3
min

La Gardienne du Temps

Image de Céline Renaudin

Céline Renaudin

102 lectures

56

— On n’a plus le temps !

— On ne peut pas abandonner maintenant. Si nous fuyons, le trésor nous glissera entre les doigts et nos efforts n’auront servi à rien.

Jacques escalada le bastingage et se tourna vers ses camarades.

— Nous devons le faire ! Pour Louis ! Pour l’honneur et le trésor ! Qui est avec moi ?!

Son équipage de féroces pirates hésita. Ils avaient bravé bien d’autres aventures plus dangereuses encore par le passé, mais on ne transigeait pas avec le temps et encore moins avec son exigeant gardien au cri puissant, au sifflet strident et à la colère redoutable. Bien d’autres avant eux avaient souffert pour avoir osé s’y opposer.

— Allons ! Abandonnez-vous maintenant ? Marie Read ? Rackham le Rouge ? Et toi Robert Surcouf ? Même toi Anne Bonny ? Après l’outrage qui nous a été fait ? A nous, et au roi ?

Anne retroussa ses manches la première.

— Tu as raison. Qu’on en finisse avec ces faces de poulpe ! Le trésor est à nous !

Les autres approuvèrent bruyamment et se préparèrent au combat, laissant leurs manteaux de côté pour plus de facilité.

Jacques, triomphant, sourit et se retourna vers le vaisseau ennemi.

La vigie avait trop profité du banquet de la victoire précédente et négligeait sa tâche. Ils allaient apprendre qu’il ne fallait pas se reposer avant d’avoir gagné la guerre !

Jacques leva la main et ses partenaires, les Terribles Corsaires, se hissèrent sur le bastingage à leur tour, prêts à lancer l’assaut.

Le capitaine ennemi apparut à la fenêtre de sa cabine. D’un instant à l’autre, il les remarquerait. C’était maintenant ou jamais pour garder l’effet de surprise.

— A l’abordage !

Avec des cris déterminés, les Terribles Corsaires sautèrent dans la Mer Verte et coururent à la surface de ses vagues solides (la mer avait été réduite à sec quelques années plus tôt et en gardait une drôle de texture caoutchouteuse, pas très naturelle mais plus sûre d’après les Dieux de la Mairie). Ils atteignirent leur proie et s’agrippèrent à son filet, son mur d’escalade ou son échelle, le prenant de tous les côtés. L’équipage de La Buse, pris de court, ne sut comment se défendre.

Anne, la plus terrible de l’équipe, poussa le Capitaine Olivier Levasseur par-dessus bord. Dans un cri de frayeur, Olivier glissa à la mer par le toboggan.

Sans leur supérieur, les matelots hésitèrent.

Soudain, la Cloche résonna, impitoyable, avertissant de l’approche de ses fidèles gardiens. Les matelots bâtirent précipitamment en retraite. Une vraie débandade!

— Vite ! Trouvez le trésor ! cria Jacques

— Je l’ai ! répondit Surcouf, brandissant le sac transparent laissant miroiter son précieux trésor.

— Abandonnez le navire !

Les Terribles Corsaires jaillirent hors du toboggan en file indienne et coururent jusqu’à leur propre bateau, survolant la Mer pailletée de mille éclats vert et or. Ils se hissèrent au bastingage de pierre.

Julienne, la plus rapide, escalada la vigie et ses bancs de bois. Elle s’écria :

— Trop tard ! Elle tient le roi !

L’équipe se figea et échangea des coups d’œil, indécise.

Jacques, le souffle court, annonça sombrement :

— Allons, gardons la tête haute. Nous nous sommes bien battus, mais le temps est le pire ennemi d’un pirate et on ne peut pas lui mentir. Remettons-lui le trésor.

Les cinq Terribles Corsaires sortirent de leur navire de pierre et mirent pied à terre dans l’île aux plages de gravier et aux palmiers aussi hauts qu’un doigt. La gigantesque Gardienne du Temps les attendait, surplombant le Roi Louis siégeant sur son trône d’argent. D’un geste implacable, la Gardienne demanda que lui soit remis ce qui lui était dû selon l’accord sacré passé quelques heures plus tôt.

Surcouf obéit et rendit le sac de pierres précieuses avec un soupir de déception.

Après un instant à observer leurs visages défaits, la Gardienne eut un sourire en coin.

— Allez, dit-elle. Un chacun, pour avoir fait bon usage de vos cours d’histoire et de français.

Ils crièrent de joie et se pressèrent pour accepter leur récompense.

— Je garde ça jusqu’à la prochaine récré, Louis. Je surveillerai la distribution cette fois, pour que personne ne vole le trésor, dit la maîtresse avant de s’éloigner.

Louis hocha la tête, ses boucles brunes s’agitant sous sa couronne en carton (il avait eu la fève de la galette des Rois ce midi, le jour de son anniversaire en plus !). Il sourit à Jacques lorsque son fidèle corsaire et meilleur ami vint pousser son fauteuil roulant vers la ligne où ils devaient se mettre en rang.

— On a tout vu et tout entendu. Vous vous êtes bien battus !

Suçant son bonbon à l’orange, Jacques Parreau lui adressa un clin d’œil et retira sa casquette pour saluer ses compagnons d’aventure.

Un pour tous et tous pour un, mille millions de mille sabords !

PRIX

Image de 2018

Thème

Image de Jeunesse
56

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Génial! Mes 5 voix! :) Votre oeuvre est très bien écrite!!

Je vous invite également à soutenir ma peinture en finale : https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/dumbledores-tattoo-1

·
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Les cinq fantastiques...terribles corsaires...terrible intrigue. Mes voix pour vous.
Si vous le souhaitez venez lire "train d enfer" en compet nouvelles et "le ridicule ne tue plus" en compét trés trés court. Amicalement.

·
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Bien vu, on se retrouve dans la cour de l'école.
·
Image de Lllia
Lllia · il y a
Super!!! J’adore!! Mes votes +5!
Je participe aussi à un concours de dessin en finale si tu veux jeter un coup d’oeil: https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/victoire-weasley

·
Image de Potter
Potter · il y a
Bravo !!! j'ai voté
N'hésite pas à venir m'encourager pour mon dessin finaliste !!!!!! ( Poudlard )

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un titre significatif pour cette belle œuvre bien écrite et amusante ! Mes voix ! Une invitation à découvrir “Didi et Titi” qui est en lice pour le Prix Faites Sourire ! Merci d’avance !
·
Image de Epineuse
Epineuse · il y a
J'ai adoré ! Bravo et tout mon soutien ^-^
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Très amusant et l'institutrice a bien su les motiver !
Je participe aussi au prix sourire dans les deux catégories adulte et jeunesse " le plateau de friandises " "et " la course au trésor" . Je vous invite à les lire . Merci beaucoup .

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur