La fin?

il y a
1 min
88
lectures
11

Poète insouciant épris d'art japonais et pratiquant les arts martiaux depuis 40 ans, je vois la vie comme une grande fresque que l'on dessine à chaque seconde, avec une grande vague à la naissance  [+]

Viktor se cala dans son fauteuil en cuir, après avoir éteint la télévision. Que de bonnes nouvelles ! Alors que le monde tremblait, que les peuples se terraient tous chez eux la peur au ventre, que les hôpitaux croulaient sous les arrivées massives des malades, il ne pouvait s’empêcher de sourire à l’idée que ce petit virus de rien du tout était en train de réussir tout ce qui avait été sa vie :
Les frontières étaient fermées, on avait stoppé l’invasion de pays étrangers sur notre territoire national.
Le virus décimait les cités qui ne savaient pas se confiner - qui manquaient de toutes façons de moyens - et toute la racaille allait périr, sans même que personne ne vienne à leur secours.
Tous les vieux improductifs qui étaient à la charge la société, et qu’on voyait baver dans les EHPADs, dont la famille ne voulait plus de toutes façons, finissaient également par tomber, et ça soulageait beaucoup de monde, tous ces hypocrites qui faisaient semblant de pleurer, mais qui pensaient « bon débarras ».
Même les obèses étaient massivement touchés ; bon, c’était plutôt politiquement incorrect de s’en réjouir, mais Viktor n’avait jamais pu supporter toutes ces chairs bedonnées, qui étaient tellement ridicules quand ils se déplaçaient, qui étaient une insulte à la race pure qu’il représentait lui-même, et qui devait être le modèle d’une société idéale et puissante.
Bref, les plus faibles n’y résisteraient pas, et quand viendra la fin de l’épidémie, les forts seront encore plus forts, et Viktor pourra tranquillement préparer la prochaine prise de pouvoir. Après tout, n’était-ce pas lui qui avait demandé le premier de fermer les frontières ? N’avait-il pas demandé au gouvernement d’approvisionner les masques en urgence, quand celui-ci prétendait qu’ils étaient inutiles, pour faire volte-face quelques semaines plus tard ? Et finalement, n’était-il pas celui qui a aidé à organiser les premières relocalisations, créant des emplois dans sa région qui était sinistrée jusqu’à présent ? Du moins, c’est ce que tout le monde avait cru... Le moment venu, il saura rappeler tout ceci au peuple, qui ne manquera pas de le récompenser par les urnes.
Viktor ferma doucement les yeux pour imaginer son avenir brillant, puis esquissa un mouvement pour se lever de son fauteuil. C’est alors qu’il fut pris d’une violente quinte de toux, une toux sèche qui le prenait déjà à la gorge, avec une sensation de manquer d’air....
11
11

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Laurent courdavault
Laurent courdavault · il y a
Spaciba!
Image de Alex CROW
Alex CROW · il y a
'Виктор' ne pourra pas crier "vikto(i)r(e)" puisqu'il n'aura vaincu le vi-russe.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
J'ai retenu mon souffle jusqu'à la fin et là... soulagement. J'ai vraiment eu peur qu'il en réchappe ;-)
Bravo pour ce retournement de situation. Pour du suspense, c'est du suspense! :-)

Image de didier
didier · il y a
Ouf ! la morale est sauve. Il existe un nid avec 20 000 Viktor. Et il y a sûrement d'autres nids... mais Chuttt !
Image de Corinne ADENANE
Corinne ADENANE · il y a
Défi relevé de m'entrainer pendant 1 minute dans la faim délirante de Viktor et de me rassurer par sa fin...
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un humour très noir qui ne plaira pas à tout le monde mais ce texte caustique a le mérite de ne pas s'embarrasser de politiquement correct tout en s'offrant une chute très morale d'arroseur arrosé puisque le méchant est puni. Bien mené et drôle. Je m'abonne.
Image de Laurent courdavault
Laurent courdavault · il y a
Merci beaucoup pour votre mot, c'est ma première publication et cela m'encourage à continuer!
Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
Politiquement incorrect, en effet, de cracher tout ce fiel... mais puisque c'est Viktor qui le dit. Avec la conclusion, la morale est sauve.
Image de Laurent courdavault
Laurent courdavault · il y a
Merci beaucoup! J'espère qu'il n'y a pas de Viktor dans la vraie vie...