l’enfant le tissus aux couleurs dégradés de marron. Discrètement pendant le repas, il recouvra en entier l’enfant de ce morceau de tissus étrange.
Avant l’aube, il récupéra son bien, caressa le front du fils Fabien et il sourit. Il traversa le hameau silencieux, fit le signe de la trinité en passant devant la petite église.
« Oyez, oyez bonnes gens, écoutez la guérison miraculeuse du fils Fabien le forgeron de Blannave de grabataire il est un enfant plein de vie gambadant dans les vastes forêts des Cévennes à la recherche des truffes.

Thèmes

Image de Très très courts
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Eric Chomienne
Eric Chomienne · il y a
Une veillée, un rassemblement d'énergie, de partage, un voyage immobile...que la recette est bonne surtout lorsqu'elle part de faits réels
·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Conte et légende s'entremêlent habilement pour tisser la toile du Destin. Mes voix tambourinées Corinei !
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
merci beaucoup cela m'encourage
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une histoire magique! J'ai adoré vous lire!
Je vous invite également à découvrir ma dernière peinture: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Merci pour cette belle légende.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Toute la magie des contes d'autrefois, à la veillée, à cette heure où la torpeur ouvre déjà les portes à l'imaginaire et au rêve.
·
Image de Afa
Afa · il y a
Un texte maladroit mais plein du charme des contes exotiques. Conter est un art difficile, né d'un don, qui sait, au départ. Mais aimer raconter, quel beau moteur pour s'améliorer ! Persévérer et se faire relire par un ami, rien d'impossible.
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
merci de vos conseils. C'est un de mes stagiaires du Mali qui m'a raconté l'histoire de son peuple Dogon et il m'a offert une couverture tissée... drôle de couverture ...
·