2
min

La force d'y croire

Image de manb

manb

38 lectures

29

C'est la fin de la journée. Maëlle est épuisée, elle a faim, son corps tout entier réclame ces apports primaires que sont la nourriture et le sommeil pour  l'apaiser puis lui redonner enfin le goût de continuer son entreprise. Il faut que, dès demain, elle ait l'esprit clair. C'est en années que se compte dorénavant son travail de réflexion autour de la pensée créatrice.

Comment définir cette obsession ? Elle sait qu'on pense avant de faire... Elle cherche à palper ce processus qui se met en place dans sa tête, elle veut l'extraire de l' abstraction, le toucher pour lui donner forme, substance et matière.
A chaque fois qu'elle sculpte, c'est exactement ce qu'elle fait. Elle ne peut que le constater dans cet atelier qu'elle occupe. Bustes de bronze, visages modelés dans la glaise, silhouettes élancées sur leur socle de bois... Ces œuvres sont nées de son imagination alors il est incontestable que la pensée est créatrice.

Maëlle voudrait de la même manière inventer la paix par la force de l'esprit et la répandre à travers le monde.
Telle a été sa volonté tôt dans sa vie. Elle est incapable d'estimer à quel moment cela s'est produit et pourtant, ce sentiment est tellement profond chez elle que tout son être ne semble être qu'une enveloppe charnelle protégeant et faisant vivre cette intention.
Alors, quand elle songe à la mort, elle réfléchit à la façon dont on pourrait encore faire vivre cette force, lorsqu'elle finit par être libérée du corps éteint qui la contenait ?

Cette réflexion absorbe tout le temps de Maëlle et s'invite même dans ses rêves... Elle y pense donc elle y travaille... Elle a besoin de produire, de faire, d'agir grâce à son imagination et sa volonté. Une puissance d'énergie qu'elle ressent mais dont elle ignore l'origine. Qui lui a insufflé cette envie de propager le bien autour d'elle, d'œuvrer à communiquer la joie ?
Elle souhaite atteindre le but qu'elle s'est fixé, accomplir ce qui ressemble à une mission commandée par un fantôme, un mystère.
Elle a l'obsession de résoudre cette énigme. Et c'est contradictoire car elle veut aider les autres mais tant qu'elle n'a pas trouvé la solution, elle s'éloigne d'eux, trop occupée à cette tâche.
Elle a la conviction qu'elle n'y arrivera pas seule.
Maëlle est rêveuse, poète, artiste mais aujourd'hui, elle a besoin de l'aide de scientifiques pour avancer.

Elle a lu beaucoup d'ouvrages sur l'énergie vitale. Cette force, elle la connaît bien pour la ressentir de façon très forte dans son corps, à chaque inspiration, mais elle ne saurait en aucun cas la passer au scalpel de la physique et de la science ni la déchiffrer, la quantifier, la qualifier ou bien la mesurer. Elle a entendu parler de Frédérik Archimbaud, docteur en sciences de la métaphysique. Il faut à tout prix qu'elle lui présente son projet pour qu'il puisse faire l'expérience. Elle entrevoit la réalisation d'un sarcophage hermétique destiné à capter l'énergie vitale qui s'échappe du corps d'un défunt au moment de sa mort.
Grâce à cette invention, elle souhaite emprisonner cet air chargé de la précieuse force de vie pour l'identifier scientifiquement. Le but est de détecter si ce qui est contenu dans cette énergie est capable de véhiculer des ondes positives vouées à la paix ou bien si, au contraire, des cellules contenant colère, haine, jalousie ou violence sont susceptibles de se diffuser dans notre environnement.
En identifiant les contenus émotionnels libérés par les défunts, il serait enfin possible d'éradiquer tout sentiment enfreignant les règles du bien vivre ensemble pour enrayer des schémas récurrents de conflits ou même de guerre .
Il va falloir trouver l'enveloppe idéale pouvant contenir l'énergie créatrice. De quel matériau sera-t-elle faite ? Quel sera le moment propice pour analyser cette énergie conservée ? Comment pourra-t-on la traiter puis la relâcher ensuite dans l'univers ?
Cette découverte, Maëlle veut la faire. Cette volonté existe et va prendre corps grâce à l'action. Maëlle va contribuer à rendre le monde meilleur.

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Grand Public
29

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Belle idée mais j’aurais aimé que vous alliez plus loin.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon vote !
·
Image de Matthieu Varaut
Matthieu Varaut · il y a
Capter l énergie vitale d un défunt, voilà qui est intriguant ... Je crains que Maëlle soit déçue des résultats.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bon départ pour Maëlle ! Il faut poursuivre ! Bravo, manb ! +5
Je vous invite à lire mon spectacle nocturne si vous avez un peu de temps : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous !

·
Image de Christopher Olivier
Christopher Olivier · il y a
Histoire bien construite et bien mystérieuse
Si vous avez le temps pour une invention révolutionnaire : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etes-vous-pret-pour-le-spray

·