1
min

La jetée

Image de MCV

MCV

143 lectures

34

Près de la mer, au-delà des dunes. Lorsque tout serait retombé, que renaîtrait l’enfance, que la princesse du conte resurgirait des vagues et, regard perdu vers les falaises blanches, s'élancerait vers une royauté élisabéthaine faite d'émeraudes et de chapeaux fleuris.

Mais non. Quand tout est retombé il lui a fallu se rendre à l’évidence. S’en remettre à une raison sèche et froide. Pas de princesse, rien que les bruits de la ville, au loin, par de là les ornières boueuses où meurent les chevaux.

Il s’est rêvé, cette nuit, dans un tunnel de métro. Délices d’un sommeil paisible sur un banc, au sec.
Réveil dans l’odeur du varech pourrissant. Mal aux reins, muscles raides. Un reste de gros rouge pour réveiller la féérie d’hier soir, quand il était plein comme une huître et qu’il s’est endormi sur la jetée détrempée après avoir vu la princesse sortir de la vague. Sa jeunesse est loin. Il s’en fout. He does’t care, comme on dit dans le pays des reines à chapeaux fleuris. Jamais une soulerie ne lui fera oublier son anglais portuaire.

Il a rêvé d’un soir où, enfin, les flics du littoral venus à sa rencontre auraient tenté de le persuader de se mettre à l’abri. Lui auraient offert un verre, peut-être. Pourquoi pas ? Alors, il n’aurait sûrement pas, comme il l’a fait un jour, il ne sait plus quand, il perd la notion du temps, il n’aurait pas baissé son pantalon pour leur montrer ses fesses. Dernière protestation de celui qui n’a rien, montrer son cul, il adore ça. Ça fait rire les badauds qui aimeraient en faire autant. Non, avec ces flics là il serait resté correct. Aurait resserré la ficelle qui tient son pantalon, et les aurait remercié pour tout.

Eux non plus ne sont pas venus. Pas un mouvement vers la jetée où le pauvre gars passera une nuit de plus dans la résignation et la bruine, dispensé de toute reconnaissance envers la splendeur du monde qui se déploie dans les rues, sur les dunes et au bout de la jetée où parviennent les cris lointains des matelots en bordée.
34

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Sympa ce texte même si c'est un peu morne, le personnage est attachant !
·
Image de MCV
MCV · il y a
Glauque, sombre, gris, triste... Oui. C'est l'impression que m'a toujours laissée la beauté du port d'Ostende (et de la chanson de Caussimon).
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Au bout de cette jetée , la fin n'est-elle pas le commencement ?
·
Image de MCV
MCV · il y a
Je suis très touchée que vous ayez fait un détour par ce texte, un peu oublié. Merci!
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Cette jetée m'a fait pensé au vieux port de Sain-Pierre su l'île de la Réunion , ce n'est pas la même mer mais peut être bien que les rêves sont les mêmes ...
·
Image de MCV
MCV · il y a
Il y a quelque chose d'universel dans les lieux d'où l'on part: les ports, les jetées, les gares, alors, forcément, les rêves qu'on y fait se ressemblent peut-être...
·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
Un très beau texte, lucide et chargé de tendresse. Les princesses de l'enfance abordent à tous les quais, du "pays des reines à chapeaux fleuris" aux ports de la misère, encore faut-il avoir encore la force de les voir, et l'envie de leur parler...
·
Image de MCV
MCV · il y a
J'ai un faible pour ce texte, qui pourtant n'a pas eu grand succès. Donc, double merci!
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Un zeste d'espoir déçu pour celui qui n'a plus rien
·
Image de MCV
MCV · il y a
Merci du passage, Chantal!
·
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Le décor est planté et j'aurais bien aimé lire la suite mais je me retrouve seule face à l'horizon de ce point final posé sur la jetée. Il me semble que les choses ne faisaient que commencer. Peut-être bien, après tout, me revient-il de les imaginer...
·
Image de MCV
MCV · il y a
Peut-être, un jour...
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Oui, un joli texte, assez noir, lui aussi
Bravo

·
Image de Flore
Flore · il y a
Quand dans la nuit, plus rien ne vous accompagne, on est encore sans vraiment "être" ....de l'émotion, la rudesse de la vie, dehors....
·
Image de Gisny
Gisny · il y a
Une des qualités d'un texte réside, à mon sens, dans la métaphore. Vous lire nous plongent dans l'univers de ce pauvre bougre, ses plaintes, ses errances et sa difficulté d'être. Au plaisir de vous lire.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Merci!
·
Image de Proton40
Proton40 · il y a
Un texte noir avec de belles images où la bouteille non jetée à la mer reste sur la terre ferme...
·
Image de MCV
MCV · il y a
C'est un peu ça...
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Du rêve à la réalité, la cruauté.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Bien au chaud, là, sous les couvertures, à demi endormis mais les yeux impatients, grands ouverts, tous les soirs nous attendions. Nous avions l’habitude qu’elle monte, bien qu’elle ...