La grange

il y a
1 min
760
lectures
34
En compétition

J'avais 20 ans sur ma photo de profil. Je rêvais de devenir écrivain. 20 ans plus tard, parce qu'on a toujours 20 ans et qu'il n'est jamais trop tard, je me laisse aller à rêver d'une autre  [+]

Image de Été 2020

La grange. Elle m’inquiétait plus que tout le reste. Elle se tenait un peu à l’écart du reste de ma civilisation. On la disait dangereuse et il était interdit aux enfants de s’y rendre. Il ne fallait pas plus, bien sûr, pour aiguiser nos curiosités. La mienne trouva son compte plus rapidement que celle des autres. Alors que nous approchions à pas de Sioux, un cousin affirma qu’une bête résidait entre les pans de bois décrépis et qu’elle mangeait les enfants trop curieux, d’après ce qu’on lui avait dit. Le petit groupe d’aventuriers en culottes courtes avançait à pas lents. Les uns s’étaient armés de branches qui imitaient piques et épées. Les plus téméraires osaient les mains nues. Les plus grands se tenaient à l’avant de la procession quand les plus petits formaient l’arrière-garde. Quant à moi, on me poussa en première ligne. Je devins éclaireur. Mes genoux tremblaient de peur et mes pas mal assurés me menaient vers un danger que je sentais grandissant. Aux abords de la bâtisse dégingandée, je dressai l’oreille et demandai le silence. L’instant était grave. Aucun son ne provenait de l’antre du Diable. La légende n’était peut-être que mensonge éhonté. Quelques lames étaient déchaussées et il était devenu aisé de s’infiltrer dans ce lieu interdit. La pénombre y régnait. L’odeur de foin emplissait l’air et irritait mes narines. Il fallait ajouter d’autres effluves inconnues, plus animales. Je sentais l’odeur de la mort autour de moi. Mes yeux peinèrent à s’habituer à la faible clarté qui filtrait à travers les planches de bois. L’atmosphère me sembla lugubre. Ici, une vieille charrue terminait sa décomposition dans un amas de rouille et de bois rongé par les insectes. Là, une fourche étendait son ombre malveillante jusqu’à mes jambes chancelantes. J’étais aux aguets. Soudain, un grognement, un mouvement sur le côté. Je me mis à hurler et je bousculai tout le monde sur mon passage. La fuite fut désorganisée et mon cœur battit à tout rompre lorsque je me jetai dans les bras d’un grand-père hilare. J’avais couru à toutes jambes et, si ma mère montrait des signes visibles d’inquiétude, le visage buriné de mon aïeul affichait un sourire malicieux. Je sentais le cochon à plein nez.

34
34

Un petit mot pour l'auteur ? 30 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anna Mindszenti
Anna Mindszenti · il y a
Ah, les vielles maisons et leurs histoires... si je regarde mon enfance, j'en ai connu des comme ça. Tout à leurs mystères, cela nous causait de délicieux frissons. Merci pour ce petit retour à l'enfance.
Image de JACB
JACB · il y a
C'est bien agréable de partager ces amusantes péripéties qui prennent allure d'expéditions dangereuses dans la tête des enfants! L'exploration du monde prend une autre dimension, l'identification du héros vaut pour rôle. Une lecture délicieuse, merci Teddy.
Image de Paul Marie
Paul Marie · il y a
ma tendresse pour les cochons me fait aimer votre histoire !
Image de Lea Prinnseth
Lea Prinnseth · il y a
Vous avez un vocabulaire très riche.
Image de Teddy Tessier
Teddy Tessier · il y a
Merci.
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Captivant, ce récit où le narrateur, héroïque, confronté à une créature monstrueuse et sanguinaire, trouve refuge dans les bras de son ancêtre protecteur. Très amusant. Plein de tendresse aussi.
Image de RAC
RAC · il y a
Sympa ce retour en enfance un brin espiègle !
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
L'effrayant dragon avait un groin !
Image de Elisabeth Deshayes
Elisabeth Deshayes · il y a
je me suis bien amusée et attendrie aussi, à la lecture des angoisses de ces aventuriers en culottes courtes si impressionnables. Je vote pour, bien sûr, et peut-être pourriez-vous aller faire un petit tour de lecture dans la catégorie Nouvelles, où mon texte, "Une nuit d'enfer", pourrait vous plaire, je pense. Et si vous votiez pour, ce serait encore mieux !
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Bravo, Ted! C'est très inréressant.
J'adhère par ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Caroline Kipik
Caroline Kipik · il y a
Jolie plume, bravo...
Image de Teddy Tessier
Teddy Tessier · il y a
Merci.

Vous aimerez aussi !