La grande évasion

il y a
2 min
344
lectures
216
Qualifié

J'écris pour laisser couler par mes doigts le flux des histoires qui tourbillonnent dans ma tête. En dehors de mes activités littéraires, je suis comédienne et praticienne du cinéma ainsi que  [+]

Image de 2021
Image de Très très courts
Penchée au-dessus du cercueil, Maria observe le visage froid de son mari. La mort n’a pas vraiment changé l’expression de morgue d’Éric. 
–Mama? Les derniers invités sont partis. Tu veux te reposer ?
Elle se retourne vers Nina et lui offre une mine fatiguée.
— Je ne dirais pas non pour une tasse de thé.
Toute sa vie, elle a toujours servi les autres, cette tasse de thé sera la première étape de sa nouvelle vie.
Elle rentre dans la cuisine où sa fille s’affaire à ranger les restes de la veillée. L’enterrement a lieu le lendemain. Une dernière nuit passée avec son mari et tout sera fini. Enfin, c’est sans compter sur les dettes qu’il lui a laissées. 
Elle n’a jamais pu travailler. Il n’a pas donné son autorisation. C’était avant les années 60, elle n’a pas eu le choix. Et maintenant, elle allait se retrouver sans rien. 
Elle s’installe à la table et pose ses bras fripés sur la nappe à carreaux, accordée aux rideaux de la cuisine. Monotone. Carrée. Fade. Voilà ce qu’a été sa vie. Un long couloir de rien du tout où les portes donnaient sur du vide.
La bouilloire siffle. Nina ne parle pas. Elle n’a jamais été très bavarde, de toute façon.

— Est-ce que ma vie a été assez ?

— Pardon, Mama ? 

— Je dis, je ne sais pas ce qu’il me reste comme thé.

— Verveine ou bergamote.

— Bergamote, ce sera très bien. Avec un nuage...

— ... de lait et une cuillère de miel, je sais.

En un coup, cela la frappe. Elle a usé sa vie à être et paraître ce que les autres voulaient d’elle. Ce que Éric a modelé d’elle. Et s’il n’était pas trop tard ?

— Demain, je commence à emballer les affaires.

— Tu as le temps, Mamacita. Demain, je dépose les enfants à la crèche et je viens t’aider.

 Maria lève les yeux vers Nina. Hors de question que sa fille remplace le père. 

— Non, ça ira. Et puis, j’ai besoin de me changer les idées.



Un carton posé sur le lit, Maria range les restes de sa vie. C’est quoi, cette idée de home dont ses enfants lui ont parlé ? Après le purgatoire, la punition ? C’est tout ce qu’elle mérite pour avoir laissé son existence passer sous ses yeux ? 

Elle descend dans le salon et attrape le bottin. Elle l’ouvre et suit du doigt les lignes. Vide-grenier Edgard Mol. Parfait. Elle compose le numéro. 

En reposant le téléphone, elle sent l’anxiété monter. Qu’est-ce qui lui prend ? Ses enfants vont la prendre pour une folle. Elle les entend déjà parler Alzheimer et sénilité. Une voix résonne en elle, lui disant que ce n’est peut-être pas faux. Elle ferme les yeux et prend une grande inspiration pour chasser cette idée. Elle a pris sa décision.

20 minutes après l’appel, Edgard Mol et ses employés sont en train d’emporter des années de servitude. Maria regarde la maison se vider peu à peu. Elle frotte la base de sa gorge entre son pouce et son index, dans un mouvement de va-et-vient. Son cœur fait des petits bonds. Elle ne saurait dire si c’est de délice ou de peur. 

Elle tient entre ses mains une jolie liasse de billets. Elle ne s’attendait pas à ce que la vie ait vraiment un prix. Elle embarque sa valise et sort. Elle ouvre le coffre de sa vieille Peugeot et se prépare à l’inconnu. Un dernier regard vers sa prison et elle démarre.
216

Un petit mot pour l'auteur ? 108 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Arsene Eloga
Arsene Eloga · il y a
Mes voix à la hauteur de ce texte
Image de Aane Korne
Aane Korne · il y a
Texte fascinant et enrichissant.


Bien à vous.

Seulement, n'hésitez pas je vous prie

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-diable-et-le-tango


Au plaisir.

Image de François B.
François B. · il y a
Un récit très touchant et plein d'espoir
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Je vous remercie :)
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Une plume sensationnelle. J'adore.
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Oh, merci pour ce joli compliment!
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Il n'est jamais trop tard pour renaitre ! :)
Texte agréable et optimiste !

Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Merci!
Image de Elsa NANA
Elsa NANA · il y a
Quelle belle évasion!!! Vous avez mes voix. Je vous invite également, si vous avez 02 minutes à lire mon oeuvre 'la mysterieuse Lila' https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-mysterieuse-lila-1
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Merci Elsa, je n'y manquerai pas!
Image de Mirgar Dudou
Mirgar Dudou · il y a
Toutes mes voix pour une renaissance bien méritée.
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Je vous remercie!
Image de Etienne Mutabazi
Etienne Mutabazi · il y a
Très émouvant !!!
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Merci
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Tranchant et efficace comme ces phrases courtes qui émaillent votre texte. Comme s'il fallait se défaire une fois pour toutes du superflu et n'accorder de l'intérêt qu'à l'essentiel.
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Merci beaucoup pour ce retour sur mon texte.