La haine est la colère des faibles (Alphonse Daudet)

il y a
1 min
56
lectures
7

Né en 1951 à Annecy, Alphonse Dumoulin épuise immédiatement ses parents en braillant jour et nuit. L'age et l'extinction de voix guettant, il se résout aujourd'hui à écrire plutôt qu'à  [+]

Vautré sur la banquette en skaï, Bruno cuve en silence. Au comptoir, les habitués ressassent leurs habituelles rancœurs contre la fourberie des gouvernants, l’incurie de la police, l’égoïsme des patrons, l’arrogance des étrangers, les mensonges des médias, l’insécurité de leur quartier. Ils spéculent avec le patron sur la fermeture prochaine de son bar en faisant mine de s’en inquiéter. En vrai, ils s’en réjouissent secrètement en songeant au pognon dont cette arrogante enflure les soulage depuis des années. Ils languissent de pouvoir retourner sur les ronds points insulter les flics et casser du mobilier urbain. En attendant, ils se consolent en songeant que ce sera bientôt l’heure de rentrer à la maison déverser leur frustration haineuse sur leurs gosses ou sur leurs femmes.

Bruno est encore jeune mais déjà saoul. Comme chaque fin d’après-midi depuis la fin du confinement. Et toujours aussi seul. En mai dernier, il a perdu son boulot de magasinier. Plus exactement, il l’a quitté en persuadant son patron de le licencier. Lequel ne s’est pas fait prier. Puis regagné le domicile parental. Nourri, logé, blanchi. Plus les allocations dont il reverse les 3/4 à sa mère. C’est ça ou la porte. « C’est ce que faisait ton père avant de se barrer avec sa pute arabe. Au moins lui ne buvait pas ». Alors, il l’a frappée. Puis est sorti. A marché un peu. Et fini par échouer dans ce troquet minable.

Pour boire sa haine jusqu’à plus soif. Et maudire le destin qui l’a fait naître dans cette famille, de souche comme ils disent. Française évidement. Sa mère, en tous les cas. Blanche, cadre moyen, traditionaliste occasionnelle de la messe de minuit. Qui le compare sans arrêt à sa grande sœur, Yasmina, gérante d’une parfumerie, fiancée avec un blond aux yeux bleus, fier de sa réussite. « Tu trahis ta race » lui a-t-il dit lorsque elle le lui a présenté. En retour, elle s’est contentée de le gifler. Depuis, ils ne se parlent plus.

Et donc il attend, vautré sur sa banquette, cuvant en silence. Que le monde s’embrase. Que Dieu punisse les femmes de leur impudeur sacrilège. Que les mécréants soient châtiés. Que la revanche des vrais croyants soit éclatante.

Depuis ce matin, Bruno n’est plus un névrosé. Mais un criminel : il a tué sa mère.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
La mère allait a l'église... Mais le danger était sous son toit
Image de Dranem
Dranem · il y a
C'est dur et froid comme cette banquette en Skaï !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Quand plus rien ne va ! Bien triste.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Une histoire bien proche de la réalité quotidienne qui fait froid dans le dos.
Image de LaNif
LaNif · il y a
Un monde où les ressentiments poussent comme des champignons (empoisonnés) et se cultivent...
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Hélas ! C'est pourtant si bon, les champignons, cueillis du matin, avec un peu d'ail et un filet d'huile d'olive.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Moi, j'ai reçu la notif, mais pas le texte ! Sans rire, Joëlle a raison, il faut notifier ! Ainsi, ton doux récit nous parvient ! Et comme dit Joëlle, c’est bon pour le moral ! Bon, ton texte. Il fait frissonner, surtout quand on réalise que c’est presque du quotidien, du banal !
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Bien chef, merci chef.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
De rien, mon petit !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Oups... Dans la conjoncture actuelle, ce n'est pas ton texte qui va nous remonter le moral🤢😉
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
J'avais presque oublié ce texte. Le fait est qu'il n'a pas suscité l'enthousiasme. Je comprends, remarque bien : si jeune et déjà orphelin ...
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
As-tu envoyé une notif à tes abonnés ???
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Aucune idée.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
M'enfin 😉😊: va sur ton compte et vérifie : il y a un truc cliquable ! Tes lecteurs ne sont avertis par ShE QUE quand tes textes sont en lice...
Bonne journée et bises💖

Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Je m'en occupe sans faute.
Alois (Alzheimer)

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
C'est fait et ça marche : je vois que j'ai reçu plusieurs notifs pour tes textes😊😘