1
min

la grosse fille qui pue

1 lecture

0

C'est la grosse fille qui pue, elle étouffe, elle pleure, elle est seule.
Tout le monde s'en fout, c'est la grosse fille qui pue.
Le soir, au dortoir personne ne veut l'entendre.
Je vais près d'elle, lui prend la main, raconte des histoires, n'importe quoi pour la bercer.
Doucement, elle s'apaise, souffle régulier, elle s'endort la fille que personne ne voulait toucher.
Je reviens dans mon lit, j'ai osé être moi, je viens de m'eveiller.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je pousse la porte couverte de personnages rigolos et pénètre dans la chambre d’enfant. Je m’avance lentement, le bruit de mes pas amorti par l’épaisseur de la moquette. Michel me tuerait ...

Du même thème